Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
48 jours
09 mai
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
97 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
104 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
122 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
139 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
153 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
181 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
188 jours
12 sept.
Course dans
195 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
209 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
213 jours
10 oct.
Course dans
223 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
237 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
244 jours
07 nov.
Course dans
251 jours

Williams affirme avoir réussi tous ses crash-tests

Un an après avoir eu toutes les peines du monde à faire sortir de son usine la Williams FW42, l'écurie britannique a affirmé avoir passé tous les crash-tests avec sa monoplace 2020.

partages
commentaires
Williams affirme avoir réussi tous ses crash-tests

En 2019, Williams a très mal démarré l'année en échouant à finaliser sa voiture à temps pour pouvoir participer aux premiers jours des essais hivernaux de Barcelone. Une fois en piste, elle s'est avérée lente et le manque de pièces de rechange a été un problème tout au long de la saison. Ce nouvel échec, intervenant après une saison 2018 décevante, a précipité une série de changements au sein de l'écurie, le plus notable étant le départ du directeur technique Paddy Lowe, qui a ouvert la voie à une restructuration et à une révision des procédures.

Williams assure ressentir les premiers effets de ces changements et être en passe d'atteindre les "objectifs difficiles" fixés pour la conception de la F1 version 2020, assurant par ailleurs qu'il n'y aura cette fois pas de retard à l'allumage. Ainsi, s'exprimant à Tel Aviv ce mercredi dans le cadre de l'annonce de Roy Nissany comme pilote d'essais, la directrice adjointe Claire Williams a fait part de son optimisme concernant l'état de la structure.

Lire aussi :

"Nous nous sommes fixé des objectifs vraiment difficiles pendant l'hiver, concernant l'aéro en particulier, concernant la recherche de performance, et puis sur certains problèmes mécaniques également", a-t-elle déclaré. "Et tout cela se passe bien. Évidemment, l'objectif clé est que la voiture soit à ces essais à temps, et au moment où les feux passeront au vert, si ce n'est avant. Et j'ai une confiance absolue que cela arrivera.”

Et parmi les éléments alimentant la confiance de Williams, sa réussite aux crash-tests figure en bonne place. "Nous nous sommes donné beaucoup de temps pour nous assurer que, si quelque chose tourne mal, nous soyons en sécurité et que nous ayons une certaine couverture. L'un des premiers signes de succès pour nous est que nous avons réussi tous nos crash-tests, et la plupart d'entre eux du premier coup, alors que l'année dernière nous avons échoué à plusieurs d'entre eux, même à la sixième tentative. Ces [échecs] ont évidemment mis encore plus de pression sur le système parce que vous devez alors composer avec des crash-tests plutôt que de vous soucier de sortir la voiture. Donc ça a été une bonne avancée pour nous pendant l'hiver."

Lire aussi :

En dépit de cette confiance affichée, Williams préfère tout de même rester prudente quant aux opportunités de l'équipe lors de la campagne à venir. "Tout le monde sait la quantité de travail abattu en coulisses et c'est toujours frustrant pour moi que nous ne puissions pas inviter les gens et montrer à tous la transformation qui est en cours chez Williams. Mais ce que j'ai toujours dit, c'est qu'il va s'agir d'une aventure. Nous l'avons débuté l'an passé et nous avons commencé à voir les premières pousses, si vous voulez, dans la seconde partie d'année, quand nous avons progressivement réduit l'écart. Mais il y a de toute façon déjà tellement à faire durant une saison."

"En regardant la saison, en sachant ce que nous avons réussi à accomplir pendant l'hiver et la voiture que nous allons avoir, il est clair que tout cela est basé sur les chiffres et la corrélation aérodynamiques. Mais ça ne se transfère jamais à 100% sur la piste en F1, donc il va falloir attendre de voir jusqu'aux essais de février où nous en sommes. Mais nous devons faire des progrès. Je crois que ça va être le cas, mais à un niveau que nous ne pouvons pas encore définir, car nous ne savons pas ce que nos concurrents font."

Avec Jonathan Noble 

Renault annonce la date de présentation de sa F1 2020

Article précédent

Renault annonce la date de présentation de sa F1 2020

Article suivant

Williams explique la décision de recruter Nissany

Williams explique la décision de recruter Nissany
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Williams
Auteur Fabien Gaillard
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
14h
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021