Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
47 jours
09 mai
Prochain événement dans
65 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
96 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
104 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
121 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
139 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
152 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
180 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
187 jours
12 sept.
Course dans
194 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
208 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
212 jours
10 oct.
Course dans
222 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
237 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
244 jours
07 nov.
Course dans
251 jours

Tsunoda en F1 ou la récompense du travail acharné

Yuki Tsunoda a peut-être exprimé ses regrets de ne pas s'être pris de passion plus tôt pour le sport automobile, mais ça ne l'a pas empêché de rattraper le temps perdu, jusqu'à s'ouvrir les portes de la Formule 1.

partages
commentaires
Tsunoda en F1 ou la récompense du travail acharné

Yuki Tsunoda s'apprête à vivre sa première saison en Formule 1 avec AlphaTauri, après avoir grimpé les échelons assez rapidement. Mais ce qui a impressionné, c'est la manière dont il a mûri et progressé chaque saison, sans craindre de demander des conseils extérieurs s'il en ressentait le besoin.

Sa progression jusqu'à la F2 s'est faite plutôt discrètement, et même s'il a décroché une victoire lors de sa première saison de F3 en 2019, ainsi qu'en Euroformula Open Championship la même année, on ne l'a pas vu se battre pour le titre. Son arrivée en F2 l'an passé a marqué un changement majeur, et le Japonais a tout fait pour y parvenir.

"Pour moi, la saison dernière a été celle où j'ai fait de gros progrès dans tous les aspects de mon travail", estime-t-il. "Avant tout en ce qui concerne mon pilotage, mais aussi au niveau de la mentalité et de la psychologie dans la manière d'aborder la compétition. Je pense avoir énormément progressé en Formule 2. C'était une saison très réussie, l'une des meilleures de ma carrière."

"Au début de la saison, j'avais déjà un bon rythme et je pouvais me battre contre des adversaires très forts, mais j'ai manqué de régularité jusqu'au milieu de saison. Je n'ai donc pas pu marquer de bons points lors des premières courses. À partir de la mi-saison, j'ai travaillé avec un psychologue et nous avons beaucoup parlé de ma manière de courir, de me préparer, de mon attitude, ainsi que d'autres facteurs. Cela m'a permis d'améliorer considérablement ma mentalité. En fin de saison, je n'étais pas encore là où je voulais être, mais j'avais énormément progressé. Mes résultats en piste ont continué de s'améliorer."

Lire aussi :

Tsunoda apparaît comme quelqu'un ouvert d'esprit, qui veut écouter les autres plutôt que croire qu'il sait déjà tout. Il cite les progrès qu'il a réalisés dans la compréhension de la gestion des pneus comme un exemple clé de son travail.

"Au début de l'année dernière, par exemple lors du rookie test, j'avais du mal à gérer les pneus par rapport à mes coéquipiers", précise-t-il. "Cependant, j'ai travaillé dur avec l'équipe et j'ai regardé des courses des saisons précédentes pour apprendre comment mieux les gérer. Le travail acharné que nous avons fourni a payé, car en fin d'année j'ai reçu le trophée Pirelli, ce qui montre les progrès que j'ai faits."

Quand il repense à sa carrière en karting, Tsunoda évoque aussi les conseils précieux de son père.

"Mon père a été mon mécanicien jusqu'à mes 14 ou 15 ans", raconte-t-il. "Je tiens à le remercier pour le succès que j'ai eu jusqu'à maintenant. Il m'a beaucoup aidé à devenir un meilleur pilote. Le freinage est ce qu'il m'a le plus enseigné, particulièrement comment et quand freiner. Il m'a enseigné l'importance du freinage pour entrer dans un virage et faire pivoter la voiture. Et si l'on peut faire pivoter la voiture davantage que les autres, on peut ré-accélérer plus tôt qu'eux. Je me suis beaucoup entraîné à ça en karting. Ça m'a donné énormément de confiance et j'utilise encore aujourd'hui ce que j'ai appris."

Il reste toutefois un domaine dans lequel Tsunoda ne changera pas son approche même si d'autres tentaient de le convaincre : sa réticence à s'impliquer dans le simracing.

"J'aime les jeux de tir, comme Apex Legends et Call of Duty, et parfois lorsque j'y joue, j'imagine que je tire sur quelqu'un que je déteste… Ça marche bien, ça me motive !", dit-il. "Je trouve que le sport et les jeux vidéos m'aident à reprendre mes esprits, à me sentir frais. Mais je n'aime pas les jeux de course, car je ne les trouve pas réalistes."

Comment parler de santé mentale rend la F1 plus saine

Article précédent

Comment parler de santé mentale rend la F1 plus saine

Article suivant

Les indices donnés par Aston Martin sur sa future F1

Les indices donnés par Aston Martin sur sa future F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Yuki Tsunoda
Équipes AlphaTauri
Auteur Jonathan Noble
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021