Stroll et Sirotkin consternés par les propos de Massa

Les pilotes Williams ont très peu goûté la récente sortie médiatique de Felipe Massa, très critique à l'égard de la politique de son ancienne écurie.

Stroll et Sirotkin consternés par les propos de Massa
Lance Stroll, Williams
Lance Stroll, Williams FW41 Mercedes
Lance Stroll, Williams Racing
Lance Stroll, Williams FW41 Mercedes
Sergey Sirotkin, Williams
Lance Stroll, Williams FW41 Mercedes, devant Sergio Perez, Force India VJM11 Mercedes, Esteban Ocon, Force India VJM11 Mercedes, Sergey Sirotkin, Williams FW41 Mercedes, et Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 Renault
Lance Stroll, Williams Racing
Felipe Massa
Sergey Sirotkin, Williams FW41 Mercedes, arrive sur la grille
Sergey Sirotkin, Williams Racing
Sergey Sirotkin, Williams FW41 Mercedes

À son arrivée dans le paddock de Bakou, théâtre de son premier – et unique à ce jour – podium en Formule 1, Lance Stroll s'est étonné des récents propos tenus par son ancien coéquipier.

Felipe Massa a dernièrement donné son point de vue sur la situation difficile dans laquelle se trouvait Williams, équipe dans laquelle il a évolué de 2014 à 2017. Selon le Brésilien, la structure de Grove paie comptant le fait d'avoir donné la priorité à l'aspect économique dans la plupart de ses choix, notamment pour composer son line-up.

La FW41 est confiée cette année à Stroll et au débutant Sergey Sirotkin, mais aucun des deux pilotes n'est encore parvenu à inscrire le moindre point depuis le début de la saison.

"Je ne comprends pas ce qu'il essaie de dire", s'interroge Lance Stroll au sujet de Massa. "D'abord, Felipe n'est pas ici, il est parti, il a pris sa retraite. À ce que je sache, j'ai terminé une place derrière Felipe [au championnat 2017]. Et pas vraiment en utilisant Felipe comme référence, mais en m'utilisant moi-même comme référence." 

"Je regarde où j'en étais à cette période l'année dernière, quand la voiture pouvait le faire, en Chine j'étais en Q3, je l'étais aussi sur d'autres Grands Prix, j'ai marqué des points sur plusieurs courses. Ce n'est pas comme si je ne pouvais pas le faire, ou comme si ça n'était pas possible. En ce moment, le problème est simplement que, avec une course où nous sommes vraiment compétitifs, nous sommes 14e, 13e. L'année dernière, nous étions confortablement dans les points à plusieurs reprises. C'est comme ça."

Sirotkin n'a pas aimé 

Si Stroll goûte peu les propos de son ancien voisin de garage, son nouveau coéquipier ne les apprécie guère, alors qu'il se sait directement ciblé. Le pilote russe, qui a finalement obtenu le baquet Williams au détriment de Robert Kubica, ne cache pas son amertume.

"Je ne prête pas trop d'attention aux commentaires, mais ce n'est évidemment pas très plaisant", lâche Sirokin. "Tout le monde m'interroge quant au manque d'expérience, au mauvais retour d'informations, mais durant ma carrière, j'ai réalisé que le nombre de saisons auxquels on prend part ne rend pas votre feedback meilleur ou ne vous fait pas mieux comprendre la voiture. Ça ne veut rien dire du tout. J'ai vu de nombreux exemples."

"Pour la façon de travailler, pour la manière d'apporter un bon retour d'informations à l'équipe, je ne pense que l'on peut rien faire de plus. Peu importe l'expérience que l'on a, tout ce qui compte c'est à quel point on est rapide et comment on concrétise le retour d'informations que l'on donne aux ingénieurs."

partages
commentaires
Ricciardo nie l'existence d'un pré-contrat avec Ferrari
Article précédent

Ricciardo nie l'existence d'un pré-contrat avec Ferrari

Article suivant

Pirelli dévoile ses pneus pour le GP d'Autriche

Pirelli dévoile ses pneus pour le GP d'Autriche
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021