Toto Wolff assure ne pas briguer la tête de la F1

Tandis que des rumeurs évoquent son profil pour occuper un rôle important à la tête de la Formule 1, le directeur de Mercedes insiste sur son engagement actuel avec le constructeur allemand et sur des perspectives qu'il envisage toujours communes à moyen terme.

Toto Wolff assure ne pas briguer la tête de la F1

D'après les informations de Motorsport.com, Liberty Media réfléchit à la possibilité de renforcer la direction de la Formule 1, confiée à Chase Carey depuis 2017 et l'acquisition de la catégorie reine par la société américaine. Cette perspective a fait émerger le nom de Toto Wolff, actuel directeur de Mercedes Motorsport et artisan des cinq titres mondiaux consécutifs remportés par la firme à l'étoile depuis 2014.

Lire aussi :

Par le biais des Accords Concorde, Mercedes est engagé en F1 jusqu'à fin 2020, et les discussions sont aujourd'hui au centre de toutes les attentions entre Liberty Media et les équipes pour organiser la refonte espérée en 2021. Mais dans l'immédiat, Toto Wolff nie la rumeur qui le verrait passer dans un nouveau rôle, assurant qu'il "n'envisage aucun changement".

"Il y a tellement de spéculations sur ce qui se passe, et je n'ai pas un rôle classique chez Mercedes", rappelle l'Autrichien. "Je suis dans une super situation. Je suis un actionnaire de l'équipe, j'adore être avec eux, les relations comptent pour moi. Je suis dans un endroit où je suis heureux, motivé chaque jour où je le fais. Il reste des années à mon contrat en cours et je crois qu'avec toutes les autres discussions qu'il y a, avec les pilotes par exemple, il faut avoir l'esprit à 100% dans son rôle. C'est mon cas. Je n'envisage pas de changement au-delà de 2020."

Mercedes et la F1, stop ou encore ?

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10

Il faut dire que la success story dont Toto Wolff est l'une des figures de proue n'apparaît pas en bout de course, puisque Mercedes a ouvert la saison 2019 par quatre doublés consécutifs, du jamais vu. Néanmoins, la volonté de la F1 de changer profondément en 2021 vise à stopper une telle domination, tandis que le constructeur allemand va s'engager dès l'an prochain en Formule E et pourrait alors se trouver à la croisée des chemins.

Pour autant, lorsque Motorsport.com interroge Toto Wolff sur les conditions de sa présence après 2020 et sur l'importance du programme F1, l'intéressé assure qu'une prolongation semble constituer le scénario le plus probable. Alors que Mercedes a fait son retour dans la discipline en 2010, la Formule E serait à ses yeux un complément idéal et pas nécessairement un produit de substitution.

"Franchement, je me sens bien où je suis", insiste-t-il. "Mercedes ne m'a donné aucune indication quant au projet de stopper le programme. Au contraire, nous avons des discussions très ouvertes quant aux bénéfices que cela apporte. Dans dix ans, toute l'industrie automobile pourrait être différente, puis totalement électrique. Je ne veux pas m'engager sur là où nous serons dans dix ans, mais je peux dire qu'à court ou moyen terme, la F1 a énormément de sens pour Mercedes."

Avec Scott Mitchell et Adam Cooper  

partages
commentaires
Enthousiaste, Kvyat rêve d'une chasse à la Red Bull !

Article précédent

Enthousiaste, Kvyat rêve d'une chasse à la Red Bull !

Article suivant

Vettel : Ferrari tente "quelque chose d'audacieux, qui sera payant"

Vettel : Ferrari tente "quelque chose d'audacieux, qui sera payant"
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021