Course - Verstappen prophète en son pays !

Max Verstappen a remporté son Grand Prix à domicile et repris la tête du classement, devant Lewis Hamilton et Valtteri Bottas.

Course - Verstappen prophète en son pays !

Après 36 ans d'attente, la Formule 1 fait son retour aux Pays-Bas et sur le circuit de Zandvoort. Les conditions météo sont excellentes, avec un grand soleil, des fumigènes orange partout, 21°C dans l'air et 35°C sur la piste. En pole, l'enfant du pays, Max Verstappen, est sur la même ligne que le leader du championnat, Lewis Hamilton.

Si le top 10 s'élance en pneus tendres (rouges), George Russell, Lando Norris, Robert Kubica, Mick Schumacher et Nicholas Latifi (qui part des stands) sont en mediums (jaunes), alors que Sergio Pérez, lui aussi dans la pitlane, est en gommes dures (blanches).

Lire aussi :

La course

Au départ, Verstappen conserve sans problème les commandes devant les deux Mercedes. Le Néerlandais se crée rapidement une avance confortable alors que derrière, les choses se passent bien dans ce premier tour dans un peloton pourtant agité. Ça a notamment été très chaud entre les deux Alpine, l'Alfa Romeo de Giovinazzi et la Williams de Russell. Neuvième, la McLaren de Ricciardo laisse échapper un léger panache de fumée, sans conséquence.

Au bout de quatre tours, l'avance du leader sur son poursuivant est de 2,2 secondes. Bottas, Gasly, Leclerc, Sainz, Alonso, Ocon, Ricciardo et Giovinazzi complètent le top 10. La bataille la plus chaude est entre les deux pilotes Alpine ; Ocon tente de faire pression sur son équipe en qualifiant le rythme de son équipier d'"extrêmement lent". Schumacher étant passé par les stands dès les premiers instants après un combat à la limite avec Mazepin, il est relégué à un tour dès la huitième boucle. Pérez, qui a commis un énorme blocage de roue, doit déjà passer par les stands pour chausser des mediums.

Après 10 tours, l'écart se stabilise entre les deux premiers, avec un avantage de 2,9 secondes pour Verstappen sur Hamilton. Bottas pointe à 7,4 secondes de la tête et Gasly à 17. Vettel s'arrête à la fin de la 10e boucle ; il ressort avant-dernier, derrière Pérez. En tête, Verstappen porte son avance à 3,5 secondes alors que la barre des 15 tours est franchie ; à nouveau, l'écart demeure dans cette zone pendant plusieurs passages.

Hamilton s'arrête au stand au 19e tour. L'arrêt est un peu lent mais il ressort aisément devant Gasly et dispose d'une piste libre. Verstappen couvre immédiatement la stratégie de son rival au passage suivant : il reste devant la Mercedes pour deux secondes. Bottas, lui, prend les commandes. Gasly s'arrête à la fin du 24e tour et ressort entre les deux Alpine. Le Français doublera Alonso quelques instants plus tard par l'extérieur au virage 1.

Bottas est maintenu en piste par Mercedes, avec comme objectif de gêner Verstappen. L'écart entre Verstappen et Hamilton, qui fondent sur le Finlandais, est de 1,5 seconde au 27e tour mais augmente d'une seconde peu après en raison du trafic. Verstappen passe Bottas au début du 31e tour, suivi par Hamilton. L'écart entre les deux leaders est alors sous la seconde. Le #77 passe au stand en fin de tour pour chausser des mediums, ressortant troisième. Sainz s'arrête pour chausser les durs.

Après 33 tours, Verstappen dispose de 1,6 seconde d'avance sur Hamilton et de 25 sur Bottas. Alonso passe par les stands au moment où la direction de couse inflige cinq secondes de pénalité à Russell pour excès de vitesse dans la voie des stands. Au 36e passage, Vettel part à la faute dans le virage 3 en tentant de passer Kubica par l'intérieur mais l'Aston décroche et il se retrouve en travers, dans la partie supérieure du virage, sans rien toucher. Bottas doit contourner l'Allemand par le haut du banking et perd quelques précieux dixièmes.

