Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
45 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
52 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
66 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
80 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
94 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
101 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
115 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
129 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
136 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
150 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
157 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
171 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
185 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
213 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
220 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
234 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
241 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
255 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
269 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
276 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
290 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
304 jours

Williams : "Il faut parfois toucher le fond..."

partages
commentaires
Williams : "Il faut parfois toucher le fond..."
Par :
5 janv. 2020 à 13:01

L'écurie Williams sait qu'elle ne pourra pas se permettre de revivre une saison comme celle qui vient de s'écouler, mais elle veut croire en une opportunité à saisir pour remonter la pente.

En dépit d'avoir bouclé la pire saison de son histoire en Formule 1, avec un seul point marqué et la dixième place au championnat constructeurs, Williams a plusieurs fois insisté sur l'optimisme perçu pour l'avenir. La directrice adjointe de l'écurie a d'ailleurs estimé récemment qu'en réalité, la pire année avait été 2018, la saison passée ne faisant que produire les conséquences de ce raté.

Tout au long des derniers mois, la structure basée à Grove a remué ciel et terre pour réinventer un modèle et se réorganiser, dans l'espoir de redresser la tête et, surtout, de saisir la balle au bond de la nouvelle réglementation en 2021. Il est encore bien trop tôt pour affirmer que Williams s'en sortira, et Claire Williams sait rappeler à quel point l'erreur n'est plus permise, mais elle considère que l'inexorable chute était peut-être un mal pour un bien.

"Ça ne peut pas se reproduire", prévient-elle au micro de Motorsport.com. "Il faut parfois toucher le fond pour savoir quels sont les problèmes, sinon… parfois on traverse juste ces situations et on parvient à atteindre ce que l'on veut de justesse. Mais il faut comprendre ce qui se passe pour s'assurer que l'on n'y parvienne pas uniquement de peu, et il faut avoir un projet ainsi qu'un véritable processus."

Lire aussi :

Il y a un an, Williams a eu toutes les peines du monde à préparer sa monoplace 2019, ce qui s'est traduit par une arrivée incomplète et plus que tardive de la FW42 lors des essais hivernaux puis par des problèmes récurrents avec les pièces de rechange. Cet épisode fait partie des cas qui ont été scrupuleusement analysés en interne pour comprendre les erreurs commises.

"On peut mettre un pansement sur certaines choses, mais si l'on ne souhaite pas les réparer et aller aux racines des problèmes, alors ces derniers vont probablement refaire surface", estime Claire Williams. "Ce que nous avons fait après les essais [hivernaux 2019], c'est la mise en œuvre d'un examen très approfondi pour chaque processus impliqué et responsable de ce résultat. Ce fut un exercice incroyablement utile, car il a exposé toutes les faiblesses que nous avions et il nous a permis de mettre des solutions en place."

"Je dirais que l'équipe y a très bien répondu, car ça peut être assez difficile pour les gens d'être très ouverts et francs dans ces situations, mais nous avons encouragé l'honnêteté. Dans chaque situation comme celle-ci, ça peut toujours être difficile pour les gens de lever la main et d'être franc et ouvert. Mais notre équipe a été incroyablement réceptive au processus que nous lui avons demandé d'effectuer, ce qui nous a permis de mettre en place un paquet de projets afin de corriger les domaines affaiblis qui posaient des problèmes en premier lieu."

"C'est comme tout, ça prend du temps, mais nous avons répondu incroyablement rapidement. Nous avons répondu rapidement et mis en place un certain nombre de mesures pour nous assurer que les domaines concernés ne souffriraient plus du même niveau de problèmes que ce que nous avons connu cette année."

Article suivant
Ricciardo veut passer plus de temps avec l'équipe chez Renault

Article précédent

Ricciardo veut passer plus de temps avec l'équipe chez Renault

Article suivant

C'était un 5 janvier : un morse nommé Williams

C'était un 5 janvier : un morse nommé Williams
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Williams
Auteur Basile Davoine