Wolff assure ne pas avoir souri quand Rosberg a perdu la tête

partages
commentaires
Wolff assure ne pas avoir souri quand Rosberg a perdu la tête
10 sept. 2014 à 15:48

A chaque weekend sa polémique pour Mercedes, ses pilotes ou son management

A chaque weekend sa polémique pour Mercedes, ses pilotes ou son management. En dépit d'une bataille à tous les niveaux entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg pour la collecte du titre mondial 2014, les courses se suivent et se ressemblent en ce sens qu'elles apportent pendant chaque interlude nombre de controverses prenant une ampleur subjuguée par internet et les réseaux sociaux.

Dernière histoire en date : la polémique surgissant après que la FOM ait diffusé lors du GP d'Italie une image de Toto Wolff excessivement souriant lorsque Lewis Hamilton a pris le dessus sur un Nico Rosberg ayant manqué son freinage. Il n'en fallait pas plus pour alimenter les rumeurs les plus absurdes et faire passer Wolff dans le camp de Hamilton pour certains, quand nombre d'autres faits de course cette année ont valu à l'Autrichien le reproche de donner la faveur au fils de Keke Rosberg…

Contraint de se justifier sur ce point, Wolff a expliqué que les images diffusées relevaient en réalité d'un timing malheureux et qu'il s'agissait de captures différées : son expression concernait quelque chose se produisant avant la sortie de Rosberg.
"Ce qui est vraiment fou est que quiconque retient ça et tente d'interpréter une telle image doit avoir perdu l'esprit", a commenté Wolff, qui a du mal à croire qu'un tel reproche puisse lui être fait.

"C'est comme Big Brother. La prochaine fois, je vais me cacher dans le bureau des ingénieurs. Il y a eu un sourire quand les deux [Hamilton et Rosberg] étaient proches l'un de l'autre. Comme : 'nous y voilà, une autre bataille serrée' ".

Wolff a également tenu à contrebalancer cette théorie de conspiration en notant que certains fans pourraient voir dans les messages radio adressés à Hamilton la possibilité que Rosberg ait été lui aussi préféré, comme il a été demandé à Hamilton de ne pas pousser lorsque les deux hommes évoluaient ensemble.

En réalité, il s'agissait tout simplement d'un message d'avertissement destiné à Hamilton pour qu'il n'use pas excessivement ses enveloppes pneumatiques. Une nouvelle fois, le timing des diffusions des messages radio et le fait qu'ils soient tronqués peuvent donner lieu à des interprétations qu'il n'y a pas lieu de tirer, précise Wolff, qui sait que seules des bribes de conversations sont utilisées par la production.

Prochain article Formule 1
Vijay Mallya salue la performance de Pérez à Monza

Article précédent

Vijay Mallya salue la performance de Pérez à Monza

Article suivant

Sergey Sirotkin roulera pour Sauber en EL1 en Russie

Sergey Sirotkin roulera pour Sauber en EL1 en Russie

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique , Keke Rosberg , Nico Rosberg Boutique , Toto Wolff
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités