Verstappen - "Pas plus ni moins de pression"

Auteur d’une première partie de saison réussie, avec à la clé trois entrées dans les points, dont une quatrième place décrochée sur le Hungaroring, Max Verstappen attend impatiemment de confirmer après la trêve estivale. 

 

 

Devenu le plus jeune pilote de l’Histoire de la discipline, le Néerlandais a cristallisé beaucoup d’attention, parfois certaines critiques ou du scepticisme, mais il a toujours répondu sur la piste. Affichant une grande confiance en lui, il garde cette même façade solide à l’heure de profiter du break du mois d’août. Le fait d’avoir répondu favorablement aux attentes placées en lui pour ses débuts l’a-t-il soulagé? 

"Je ne ressens pas plus ou moins de pression. Honnêtement, je n’ai jamais vraiment senti beaucoup de pression, y compris au début de l’année", lance le pilote Toro Rosso sur le site officiel de la Formule 1. "Les deux premières courses, on y va plus doucement avec les dépassements, on veut terminer la course pour prendre de l’expérience. Quand on a davantage confiance en la voiture, on peut faire des dépassements plus courageux, et je crois que c’est en permanence de mieux en mieux."

Les conseils du père

Suivi comme son ombre par son père, Jos Verstappen, sur tous les circuits du calendrier, il écoute avec attention les recommandations de ce dernier. 

"Il m’a toujours donné beaucoup de conseils, depuis que je suis très jeune", souligne-t-il. "Il est ici pour m’en donner, et il est toujours là pour me dire "c’est une bonne journée, mais continue à progresser, continue à travailler avec l’équipe". Il sait comment ça fonctionne. Il est toujours là pour me stimuler."

Dans une discipline qu’il trouve "évidemment" excitante, en dépit de certaines critiques, Verstappen apparaît avec l’insouciance de son jeune âge, mais la tête solidement posée sur les épaules. Il porte également un regard important sur la catégorie, pour laquelle une amélioration devient cependant urgente à ses yeux. 

"Je crois que le son a besoin d’une amélioration, et [qu'il faut] peut-être un peu plus d’appui", souffle-t-il. "Normalement, si l’on parle de la F1 à quelqu’un, il mentionne le bruit. Aujourd’hui nous avons des F1 mais sans bruit. Je crois que cela fait partie de la F1 ; nous devrions faire plus de bruit que toutes les voitures."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Max Verstappen
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités
Tags déclarations, rookie, toro rosso