Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Les expérimentations d'Alfa Romeo avant Melbourne

L'équipe Sauber va débuter sa seconde saison sous le nom d'Alfa Romeo et a pour ambition de progresser dans la hiérarchie de la F1. Giorgio Piola et Matt Somerfield se penchent sur les évolutions de la monoplace vues pendant les essais hivernaux.

Technique - Les expérimentations d'Alfa Romeo avant Melbourne

Alfa Romeo Racing a testé à Barcelone une nouvelle variante de son aileron avant, qui semble se baser sur le concept introduit en 2019 privilégiant une faible traînée aérodynamique. Le design du plan horizontal principal est inversé, avec une section intérieure relevée pour faire passer le flux d'air, tandis que la partie extérieure plonge pour le limiter (le trait vert marque la forme de l'ancien design).

 

La forme et le montage des dérives ont également été optimisés pour en tirer parti. Ces changements sont certainement effectués pour réduire la sensibilité aéro de l'aileron avant, en réduisant la taille du vortex Y250 (autour des piliers de l'aileron). Ces changements permettent également d'améliorer la circulation du flux d'air autour du pneu avant.

 

Lors de la seconde semaine de tests, l'équipe a développé une version modifiée des "oreilles de lapin" désormais adoptées par une majorité des teams. Ces pièces aérodynamiques en forme de L aident à diriger le flux d'air sur cette section de la monoplace. L'interprétation qu'en fait Alfa Romeo est une version en deux parties, qui est également séparée en deux sur le plan horizontal.

 

Alfa Romeo avait conçu des ailettes visibles ci-dessus l'an dernier. Une aube supplémentaire était apparue à l'arrière de cette pièce (flèche rouge), séparée en deux parties sur sa section supérieure. Cette solution aide à guider le flux d'air vers l'assemblage des déflecteurs latéraux de manière plus efficace.

 

L'équipe a brièvement essayé une nouvelle configuration de piliers sur l'aileron arrière à Barcelone, qui arborait un design bien plus épais en forme de cou de cygne (à gauche) que ceux vus sur la C39 auparavant (à droite). Presque aussi hauts que le système d'activation du DRS placé en son centre, ces piliers sont censés permettre à l'équipe de trouver un gain aérodynamique supplémentaire sur toute la largeur de l'aileron, voire d'augmenter l'efficacité du DRS.

 

Il est important de noter également la manière avec laquelle l'équipe a réduit la hauteur des dérives à l'extérieur, de manière à adoucir le vortex et à réduire la traînée aérodynamique.

 

Alfa a également introduit un nouveau capot moteur durant la deuxième semaine de tests. Il a un design similaire à celui utilisé lors de certaines courses l'an dernier, et il ne possède pas un aileron vertical sur toute sa longueur, mais un plus petit sur l'arrière du capot, où se situe le numéro. En comparaison, ci-dessous, celui utilisé lors de la première semaine d'essais.

 

partages
commentaires
Ricciardo présente son casque pour la saison 2020

Article précédent

Ricciardo présente son casque pour la saison 2020

Article suivant

Ocon : "J'ai confiance en la FIA"

Ocon : "J'ai confiance en la FIA"
Charger les commentaires
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021