Les deux Williams auront des évolutions à Silverstone

Williams a validé des évolutions importantes lors des deux derniers Grands Prix, dont les deux pilotes pourront bénéficier lors du prochain rendez-vous à Silverstone.

Les deux Williams auront des évolutions à Silverstone

Après avoir montré des signes très encourageants lors des trois premiers Grands Prix de la saison, plus particulièrement en qualifications, Williams prévoit de doter George Russell et Nicholas Latifi d'évolutions complètes sur leurs monoplaces respectives le mois prochain. À Budapest le week-end dernier, tous les deux sont passés en Q2 mais le rythme de course s'avère encore trop juste et l'écurie n'a pas encore ouvert son compteur de points.

Williams met les bouchées doubles pour faire évoluer la FW43 et disposait déjà de nouveautés en Autriche et en Hongrie, mais le package était limité au niveau de la quantité de pièces. Elles ont ainsi été utilisées alternativement sur les deux monoplaces lors des deux derniers Grands Prix. Sur le Hungaroring, c'est Russell qui en disposait pour les qualifications et la course, ce qui explique notamment l'écart de performance entre les deux pilotes.

Lire aussi :

"Les voitures sont un peu différentes, et en l'absence des médias ou des photographes, tout le monde ne l'a pas vu", révèle Dave Robson, directeur de la performance du véhicule chez Williams. "Nous avons une évolution qui a alterné d'une voiture à l'autre pour les deux derniers Grands Prix, car nous n'avions qu'un seul ensemble de pièces. George l'avait ce week-end et je pense que ça a probablement joué. C'est assez puissant, donc Nicholas allait probablement trouver les choses plus difficiles par rapport à George." 

Robson n'est pas entré dans le détail de ces évolutions introduites sur la monoplace de Grove, mais la Williams a été aperçue avec plusieurs nouveaux éléments ces deux dernières semaines, notamment suspension amincie à l'avant, qui permet de réaliser des gains aérodynamiques.

George Russell, Williams FW43

Une petite ailette située près du cockpit a aussi été repérée, utilisée de manière asymétrique pour le Grand Prix de Styrie mais des deux côtés de la voiture en Hongrie.

Les différences entre les deux spécifications ont enfin été observées au niveau de l'aileron arrière, qui n'était pas le même pour Russell et Latifi.

Nicholas Latifi, Williams FW43, devant Alex Albon, Red Bull Racing RB16

Williams ne quantifie pas le gain de performance procuré par ces évolutions mais l'estime suffisamment important pour que les deux pilotes puissent bénéficier à Silverstone lors du Grand Prix de Grande-Bretagne. "Nous avons eu des qualifications sous la pluie [en Autriche], donc c'est dur à dire, mais je pense que nous avons expérimenté le fait de rouler avec et de rouler sans, et nous sommes convaincus du fait que ça procure un avantage clair", conclut Robson. "Ils en seront donc tous les deux pourvus lors du prochain Grand Prix à Silverstone."

partages
commentaires
Dans le secret des évolutions techniques F1 en Hongrie

Article précédent

Dans le secret des évolutions techniques F1 en Hongrie

Article suivant

Szafnauer : Ce que fait Racing Point, "tout le monde le fait"

Szafnauer : Ce que fait Racing Point, "tout le monde le fait"
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021