Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
46 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
53 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
67 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
81 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
95 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
102 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
116 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
130 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
137 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
151 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
158 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
172 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
186 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
214 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
221 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
235 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
242 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
256 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
270 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
277 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
291 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
305 jours

Vettel explique pourquoi il s'est finalement rendu au podium

partages
commentaires
Vettel explique pourquoi il s'est finalement rendu au podium
Par :
11 juin 2019 à 06:42

Sebastian Vettel ne voulait initialement pas se rendre à la cérémonie du podium du Grand Prix du Canada, mais a finalement choisi d'y retourner "par respect" pour Mercedes et son équipier Charles Leclerc.

Après être entré dans la voie des stands suite à l'arrivée et à la pénalité qui l'a privé de la victoire, Sebastian Vettel a très vite arrêté sa voiture, ne souhaitant pas se rendre dans la zone habituellement réservée au top 3. Il s'est ensuite dirigé vers l'hospitalité Ferrari dans le paddock avant de revenir côté pitlane, en passant tranquillement par le garage Mercedes. Il s'est finalement bien rendu vers la cool room et le podium, après avoir symboliquement inversé les panneaux des positions "1" et "2", placés devant la monoplace de Hamilton et l'emplacement vide réservé à la Ferrari, sous les hourras des tifosi et de son équipe.

Lire aussi :

Expliquant ces moments après coup, Vettel a déclaré : "J'ai garé la voiture dans le parc fermé, un parc fermé différent, celui qui n'est pas pour le top 3 puis j'ai été à la pesée. Ensuite, à ce moment-là, je ne voulais vraiment pas me joindre à ce qui pouvait se passer après. J'étais très en colère, bien sûr, et déçu, mais je pense que tout le monde comprend pourquoi."

"Je pense que participer au podium est une question de respect à montrer à Lewis [Hamilton] et Charles [Leclerc], et également au représentant de Mercedes [l'ingénieure moteur de Hamilton, Marga Torres] sur le podium. Ce n'était clairement pas le lieu où je voulais être parce qu'à ce stade, on veut juste partir. M'asseoir ici [en conférence de presse] ce n'est pas ma volonté, mais je dois être là."

Lire aussi :

Après avoir brièvement rejoint Hamilton sur la première marche du podium à l'initiative du pilote Mercedes, Vettel a tenu à rapidement intervenir quand une partie des spectateurs présents a commencé à siffler et huer le Britannique, interrogé par Martin Brundle. Entendant cela, le #44 a lancé : "Je ne prends pas la décision, en premier lieu, donc je ne sais pas ce qu'ils huent, peut-être que c'est la décision." Puis l'Allemand l'a interrompu : "Les gens ne devraient pas huer Lewis."

"Ça n'a rien à voir avec Lewis", a-t-il expliqué plus tard. "Évidemment, je comprends que les gens ne soient pas heureux, car je n'étais moi-même pas heureux d'une décision de ce genre. Mais ça n'a rien à voir avec Lewis. Ce n'est pas agréable quand les gens vous huent, donc c'est pourquoi je suis intervenu. Je suis désolé d'avoir interrompu sa réponse mais je suis intervenu et j'ai dit 'ne le huez pas, il n'a rien fait de mal'. S'il a fait quelque chose, c'est une belle course, il m'a mis beaucoup de pression et j'ai vraiment, vraiment apprécié ça. Je pense que nous partageons un grand respect l'un pour l'autre. Ça n'avait rien à voir avec lui."

Article suivant
Troisième arrivée 2019 dans les points pour Stroll

Article précédent

Troisième arrivée 2019 dans les points pour Stroll

Article suivant

Steiner explique l'agacement de Magnussen en course à Montréal

Steiner explique l'agacement de Magnussen en course à Montréal
Charger les commentaires