Course - Verstappen prophète en son pays !

Max Verstappen a remporté son Grand Prix à domicile et repris la tête du classement, devant Lewis Hamilton et Valtteri Bottas.

Course - Verstappen prophète en son pays !

Après 36 ans d'attente, la Formule 1 fait son retour aux Pays-Bas et sur le circuit de Zandvoort. Les conditions météo sont excellentes, avec un grand soleil, des fumigènes orange partout, 21°C dans l'air et 35°C sur la piste. En pole, l'enfant du pays, Max Verstappen, est sur la même ligne que le leader du championnat, Lewis Hamilton.

Si le top 10 s'élance en pneus tendres (rouges), George Russell, Lando Norris, Robert Kubica, Mick Schumacher et Nicholas Latifi (qui part des stands) sont en mediums (jaunes), alors que Sergio Pérez, lui aussi dans la pitlane, est en gommes dures (blanches).

Lire aussi :

La course

Au départ, Verstappen conserve sans problème les commandes devant les deux Mercedes. Le Néerlandais se crée rapidement une avance confortable alors que derrière, les choses se passent bien dans ce premier tour dans un peloton pourtant agité. Ça a notamment été très chaud entre les deux Alpine, l'Alfa Romeo de Giovinazzi et la Williams de Russell. Neuvième, la McLaren de Ricciardo laisse échapper un léger panache de fumée, sans conséquence.

Au bout de quatre tours, l'avance du leader sur son poursuivant est de 2,2 secondes. Bottas, Gasly, Leclerc, Sainz, Alonso, Ocon, Ricciardo et Giovinazzi complètent le top 10. La bataille la plus chaude est entre les deux pilotes Alpine ; Ocon tente de faire pression sur son équipe en qualifiant le rythme de son équipier d'"extrêmement lent". Schumacher étant passé par les stands dès les premiers instants après un combat à la limite avec Mazepin, il est relégué à un tour dès la huitième boucle. Pérez, qui a commis un énorme blocage de roue, doit déjà passer par les stands pour chausser des mediums.

Après 10 tours, l'écart se stabilise entre les deux premiers, avec un avantage de 2,9 secondes pour Verstappen sur Hamilton. Bottas pointe à 7,4 secondes de la tête et Gasly à 17. Vettel s'arrête à la fin de la 10e boucle ; il ressort avant-dernier, derrière Pérez. En tête, Verstappen porte son avance à 3,5 secondes alors que la barre des 15 tours est franchie ; à nouveau, l'écart demeure dans cette zone pendant plusieurs passages.

Hamilton s'arrête au stand au 19e tour. L'arrêt est un peu lent mais il ressort aisément devant Gasly et dispose d'une piste libre. Verstappen couvre immédiatement la stratégie de son rival au passage suivant : il reste devant la Mercedes pour deux secondes. Bottas, lui, prend les commandes. Gasly s'arrête à la fin du 24e tour et ressort entre les deux Alpine. Le Français doublera Alonso quelques instants plus tard par l'extérieur au virage 1.

Bottas est maintenu en piste par Mercedes, avec comme objectif de gêner Verstappen. L'écart entre Verstappen et Hamilton, qui fondent sur le Finlandais, est de 1,5 seconde au 27e tour mais augmente d'une seconde peu après en raison du trafic. Verstappen passe Bottas au début du 31e tour, suivi par Hamilton. L'écart entre les deux leaders est alors sous la seconde. Le #77 passe au stand en fin de tour pour chausser des mediums, ressortant troisième. Sainz s'arrête pour chausser les durs.

Après 33 tours, Verstappen dispose de 1,6 seconde d'avance sur Hamilton et de 25 sur Bottas. Alonso passe par les stands au moment où la direction de couse inflige cinq secondes de pénalité à Russell pour excès de vitesse dans la voie des stands. Au 36e passage, Vettel part à la faute dans le virage 3 en tentant de passer Kubica par l'intérieur mais l'Aston décroche et il se retrouve en travers, dans la partie supérieure du virage, sans rien toucher. Bottas doit contourner l'Allemand par le haut du banking et perd quelques précieux dixièmes.

