Ricciardo veut passer plus de temps avec l'équipe chez Renault

Recrue vedette et à prix d'or de Renault F1 l'an passé, Daniel Ricciardo veut "faire davantage" pour améliorer l'esprit d'équipe et la cohésion humaine au sein de l'écurie française en 2020.

Ricciardo veut passer plus de temps avec l'équipe chez Renault

Arrivé du giron Red Bull, Daniel Ricciardo estime s'être rapidement intégré dans sa nouvelle structure mais considère qu'il y a mieux à faire encore, notamment en amont de la saison à venir. Il prévoit ainsi, entre autres, de passer plus de temps à l'usine pour améliorer les relations humaines et insuffler une dynamique porteuse aux troupes d'Enstone et de Viry-Châtillon. 

Lire aussi :

"J'ai quelques idées de choses que je peux faire davantage, ou mieux", confirme-t-il. "J'ai l'impression de m'être bien intégré dans l'équipe cette année, mais je prends du recul et je me dis que je peux faire plus. Je veux être un peu plus présent avant que la saison commence, avant les essais hivernaux, mais j'ai aussi quelques idées de choses que nous pouvons faire ensemble, en équipe, pour nous lancer dans la saison." 

"Ce n'est pas seulement sur le plan technique, mais aussi au niveau de l'équipe. Je veux arriver à Barcelone avec le sentiment que nous avons pris notre élan avant même que la saison débute. On peut appeler ça du team building et des activités. Le plus important, c'est que je veux passer du temps avec l'équipe, même en dehors du circuit. Au circuit, même parfois avec Cyril [Abiteboul], on se dit 'salut' et c'est tout ce qu'il y a durant le week-end car nous sommes occupés. Donc il n'y a pas toujours de moments privilégiés sur le circuit." 

L'influence de Daniel Ricciardo chez Renault a été plusieurs fois saluée par les dirigeants de l'équipe française, qu'elle soit technique ou humaine. Cyril Abiteboul a notamment reconnu que l'Australien avait permis au Losange de prendre conscience de certaines faiblesses. L'intéressé, lui, est convaincu de devoir en faire davantage pour tirer vers le haut une écurie qui a vécu une année 2019 compliquée, et qui vit également un nouveau changement de pilote avec l'arrivée d'Esteban Ocon à la place de Nico Hülkenberg.

"Je pense que pour faire progresser cette relation, il est bon de passer du temps ensemble loin de la piste", conclut Ricciardo. "Il faut ce sentiment, même pour le personnel. S'ils se connaissent un peu plus, ils voudront travailler un peu plus dur les uns pour les autres et faire en sorte que de belles choses se passent."

partages
commentaires
Ferrari : "Nous sommes unis et solidaires, y compris les pilotes"

Article précédent

Ferrari : "Nous sommes unis et solidaires, y compris les pilotes"

Article suivant

Williams : "Il faut parfois toucher le fond..."

Williams : "Il faut parfois toucher le fond..."
Charger les commentaires
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021