ToileF1 Award : Meilleure équipe de l’année

Cette année, le championnat a été chamboulé par l’arrivée d’un nouveau règlement qui a redistribué les cartes entre les différentes écuries

ToileF1 Award : Meilleure équipe de l’année

Cette année, le championnat a été chamboulé par l’arrivée d’un nouveau règlement qui a redistribué les cartes entre les différentes écuries. Brawn GP et Red Bull Racing se sont vues propulsées aux avant-postes tandis que des écuries habituées à truster les premières places se sont retrouvées en queue de peloton comme Ferrari, McLaren ou BMW-Sauber. Quelle équipe, selon le choix des rédacteurs de ToileF1, mérite le titre honorifique de meilleure équipe de la saison ?

- Gregory Demoen :
Serait-il trop facile de dire Brawn GP ? Mon vote va pourtant à cette écurie qui, sous la direction du brillant Ross Brawn, a réalisé une saison parfaite en tirant profit d'un développement précoce dès 2008 et d'une lecture parfaite de la réglementation. Alors qu'elle a pourtant semblé plus fragile en fin de saison, à mesure que la concurrence rattrapait son retard, tout le défi de l'équipe de Brackley sera à présent de montrer qu'elle a le potentiel pour défendre en 2010 ses deux titres acquis cette saison. Cependant, Mercedes GP peut compter sur une base solide pour l'année prochaine : son rachat par Mercedes, l'arrivée très médiatisée de Michael Schumacher qui épaulera un Nico Rosberg désireux de monter enfin sur la plus haute marche du podium, un moteur Mercedes des plus performants et toujours Ross Brawn à sa direction. Tant d'atouts permettant à la firme à l'Etoile de regarder avec confiance vers 2010.

- Thomas Criqui : Pas besoin de sacre pour désigner Red Bull comme la meilleure formation de la saison. En retrait par rapport à Brawn en début de saison, l’écurie Autrichienne a su non seulement refaire son retard, mais également dominer la deuxième moitié de saison. Quelques déboires avec le moteur Renault auront peut-être couté le titre à Red Bull mais la marque au Taureau Rouge aura démontré l’étendue de son talent. Il ne reste qu’une place à gagner pour toucher le Graal...

- Ludovic Bernard : Red Bull Racing, sans hésitation. La RB5 a été compétitive du début à la fin du championnat. C’est la seule monoplace qui aura su rivaliser régulièrement avec la BGP001 de Brawn GP. Parvenir à tenir tête à la monoplace blanche en début de saison sans disposer du fameux double diffuseur, voilà un tour de force incroyable qu’a réalisé l’équipe autrichienne.

- Julien Delfosse : Red Bull Racing. La Red Bull était la meilleure voiture du plateau une fois équipée du double diffuseur. De la malchance, comme lors du Grand Prix d’Europe, et des fautes grossières de la part des pilotes comme l’accrochage de Vettel avec Kubica en Australie, ont coûté de nombreux points à l’équipe autrichienne. Adrian Newey n’est pas étranger à cette réussite et le jeune Sebastian Vettel aura, sans l’ombre d’un doute, d’autres occasions de gagner le championnat.

- Dorian Reversé : Je n’ai même pas d’hésitation à ce sujet, Red Bull Racing mérite amplement son titre. Elle a était tout de suite compétitive dans avoir recours au KERS ou au double dffuseur, étant la seule a inquiéter BrawnGP. Une amélioration continue sur l’ensemble de la saison n’aura pas été suffisante cependant pour battre BrawnGP au final.

- Thierry Prulhière : Champion du monde pilotes et constructeurs pour sa première et unique année d’existence. C’est un exploit qui fait date et qui ne pourra être battu. Parti d’une citrouille, Ross Brawn a sorti un carrosse qui aurait pu donner le titre à Button bien avant la moitié du championnat si Bernie Ecclestone avait réussi à faire passer son idée de titre à la médaille. Ayant disposé de temps et de moyens conséquents pour développer la BGP001, mais aussi d’un coup de pouce certain de la FIA, le véritable tour de force aura surtout été de tenir le haut du pavé tout le long de la saison alors que les moyens pour le développement et l’exploitation étaient limités. Durant cette saison, Brawn n’aura construit que trois châssis, alors que d’autres en ont construit six ou sept. Minutieusement, elle a travaillé à gommer les défauts apparus ici ou là et à maintenir la pression chez ses principaux adversaires. Brawn GP aura réussi à magnifier ses pilotes : Barrichello a retrouvé une seconde jeunesse et Button a montré des qualités que tout le monde pensait enterrées à jamais. Si Red Bull a impressionné, ils ont été poussés à prendre des risques et à aller un peu trop loin dans certains choix techniques. On reconnaitra dans ces deux écuries le génie de deux hommes : Ross Brawn et Adrian Newey.

- Thibault Hallouin : Red Bull Racing a été pour moi la meilleure équipe de la saison. Après plusieurs saisons fades, l'équipe autrichienne a su produire une voiture très performante grâce à son ingénieur de génie Adrian Newey. Malgré une stratégie parfois un peu douteuse, Red Bull a su rattraper le retard de performance sur Brawn GP. Et, son rôle de chasseur aidant sans doute, l'équipe a eu l'audace de prendre des risques, peut être trop parfois. Alors que de son côté Brawn GP a été trop sur la défensive, c'est pourquoi je ne la considère pas comme la meilleure équipe cette saison. Certes elle est née contractuellement cette année, mais le savoir-faire de Brackley ne date pas d'hier et avec une durée de développement bien supérieure à ses concurrents, il ne pouvait en être vraiment autrement.

- Benoît Fraikin : Red Bull, quand on repense à l’époque où cette écurie s’appelait Jaguar on se dit que les choses ont bien changé. Même en 2008, les performances des Red Bull n’étaient pas exceptionnelles. Et personne ne pensait que Vettel et Webber seraient des candidats au titre mondial. Même Webber avant l’ouverture des hostilités se montrait perplexe. Sans l’artifice du double diffuseur, la RB5 était la meilleure monoplace du plateau, elle est par ailleurs la seule à ne pas avoir souffert de l’ajout de ce diffuseur.

Verdict : A défaut d'avoir remporté le championnat, Red Bull Racing remporte le titre de meilleure équipe de la saison. Au contraire de Brawn GP, l'écurie autrichienne est montée en puissance tout au long de la saison pour finir sur une série de trois victoires. Les hommes de Christian Horner, dirigés par le brillant Adrian Newey, ont réalisé une monoplace efficace qui aurait pu permettre à leurs pilotes de figurer plus haut sans certaines erreurs de jeunesse ou casses moteurs. L'écurie de Milton Keynes doit cependant confirmer en 2010.

Classement :
- Red Bull Racing : 6 votes.
- Brawn GP : 2 votes.

partages
commentaires
Dossier : La F1, une histoire de gommes
Article précédent

Dossier : La F1, une histoire de gommes

Article suivant

ToileF1 Award : Déception pilote de l’année

ToileF1 Award : Déception pilote de l’année
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021