Williams : "Il faut parfois toucher le fond..."

L'écurie Williams sait qu'elle ne pourra pas se permettre de revivre une saison comme celle qui vient de s'écouler, mais elle veut croire en une opportunité à saisir pour remonter la pente.

Williams : "Il faut parfois toucher le fond..."

En dépit d'avoir bouclé la pire saison de son histoire en Formule 1, avec un seul point marqué et la dixième place au championnat constructeurs, Williams a plusieurs fois insisté sur l'optimisme perçu pour l'avenir. La directrice adjointe de l'écurie a d'ailleurs estimé récemment qu'en réalité, la pire année avait été 2018, la saison passée ne faisant que produire les conséquences de ce raté.

Tout au long des derniers mois, la structure basée à Grove a remué ciel et terre pour réinventer un modèle et se réorganiser, dans l'espoir de redresser la tête et, surtout, de saisir la balle au bond de la nouvelle réglementation en 2021. Il est encore bien trop tôt pour affirmer que Williams s'en sortira, et Claire Williams sait rappeler à quel point l'erreur n'est plus permise, mais elle considère que l'inexorable chute était peut-être un mal pour un bien.

"Ça ne peut pas se reproduire", prévient-elle au micro de Motorsport.com. "Il faut parfois toucher le fond pour savoir quels sont les problèmes, sinon… parfois on traverse juste ces situations et on parvient à atteindre ce que l'on veut de justesse. Mais il faut comprendre ce qui se passe pour s'assurer que l'on n'y parvienne pas uniquement de peu, et il faut avoir un projet ainsi qu'un véritable processus."

Lire aussi :

Il y a un an, Williams a eu toutes les peines du monde à préparer sa monoplace 2019, ce qui s'est traduit par une arrivée incomplète et plus que tardive de la FW42 lors des essais hivernaux puis par des problèmes récurrents avec les pièces de rechange. Cet épisode fait partie des cas qui ont été scrupuleusement analysés en interne pour comprendre les erreurs commises.

"On peut mettre un pansement sur certaines choses, mais si l'on ne souhaite pas les réparer et aller aux racines des problèmes, alors ces derniers vont probablement refaire surface", estime Claire Williams. "Ce que nous avons fait après les essais [hivernaux 2019], c'est la mise en œuvre d'un examen très approfondi pour chaque processus impliqué et responsable de ce résultat. Ce fut un exercice incroyablement utile, car il a exposé toutes les faiblesses que nous avions et il nous a permis de mettre des solutions en place."

"Je dirais que l'équipe y a très bien répondu, car ça peut être assez difficile pour les gens d'être très ouverts et francs dans ces situations, mais nous avons encouragé l'honnêteté. Dans chaque situation comme celle-ci, ça peut toujours être difficile pour les gens de lever la main et d'être franc et ouvert. Mais notre équipe a été incroyablement réceptive au processus que nous lui avons demandé d'effectuer, ce qui nous a permis de mettre en place un paquet de projets afin de corriger les domaines affaiblis qui posaient des problèmes en premier lieu."

"C'est comme tout, ça prend du temps, mais nous avons répondu incroyablement rapidement. Nous avons répondu rapidement et mis en place un certain nombre de mesures pour nous assurer que les domaines concernés ne souffriraient plus du même niveau de problèmes que ce que nous avons connu cette année."

partages
commentaires
Ricciardo veut passer plus de temps avec l'équipe chez Renault

Article précédent

Ricciardo veut passer plus de temps avec l'équipe chez Renault

Article suivant

C'était un 5 janvier : un morse nommé Williams

C'était un 5 janvier : un morse nommé Williams
Charger les commentaires
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021