Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - La légère modification qui a amélioré la Williams

partages
commentaires
Technique - La légère modification qui a amélioré la Williams
Par :
Co-auteur: Matt Somerfield
24 juil. 2018 à 16:50

Dévoilé au Grand Prix d’Allemagne le week-end dernier, le nouvel aileron avant de la Williams FW41 n’a pas augmenté l’appui ou réduit la traînée, mais a procuré de nettes améliorations.

En Formule 1, l’objectif aérodynamique est habituellement d’accroître l’appui ou bien de réduire la traînée dans le but d’améliorer les chronos.

Arrangement de la Williams FW41

Arrangement de la Williams FW41

Photo de: Giorgio Piola

La Williams FW41 connaît des ennuis aérodynamiques depuis le début de la saison, et le nouvel aileron, introduit à Hockenheim, ne sert justement pas à faire varier le niveau d’appui ou de traînée. En fait, cet aileron revu et corrigé est destiné à réduire les effets négatifs d’une instabilité aérodynamique qui empêche les pilotes d’avoir pleinement confiance dans les réactions de la monoplace.

La FW41 est difficile à piloter. Elle manque de stabilité et de performance générale, ce qui cause de réels ennuis à ses deux pilotes, très inexpérimentés. Le staff technique a donc beaucoup travaillé au cours des derniers mois pour tenter de comprendre ce qui ne va pas avec cette voiture qui, pourtant propulsée par un moteur Mercedes, manque nettement de vitesse.

Il est crucial de résoudre ce problème, car la conception de la voiture 2019 a commencé, et il ne faut surtout pas qu’elle souffre d'un problème similaire.

Lance Stroll, Williams FW41, avec de la peinture aérodynamique

Lance Stroll, Williams FW41, avec de la peinture aérodynamique

Photo de: Glenn Dunbar / LAT Images

De nouvelles pièces ont donc été créées, et c’est Lance Stroll qui a effectué l’essai du nouvel aileron lors des premiers essais libres du vendredi tandis que son coéquipier, Sergey Sirotkin, roulait avec l’ancien aileron afin de pouvoir comparer le rendement des deux.

Comparaison des ailerons avant de la Williams FW41

Comparaison des ailerons avant de la Williams FW41

Photo de: Giorgio Piola

Le nouvel aileron est fort différent de l’ancien. Il se distingue surtout par la façon dont son arche externe a été adoucie (flèche rouge), ce qui aplanit le profil du bord d’attaque. Comme nous l’avons évoqué précédemment, cela réduit la sensibilité de l’aileron en plongée. En effet, l’aileron change d’inclinaison lors des phases de freinage, d’accélération et de passage en virages, et s’il est sensible à ces variations, cela perturbe son rendement et rend la voiture nerveuse.

Une autre modification concerne l’endroit où le plan neutre et les volets externes sont joints. Le volet inférieur est désormais complètement détaché du plan neutre, et possède une nouvelle corde, une forme revue et une façon différente d’influencer les volets supérieurs.

Ces modifications influencent la force, la forme et la direction du vortex Y250, mais améliorent aussi l’appui et la stabilité générale des volets, ce qui réduit les incohérences aérodynamiques qui devaient habituellement survenir à l’arrière de la voiture.

La forme des volets supérieurs a aussi été changée (illustré en jaune). De plus, la cascade en forme de ‘r’ a aussi été altérée (flèche blanche). On retrouve maintenant une volute courbée à son sommet qui modifie la forme du vortex.

Williams espère que ces changements apportés à l’avant de la voiture permettront de mieux exploiter les appendices aérodynamiques situés à l’arrière et redonner confiance aux jeunes pilotes qui en ont bien besoin. Si ce nouvel aileron avant procure les gains espérés, les ingénieurs pourront aussi l’adapter au design de la voiture 2019.

Article suivant
Les sifflets ont surmotivé Hamilton à Hockenheim

Article précédent

Les sifflets ont surmotivé Hamilton à Hockenheim

Article suivant

Rétro 1970 - On frôle le drame en Espagne

Rétro 1970 - On frôle le drame en Espagne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Allemagne
Lieu Hockenheimring
Équipes Williams
Auteur Giorgio Piola