Toro Rosso a passé les crash-tests FIA

La Scuderia Toro Rosso a annoncé sur les réseaux sociaux avoir passé les crash-tests obligatoires pour homologuer son châssis en vue de la saison 2018 de F1.

Ces crash-tests sont non seulement nécessaires à la participation aux Grands Prix mais depuis plusieurs saisons, ils sont obligatoires pour pouvoir prendre part aux tests hivernaux (du 26 février au 1er mars et du 6 au 9 mars, à Barcelone), quand bien même ces derniers ne sont pas des séances officielles.

Si les monoplaces engagées lors des essais privés n'ont pas à respecter le règlement technique sur certains points, dont la légalité des pièces montées ou encore le poids minimum, elles doivent en revanche avoir passé avec succès l'ensemble des tests menés par la FIA dans un des instituts agréés pour le faire, par mesure de sécurité.

La voiture de l'écurie italienne, qui devrait vraisemblablement prendre le nom de STR13, a donc d'ores et déjà reçu l'autorisation de courir. Elle sera la première Toro Rosso à être dotée d'un V6 turbo hybride Honda et sera pilotée par Pierre Gasly et Brendon Hartley. Elle a été conçue sous la direction de James Key, responsable technique depuis 2012.

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Brendon Hartley , Pierre Gasly
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités
Tags crash-tests, fia