Williams fait évoluer sa voiture à Silverstone, Albon doute

Alexander Albon estime que les points faibles de la Williams FW44 ne sont pas "évidents à corriger" alors que l'équipe britannique va introduire sa première évolution majeure de la saison au Grand Prix de Grande-Bretagne.

Williams fait évoluer sa voiture à Silverstone, Albon doute
Charger le lecteur audio

Depuis le début de la saison, Williams a eu du mal à rivaliser de manière régulière avec les équipes composant le milieu de grille. Reléguée à 12 points de Haas, l'écurie britannique est aujourd'hui lanterne rouge du classement alors que se dispute ce week-end le Grand Prix de Grande-Bretagne, sa course nationale.

La Williams FW44 n'avait reçu aucune évolution majeure auparavant, toutefois Dave Robson, responsable performance de l'équipe, a annoncé qu'un nouveau package serait étrenné à Silverstone afin d'aider l'écurie à remonter la pente.

"Nous avons un package aéro mis à jour pour ce week-end, qui sera installé uniquement sur la voiture d'[Alex] Albon afin de vérifier son comportement et confirmer qu'il fonctionne comme prévu", a précisé Robson. "La carrosserie et le plancher constituent la base de l'évolution et sont destinés à améliorer de manière efficace l'appui de la voiture."

Si Williams s'est fixé pour objectif d'améliorer les performances de sa machine à Silverstone avec l'évolution, Alexander Albon a estimé que les difficultés que l'équipe rencontre actuellement pourraient néanmoins persister.

"En ce qui concerne l'équilibre, il y a des points faibles dans la voiture qui ne sont pas évidents à corriger avec ce que nous avons actuellement, avec des nouvelles pièces", a-t-il expliqué. "La plupart des [problèmes] sont principalement dus aux caractéristiques de la voiture dans les virages. J'espère que [les évolutions] la mettront dans une meilleure fenêtre mais d'ici là, ça rend les choses difficiles. Par exemple, il y a des chicanes rapides [à Montréal] mais il est difficile pour nous de trouver un bon compromis tout au long du tour selon les circuits."

Mais le directeur d'équipe Jost Capito s'est montré plus optimiste que le pilote. "Nous voyons les résultats [des évolutions] sur la CFD, la soufflerie et le simulateur mais nous devons voir comment elles se traduiront sur la piste", a-t-il commenté au GP du Canada. "Si nous pouvons reproduire ce que nous voyons en théorie, alors nous devrions faire des progrès."

Albon s'est chargé d'inscrire tous les points de Williams en 2022, au nombre de trois, en terminant dixième au GP d'Australie et neuvième au GP de Miami. Son coéquipier Nicholas Latifi ne peut pas se vanter de signer des performances similaires puisque le meilleur résultat du Canadien à ce jour est une 14e place, acquise au GP de Miami. En qualifications, Williams n'a réussi à se hisser en Q2 qu'à deux reprises cette saison, toujours grâce à Albon, à Bahreïn et au Canada.

Lire aussi :

partages
commentaires
Hill attend des actes après les propos racistes de Piquet
Article précédent

Hill attend des actes après les propos racistes de Piquet

Article suivant

Piquet présente des excuses à Hamilton et plaide l'erreur de traduction

Piquet présente des excuses à Hamilton et plaide l'erreur de traduction