Verstappen admet avoir surpiloté en début de saison

partages
commentaires
Verstappen admet avoir surpiloté en début de saison
Par : Scott Mitchell
Co-auteur: Guillaume Navarro
5 nov. 2018 à 09:46

Max Verstappen a fait savoir qu'il s'était rendu coupable de surpilotage en début de saison et qu'il croit que le fait d'avoir moins forcé récemment a fait de lui un meilleur pilote de Formule 1.

Max Verstappen, Red Bull Racing, vainqueur
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Sebastian Vettel, Ferrari, Guillaume Rocquelin, ingénieur de course de Red Bull Racing, Max Verstappen, Red Bull Racing et Kimi Raikkonen, Ferrari sur le podium
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, fête sa victoire
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Le deuxième, Max Verstappen, Red Bull Racing, le poleman Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, et le troisième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing

Le vainqueur et "Pilote du jour" Grand Prix du Mexique a été impliqué dans une succession d'incidents en début de saison et était particulièrement sous le feu des critiques après son accident des essais libres du Grand Prix de Monaco, qui l'avait tenu à l'écart des qualifications, où Red Bull était dominant, et ainsi d'une belle chance de victoire.

Le Néerlandais avait alors mal réagi aux suggestions selon lesquelles il avait besoin de changer son approche, mais s'est montré en mesure de donner une autre allure à sa saison en remportant deux GP et signant sept podiums sur les 13 courses suivantes.

"La différence est que je n'écoute que moi", a expliqué Verstappen après son succès de Mexico. "Je fais mon truc, même si beaucoup de choses sont écrites [sur moi] : je ne m'en préoccupe pas vraiment."

Lire aussi :

Parmi les choses qui avaient fait couler beaucoup d'encre en cours de saison, la tentative de mettre Jos Verstappen, le père de Max et ancien pilote de F1, plus en retrait de l'univers du jeune pilote lors des week-ends de Grand Prix.

Avec 216 points au compteur, celui qui pointait loin derrière son équipier Ricciardo en début de saison est repassé largement devant celui-ci mathématiquement, alors que l'Australien rencontrait une série particulièrement catastrophique de problèmes de fiabilité ne lui faisant atteindre les points que six fois en 11 courses et souvent accuser le coup lors des manches bouclées jusqu'à leur terme. Cinquième au général, Verstappen peut même encore envisager la troisième position du tableau final, à deux GP du terme de la saison, ne concédant que 11 points à Bottas et 20 à Räikkönen.

"Mon père m'a toujours dit en karting, à l'époque, que si je surpilotais peut-être, il me dirait tout le temps : 'Max, même si tu penses que tu ne vas pas assez vite, c'est suffisamment rapide'", commente Verstappen. "Donc globalement, mon sentiment est que j'ai simplement levé un peu le pied et il semble que ça me rendre plus rapide."

"Je surpilotais toujours un petit peu en début de saison"

Verstappen insiste toujours sur le fait qu'il n'avait pas besoin de modifier son style de pilotage. Néanmoins, le jeune homme a été salué par son équipe pour avoir adouci son agressivité et envisagé un pilotage plus calme et des prises de décisions dulcifiées. Le #33 a même admis avant le Grand Prix du Mexique avoir parlé avec son père plus tôt dans la saison de la manière de gérer ces "moments difficiles".

"Je pense qu'au début de la saison, je surpilotais toujours un petit peu", concède-t-il dans une interview de la chaîne officielle de la F1 sur YouTube. "Je voulais trop [décrocher] un résultat. Donc j'ai simplement un peu ralenti et cela m'a rendu plus rapide."

Le mauvais début de saison de Verstappen (35 points sur les 6 premiers GP contre 72 pour Ricciardo, dont 2 succès) a transformé celui-ci pour lui permettre de finalement faire sa plus grosse moisson de points en F1.

Lire aussi :

Le pilote de 21 ans a emmagasiné deux victoires et neuf podiums cette saison, égalant son total de succès de l'an dernier mais avec deux podiums de plus, avec encore les manches de Sao Paolo et Yas Marina à disputer.

Interrogé par Motorsport.com pour savoir à quel point le revirement réalisé par Verstappen l'avait impressionné, Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, a salué les performances de celui qui sera le leader de la structure en 2019 et aura Pierre Gasly comme nouvel équipier. "Cela fait partie de sa croissance avec l'expérience. Il a traversé un difficile début de saison mais depuis Montréal, il a réalisé des courses incroyables. Cette [expérience] était la seule chose qui manquait. Tous les pilotes commettent des erreurs, on le voit de part et d'autre du paddock. C'est ce qu'on en apprend qui compte."

Article suivant
Vasseur n'a aucune amertume envers Renault

Article précédent

Vasseur n'a aucune amertume envers Renault

Article suivant

Rob Smedley va quitter Williams

Rob Smedley va quitter Williams
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Pilotes Max Verstappen Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Scott Mitchell
Type d'article Analyse