Verstappen : "Bottas percute ma roue, mais je suis pénalisé !"

partages
commentaires
Verstappen :
Par : Benjamin Vinel
2 sept. 2018 à 17:14

Max Verstappen ne décolère pas suite à la pénalité qui lui a coûté le podium au Grand Prix d'Italie.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 en bataille
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, devant Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, devant Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, et Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 et Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 en bataille
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, devant Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 et Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 en bataille
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, et Pierre Gasly, Toro Rosso STR13, roue dans roue
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, devant Pierre Gasly, Toro Rosso STR13, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18, et Charles Leclerc, Sauber C37
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing lors de la parade des pilotes

Max Verstappen avait annoncé la couleur : pour monter sur le podium à Monza, il allait falloir un niveau de performance meilleur qu'attendu en course ainsi que beaucoup de chance, comme à Spa-Francorchamps. La chance a justement répondu présent, avec l'accrochage qui a relégué Sebastian Vettel en fond de peloton au premier tour ; encore fallait-il concrétiser.

Lire aussi :

Verstappen a entamé la course de la meilleure des façons en freinant plus tard que Valtteri Bottas au premier virage, ce qui lui a permis de s'emparer de la troisième place dès les premiers instants. Bottas a ensuite retardé son arrêt au stand afin de bénéficier de gommes moins usées en fin d'épreuve, mais la bataille entre les deux hommes a mal tourné lorsque le pilote Mercedes a plongé à l'extérieur au premier virage : Verstappen s'est rabattu sur son rival, provoquant un contact qui lui a valu cinq secondes de pénalité.

"Je lui ai laissé plein de place, et s'il percute ma roue, je ne peux rien y faire", déclare le Néerlandais sans détour. "Mais au final, c'est moi qui suis pénalisé. On a le droit de revenir sur la gauche au freinage, tant qu'on laisse suffisamment de place pour une voiture. Et c'est ce que j'ai fait. Mais il a percuté ma roue."

"Après avoir eu cette pénalité, j'étais certain que je n'allais pas le laisser passer. Je savais que j'allais finir cinquième, donc je n'avais rien à perdre. Si Bottas me passe, je perds deux ou trois secondes dans les deux tours suivants. Donc autant me battre pour cette place. Nous essayions de monter sur le podium. J'aurais facilement pu laisser passer Bottas et marquer ces points, mais ça ne me ressemble pas."

C'est en effet à la cinquième place que Max Verstappen a conclu ce Grand Prix, bien que troisième sous le drapeau à damier. Le pilote Red Bull trouve néanmoins du réconfort dans le fait que le prochain circuit au programme, celui de Singapour, devrait particulièrement bien convenir à la RB14.

"Je suis content, car nous étions troisièmes en piste. Niveau vitesse, ça se passait bien, même si nous sommes très lents en ligne droite. J'espère que nous aurons suffisamment de puissance pour être dans la bataille à Singapour", conclut Verstappen.

Abandon pour Ricciardo

Du côté de Daniel Ricciardo, c'est forcément la déception qui règne après un troisième abandon de la saison. L'Australien savait avoir du pain sur la planche pour remonter après avoir été relégué en fond de grille par des pénalités moteur, mais n'a pu faire bon usage de son unité de puissance flambant neuve avec la nouvelle spécification Renault : un problème d'embrayage l'a contraint à jeter l'éponge dans un panache de fumée au 24e tour, alors qu'il était 11e.

"Ce n'est pas toujours fun", déclare Ricciardo. "Si l'on regarde l'année dans son ensemble, c'est très frustrant. J'ai passé Stroll au premier virage et je me suis rendu compte qu'il y avait de la fumée. Je l'ai signalé à l'équipe, qui m'a demandé de m'arrêter." Heureusement pour lui, le groupe propulseur ne semble pas être touché et il devrait donc être en mesure d'aborder le Grand Prix de Singapour, où il reste sur quatre podiums consécutifs, sans pénalité.

Prochain article Formule 1
Malgré un avenir toujours incertain, Ocon signe un nouveau top 7

Article précédent

Malgré un avenir toujours incertain, Ocon signe un nouveau top 7

Article suivant

Photos - La course du Grand Prix d'Italie 2018

Photos - La course du Grand Prix d'Italie 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Catégorie Course
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique , Max Verstappen Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Réactions