Wolff pense que Racing Point peut surprendre en Autriche

Toto Wolff aborde le premier Grand Prix de la saison avec son habituelle prudence, n'écartant pas quelques surprises dans la hiérarchie.

Wolff pense que Racing Point peut surprendre en Autriche

À une semaine du début de la saison de Formule 1, Toto Wolff admet un certain saut dans l'inconnu. Le directeur de Mercedes s'attend tout d'abord à un premier week-end parfois étrange, compte tenu des circonstances liées à la crise du coronavirus. Le protocole sanitaire rendra l'ambiance inévitablement particulière, néanmoins il estime la discipline capable de faire oublier rapidement ce contexte si le spectacle est au rendez-vous en piste.

"Je crois que nous savons quoi faire, nous savons que protéger notre personnel et tous ceux qui sont présents est la priorité", souligne-t-il sur le site officiel de la F1. "Mais c'est aussi un terrain nouveau, nous n'avons jamais été dans cette situation. Nous parlons beaucoup de bulles, de moins d'interaction avec les autres équipes, avec vous [les médias] et le public, ce sera une nouvelle expérience. La F1 a toujours su faire ressortir les points positifs, et si nous sommes capables d'offrir un grand spectacle le samedi et le dimanche, je crois que ça compensera l'étrangeté."

Lire aussi :

La hiérarchie qui se dégagera du premier Grand Prix, disputé sur le Red Bull Ring à Spielberg, donnera enfin une indication claire des forces en présence. Une tendance a pu sembler émerger à l'issue des essais hivernaux en février dernier, mais la crise est passée par là, incitant à la plus grande prudence concernant les pronostics. Sans jamais citer le nom de Red Bull Racing, Toto Wolff semble toutefois se méfier de l'écurie de Milton Keynes et mise également sur une surprise. 

"Je crois qu'il est toujours risqué de supposer que ce que l'on voit aux essais représente la performance en piste", prévient-il. "Si l'on se souvient de 2019 et de ce qui s'est passé en Australie, c'était totalement différent. Nous sommes allés en Australie [cette année] sans nous attendre à ce que ce soit facile mais à avoir de la concurrence. On pouvait voir la volonté forte de courir chez certains [lors des discussions ayant mené à l'annulation], car ils avaient le sentiment d'avoir une excellente voiture." 

"Je n'ai aucun doute quant au fait qu'il y aura les noms habituels. Peut-être avec quelques surprises : je crois que Racing Point a une très bonne voiture et a montré des chronos prometteurs à Barcelone. Il ne fait aucun doute que McLaren et Renault auront un rôle à jouer. Alors attendons de voir. Je suis toujours du côté de la prudence. Je pense que nous aurons une première indication le samedi après-midi à 15h, puis le dimanche nous verrons qui a le meilleur package."

partages
commentaires

Voir aussi :

C'était un 28 juin : Ferrari renoue avec le doublé en F1

Article précédent

C'était un 28 juin : Ferrari renoue avec le doublé en F1

Article suivant

Russell s'attend à des erreurs des pilotes avec les procédures

Russell s'attend à des erreurs des pilotes avec les procédures
Charger les commentaires
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021