Alors que Red Bull demande à Verstappen de hausser le rythme, Mercedes choisit d'arrêter Hamilton au 38e tour. Le Britannique ressort dans du trafic en mediums alors que le clan autrichien répond à cette tentative d'undercut immédiatement. Quand le Néerlandais ressort, il dispose désormais d'une avance de trois secondes mais est équipé de pneus durs.

Norris est le dernier membre du top 10 à ne pas s'être arrêté. Une fois la chose faite, l'ordre est le suivant au 45e tour : Verstappen, Hamilton, Bottas, Gasly, Leclerc, Sainz, Pérez, Alonso, Ocon et Ricciardo. L'Australien est toutefois sous la menace de son équipier, qui le passe rapidement. Au 48e tour, Pérez s'arrête à nouveau pour des tendres et ressort 12e. Il dépasse vite Russell. Tsunoda abandonne son AlphaTauri dans les stands, au 49e tour, sur problème technique. Schumacher passe brièvement par les graviers au virage 12.

Après 53 tours, Hamilton revient à moins de deux secondes de Verstappen et Pérez dans le top 10 en passant Ricciardo. Le septuple Champion du monde fait l'effort pour tenter de menacer son rival alors que les deux hommes doivent jongler avec le trafic incessant sur ce court et sinueux tracé. À une douzaine de tours de l'arrivée, cependant, le rythme de Hamilton faiblit, les pneus étant désormais trop usés, et l'écart repasse au-dessus des trois secondes, et même quatre quelques minutes plus tard. Pérez met la pression sur Norris pour le compte de la neuvième place et le dépasse dans le 66e tour, après une touchette et une lutte musclée entre les deux pilotes au premier virage. 

À cinq tours de l'arrivée, Verstappen compte 3,7 secondes d'avance sur Hamilton, une trentaine de secondes sur Bottas et un tour sur Gasly. Au 67e passage, Bottas passe au stand pour mettre des gommes tendres et, malgré la consigne de son stand de ne pas le faire, il signe le meilleur tour. Hamilton, qui disposait de cette unité, plonge dans les stands au tour suivant pour tenter d'aller reprendre ce point.

Max Verstappen n'en a cure et remporte sous les hourras de la foule son Grand Prix national, pour sa 17e victoire en F1. Lewis Hamilton récupère le point du meilleur tour sur la ligne, ainsi que la deuxième place, devant Valtteri Bottas. 

Netherlands Grand Prix des Pays-Bas 2021

P. Pilote Constructeur Tours Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 72  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 72 20.932
3 Finland Valtteri Bottas Mercedes 72 56.460
4 France Pierre Gasly AlphaTauri 71 1 Lap
5 Monaco Charles Leclerc Ferrari 71 1 Lap
6 Spain Fernando Alonso Alpine 71 1 Lap
7 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 71 1 Lap
8 Mexico Sergio Pérez Red Bull 71 1 Lap
9 France Esteban Ocon Alpine 71 1 Lap
10 United Kingdom Lando Norris McLaren 71 1 Lap
11 Australia Daniel Ricciardo McLaren 71 1 Lap
12 Canada Lance Stroll Aston Martin 70 2 Laps
13 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 70 2 Laps
14 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 70 2 Laps
15 Poland Robert Kubica Alfa Romeo 70 2 Laps
16 Canada Nicholas Latifi Williams 70 2 Laps
17 United Kingdom George Russell Williams 69 3 Laps
18 Germany Mick Schumacher Haas 69 3 Laps
  Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 48 24 Laps
  Russian Federation Nikita Mazepin Haas 41 31 Laps
partages
commentaires
LIVE F1 - Suivez le GP des Pays-Bas en direct

Article précédent

LIVE F1 - Suivez le GP des Pays-Bas en direct

Article suivant

GP des Pays-Bas : les meilleurs tours en course

GP des Pays-Bas : les meilleurs tours en course
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021