Stroll privé de Q3 par un malentendu pneumatique

Lance Stroll partira depuis la 13e place au Grand Prix de Bahreïn après une erreur de communication qui lui a coûté son passage en Q3 lors des qualifications.

Stroll privé de Q3 par un malentendu pneumatique
Charger le lecteur audio

Poleman surprise il y a deux semaines à Istanbul, Lance Stroll a vécu une séance de qualifications bien différente à Bahreïn hier. Le Canadien a été éliminé dès la Q2 et devra se contenter de la 13e place sur la grille de départ, la faute à une erreur de communication. Après avoir franchi l'écueil de la Q1 avec des pneus mediums, Stroll a débuté la Q2 avec un autre train du même composé, mais la séance a alors été interrompue par un drapeau rouge, provoqué par l'incident technique qui a touché Carlos Sainz. Personne n'avait alors effectué le moindre chrono et, lorsque les débats ont repris, chacun a logiquement chaussé des pneus neufs. Ce que n'a pas fait Racing Point avec Stroll, reparti avec les mêmes gommes mediums.

Lire aussi :

"Nous avions les mauvais pneus sur la voiture", souffle le Canadien pour expliquer sa contre-performance. "Nous aurions dû avoir les pneus tendres, pas les mediums. Ce n'est la faute de personne. Nous devons étudier ça entre l'équipe et moi. Ça nous a coûté cher. Il y a eu un malentendu sur le timing, j'ai pensé que nous aurions le temps pour faire deux runs, mais nous n'avons eu le temps d'en faire qu'un seul et c'était avec un vieux train de mediums, car nous en avions usé un en Q1, puis nous avons fait un tour avant le drapeau rouge en Q2. Nous sommes ressortis avec ce même train. Les autres avaient des pneus neufs et il n'y avait aucune chance de se rapprocher. C'était malheureusement une mauvaise décision."

"Nous avions fait des changements sur la voiture après les EL3, qui se sont avérés payants, et j'étais satisfait de l'équilibre pour les qualifications, ce que nous avons démontré en Q1. Le point positif en partant 13e sur la grille est que nous avons le libre choix de pneus. Il est possible de dépasser ici et la stratégie est importante, donc nous pouvons remonter. Nous pouvons viser les points et je suis content du rythme de la voiture, donc tout reste à jouer en course."

En Q1, Stroll avait signé le deuxième chrono, tandis que le bon niveau de performance de Racing Point a été confirmé en Q3 par Sergio Pérez, cinquième temps derrière les Mercedes et les Red Bull, mais devant les deux Renault dans la lutte pour la troisième place du championnat constructeurs.

"C'était vraiment une bonne séance de qualifications", se réjouit d'ailleurs le pilote mexicain. "Je pense que ce qui a vraiment fait la différence a été la Q1, en passant avec un seul train de pneus puis en suivant ensuite notre stratégie. Nous étions clairs sur ce que nous voulions pour la course, à savoir prendre le départ en mediums. Ça a fait une belle différence pour nous. Il y a beaucoup à jouer [en course] avec un bon départ et une bonne stratégie. Nous pouvons inscrire beaucoup de points."

partages
commentaires
Duels en qualifications : le point après le GP de Bahreïn
Article précédent

Duels en qualifications : le point après le GP de Bahreïn

Article suivant

Wolff : Le mécanisme de convergence serait "une humiliation publique"

Wolff : Le mécanisme de convergence serait "une humiliation publique"