Vettel "n'a pas vu Hamilton" à cause de ses rétroviseurs

Sebastian Vettel explique ne pas avoir été conscient de la présence de Lewis Hamilton à sa gauche au départ du Grand Prix du Mexique, lorsque le Britannique a été quelque peu tassé hors piste par la Ferrari.

Troisième sur la grille de départ à Mexico, Lewis Hamilton avait pris un excellent envol mais a été contraint de lever le pied pendant une fraction de seconde lorsque la monoplace de Sebastian Vettel s'est décalée dans sa direction, le contraignant à mettre deux roues dans l'herbe.

Le pilote Mercedes a qualifié cette manœuvre de "dangereuse" en évoquant le risque d'une "grosse collision", bien que les commissaires n'aient pas jugé utile d'ouvrir une enquête au sujet de l'incident. Vettel, lui, explique avoir été tout simplement trahi par l'angle mort de son rétroviseur.

Lire aussi :

"Je pense que l'angle mort est aussi vieux que l'invention du rétroviseur, donc je ne suis pas sûr que nous puissions y faire grand-chose", commente l'Allemand. "Il est clair qu'au premier tour, on devine où se trouvent les autres plus qu'autre chose. Surtout en arrivant dans les virages. La plupart du temps, on voit que ça se passe bien ; parfois non. Je pense que nous faisons tous de notre mieux. Nous savons que nous ne pouvons pas gagner la course au premier virage mais nous pouvons la perdre. Je ne pense pas que l'on puisse y faire grand-chose."

Sebastian Vettel, Ferrari, le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1

S'exprimant plus spécifiquement au sujet de l'incident avec Hamilton, Vettel précise : "Je ne l'ai pas vu. Il est venu après la course et m'a demandé, mais je ne voulais pas le pousser ni quoi que ce soit. Bien sûr, dès que je l'ai vu... J'ai pris mon départ, j'ai essayé de prendre l'aspiration de Charles et j'ai vérifié les rétroviseurs, celui de droite puis celui de gauche, et c'est là que j'ai vu Lewis. J'ai donc essayé de me décaler vers la droite, mais avant cela, je ne l'avais pas vu. Nous voyons assez bien dans les rétroviseurs, mais il reste forcément un angle où l'on ne peut pas voir."

L'ambiance est néanmoins restée détendue entre Hamilton et Vettel, deux champions qui éprouvent un grand respect mutuel. L'Anglais s'est d'ailleurs félicité du regain de forme de son rival, Vettel ayant remporté une victoire et fini deux fois deuxième sur les quatre derniers Grands Prix en date, après avoir connu une période de plus d'un an sans monter sur la plus haute marche du podium.

"Seb pilote très bien ces temps-ci, et c'est bon de le voir de retour au sommet, à piloter si bien. Naturellement, nous voulons des courses plus serrées avec des batailles roue contre roue, mais sur certains circuits, on ne peut malheureusement pas trop se rapprocher", conclut Hamilton.

partages
commentaires
Button : Le Mexique, "l'un des meilleurs pilotages" de Hamilton

Article précédent

Button : Le Mexique, "l'un des meilleurs pilotages" de Hamilton

Article suivant

Lewis Hamilton Champion du monde 2019 à Austin si...

Lewis Hamilton Champion du monde 2019 à Austin si...
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021