Wolff se sent "engagé à vie" avec l'équipe Mercedes

Toto Wolff souhaite conserver un rôle chez Mercedes à très long terme en Formule 1, lui qui a augmenté sa participation dans l'équipe et accepté d'en être le directeur pendant encore trois ans.

Wolff se sent "engagé à vie" avec l'équipe Mercedes

La semaine passée, Mercedes a annoncé que son capital était désormais divisé en trois parts égales, détenues par la maison mère du constructeur Daimler AG (auparavant actionnaire à 60%), l'entreprise de chimie Ineos et par son directeur exécutif Toto Wolff, qui était déjà actionnaire à hauteur de 30%.

Dans le cadre de la même annonce, il a été indiqué, après plusieurs mois d'incertitudes, que Wolff demeurerait le directeur de l'équipe de F1 pour au moins trois années supplémentaires à compter de 2021. Le communiqué indiquait toutefois : "Il aura ensuite la possibilité de passer à une nouvelle fonction exécutive au sein de l'organisation lorsqu'il décidera que le moment sera venu."

Lire aussi :

Malgré tout, Wolff estime se sentir lié à vie à l'équipe qui a remporté tous les titres depuis 2014. "Il y a méprise", a-t-il commencé quand le nouvel accord a été évoqué. "Je ne me suis pas engagé pour trois années supplémentaires, je me suis engagé pour la vie. Nous sommes trois actionnaires qui détiennent la compagnie désormais, et indépendamment de mon propre rôle, je pourrais être directeur d'équipe, PDG, président exécutif, à tout moment. Mais ce que je fais, c'est Mercedes."

Toto Wolff est à la tête de l'écurie depuis 2013 et estime que l'esprit qu'il a contribué à mettre en place est une part importante des succès accumulés par la structure. "Nous avons un environnement agréable et amusant, c'est un endroit où il fait bon être, mais en même temps, il y a juste la bonne dose de pression."

"Nous aimons ce que nous faisons, nous nous fixons les bons objectifs. Je pense que nous vivons nos valeurs au jour le jour. C'est une question d'intégrité, de loyauté, de fierté, de détermination - c'est ce qui résume tout. Ce n'est pas quelque chose que vous pouvez mettre sur un powerpoint et dire que c'est comme ça que nous faisons, mais quelque chose que nous avons établi comme des standards au cours des huit dernières années."

partages
commentaires

Voir aussi :

Haas confirme bien Mazepin pour 2021 malgré la vidéo polémique
Article précédent

Haas confirme bien Mazepin pour 2021 malgré la vidéo polémique

Article suivant

Bilan 2020 - Norris a confirmé son potentiel

Bilan 2020 - Norris a confirmé son potentiel
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021