Alors que Red Bull demande à Verstappen de hausser le rythme, Mercedes choisit d'arrêter Hamilton au 38e tour. Le Britannique ressort dans du trafic en mediums alors que le clan autrichien répond à cette tentative d'undercut immédiatement. Quand le Néerlandais ressort, il dispose désormais d'une avance de trois secondes mais est équipé de pneus durs.

Norris est le dernier membre du top 10 à ne pas s'être arrêté. Une fois la chose faite, l'ordre est le suivant au 45e tour : Verstappen, Hamilton, Bottas, Gasly, Leclerc, Sainz, Pérez, Alonso, Ocon et Ricciardo. L'Australien est toutefois sous la menace de son équipier, qui le passe rapidement. Au 48e tour, Pérez s'arrête à nouveau pour des tendres et ressort 12e. Il dépasse vite Russell. Tsunoda abandonne son AlphaTauri dans les stands, au 49e tour, sur problème technique. Schumacher passe brièvement par les graviers au virage 12.

Après 53 tours, Hamilton revient à moins de deux secondes de Verstappen et Pérez dans le top 10 en passant Ricciardo. Le septuple Champion du monde fait l'effort pour tenter de menacer son rival alors que les deux hommes doivent jongler avec le trafic incessant sur ce court et sinueux tracé. À une douzaine de tours de l'arrivée, cependant, le rythme de Hamilton faiblit, les pneus étant désormais trop usés, et l'écart repasse au-dessus des trois secondes, et même quatre quelques minutes plus tard. Pérez met la pression sur Norris pour le compte de la neuvième place et le dépasse dans le 66e tour, après une touchette et une lutte musclée entre les deux pilotes au premier virage. 

À cinq tours de l'arrivée, Verstappen compte 3,7 secondes d'avance sur Hamilton, une trentaine de secondes sur Bottas et un tour sur Gasly. Au 67e passage, Bottas passe au stand pour mettre des gommes tendres et, malgré la consigne de son stand de ne pas le faire, il signe le meilleur tour. Hamilton, qui disposait de cette unité, plonge dans les stands au tour suivant pour tenter d'aller reprendre ce point.

Max Verstappen n'en a cure et remporte sous les hourras de la foule son Grand Prix national, pour sa 17e victoire en F1. Lewis Hamilton récupère le point du meilleur tour sur la ligne, ainsi que la deuxième place, devant Valtteri Bottas. 

Netherlands Grand Prix des Pays-Bas 2021

P. Pilote Constructeur Tours Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 72  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 72 20.932
3 Finland Valtteri Bottas Mercedes 72 56.460
4 France Pierre Gasly AlphaTauri 71 1 Lap
5 Monaco Charles Leclerc Ferrari 71 1 Lap
6 Spain Fernando Alonso Alpine 71 1 Lap
7 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 71 1 Lap
8 Mexico Sergio Pérez Red Bull 71 1 Lap
9 France Esteban Ocon Alpine 71 1 Lap
10 United Kingdom Lando Norris McLaren 71 1 Lap
11 Australia Daniel Ricciardo McLaren 71 1 Lap
12 Canada Lance Stroll Aston Martin 70 2 Laps
13 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 70 2 Laps
14 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 70 2 Laps
15 Poland Robert Kubica Alfa Romeo 70 2 Laps
16 Canada Nicholas Latifi Williams 70 2 Laps
17 United Kingdom George Russell Williams 69 3 Laps
18 Germany Mick Schumacher Haas 69 3 Laps
  Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 48 24 Laps
  Russian Federation Nikita Mazepin Haas 41 31 Laps
partages
commentaires
LIVE F1 - Suivez le GP des Pays-Bas en direct

Article précédent

LIVE F1 - Suivez le GP des Pays-Bas en direct

Article suivant

GP des Pays-Bas : les meilleurs tours en course

GP des Pays-Bas : les meilleurs tours en course
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021