Les indices donnés par Aston Martin sur sa future F1

Aston Martin devrait modifier son châssis cette année, l'équipe ayant laissé entendre que ses jetons de développement avaient servi à redessiner cette zone pour gagner en performance.

Les indices donnés par Aston Martin sur sa future F1

Les équipes doivent garder leur monoplaces 2020 cette année mais elles disposent de deux jetons de développement, permettant deux changements mineurs ou un majeur. Ceux d'Aston Martin devraient être utilisés sur le châssis, comme l'a indiqué à Sky Sports F1 Otmar Szafnauer, directeur de l'équipe de Silverstone. La structure est visiblement optimiste à l'orée d'une saison qui marque le lancement d'une nouvelle identité, le nom Racing Point appartenant désormais au passé tandis qu'est arrivé le quadruple Champion du monde Sebastian Vettel.

"Nous n'avons pas eu la latitude de développement que nous avons habituellement, donc la philosophie reste la même avec une voiture à inclinaison faible [ou "low rake", quand une monoplace n'a pas l'arrière nettement plus haut que l'avant, ndlr]", a précisé Szafnauer. "Même si la philosophie de la voiture sera conservée, nous aurons quand même beaucoup de nouveautés, beaucoup d'évolutions aérodynamiques et même un nouveau châssis nous concernant. Donc même si la voiture sera très proche de celle de l'an dernier, elle sera majoritairement renouvelée."

Lire aussi :

Le gel du développement contraint les équipes à conserver la majorité des pièces utilisées l'an passé mais les jetons leurs permettent de modifier des éléments qui les ralentissaient ou qu'elles n'appréciaient pas. La cellule de survie devrait mobiliser les deux jetons d'Aston Martin. Cette partie de la voiture est divisée en deux zones, coûtant chacune deux jetons, ce qui signifie que l'équipe ne peut en modifier qu'une seule.

Les changements devraient donc être concentrés sur la partie arrière de la cellule de survie, pour revenir sur une décision prise la saison dernière. La barre de protection contre les chocs latéraux (SIPS, selon l'acronyme anglais pour "side-impact protection spar") était placée au dessus de l'entrée d'air des pontons sur la RP20, à l'image de la Mercedes W10 de la saison 2019. Elle était ainsi l'unique monoplace du plateau à ne pas avoir cette protection dans une position plus basse, une solution lancée par Ferrari en 2017.

Cette position basse offre un gain aérodynamique mais nécessite des changements sur le système de refroidissement pour que tous les bénéfices se fassent ressentir.

Racing Point RP20 old sidepods detail
Racing Point RP20 new sidepods detail

L'équipe a consacré beaucoup de temps et de ressources à cet aspect la saison passée, un nouveau package majeur, utilisé pour la première fois en course au Mugello, comportant une carrosserie modifiée sur les pontons (image de droite ci-dessus).

Il s'agissait d'une refonte importante, conçue pour s'adapter à la meilleure efficacité de l'unité de puissance AMG M11, dont les besoins en refroidissement étaient moins importants que son prédécesseur, ce qui a ainsi permis à l'équipe de s'éloigner des solutions adoptées en s'inspirant de la W10.

Il fait peu de doute que la monoplace de cette année reprendra ce principe, non seulement grâce à l'expérience acquise avec la nouvelle carrosserie en 2020 et avec la nouvelle unité de puissance de Mercedes HPP, mais aussi après ses propres explorations sur une barre de protection plus basse en 2019 (image ci-dessous).

Les pontons de la Racing Point RP19

Les pontons de la Racing Point RP19

L'équipe alors engagée sous le nom Racing Point était déjà au cœur d'une polémique concernant le système de jetons la saison passée, après avoir, comme AlphaTauri, reçu l'autorisation d'intégrer des pièces 2020 fournies par Mercedes et Red Bull sans recourir à des jetons de développement.

Cela signifie que les deux équipes pourront utiliser une boîte de vitesses et des suspensions 2020. Même si AlphaTauri a choisi de ne pas le faire, Aston Martin va très probablement en profiter autant que possible.

La suspension arrière de la Mercedes AMG F1 W11

La suspension arrière de la Mercedes AMG F1 W11

La géométrie de la suspension arrière était revue sur la W11, avec le bras arrière du triangle inférieur placé plus haut et plus en arrière de la structure de crash qu'à l'habitude. Comme toujours, la principale raison n'est pas mécanique mais aérodynamique, le bras étant à un emplacement plus favorable pour diriger l'écoulement de l'air à côté du diffuseur.

Le point d'ancrage intérieur a par ailleurs été surélevé pour réduire le flux d'air à l'endroit où le sommet du diffuseur est relevé jusqu'aux côtés de la structure de crash et de la boîte de vitesses.

Ces changements faisaient suite au rehaussement du point d'ancrage du tirant en 2019, pour des raisons similaires.

partages
commentaires
Tsunoda en F1 ou la récompense du travail acharné

Article précédent

Tsunoda en F1 ou la récompense du travail acharné

Article suivant

La F1 donne son feu vert à un Grand Prix du Portugal 2021

La F1 donne son feu vert à un Grand Prix du Portugal 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Aston Martin Racing
Auteur Matt Somerfield
Les notes du Grand Prix d'Espagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Espagne 2021

Après le Grand Prix d'Espagne, quatrième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Red Bull a besoin que Verstappen fasse moins d'erreurs Prime

Red Bull a besoin que Verstappen fasse moins d'erreurs

Affronter la grande puissance de Mercedes et son atout Lewis Hamilton a toujours exigé le meilleur de Red Bull et de Max Verstappen. Mais après avoir commis quelques erreurs supplémentaires lors du Grand Prix du Portugal, le pilote néerlandais a montré les failles qu’il doit combler s’il veut lutter pour le titre jusqu’à la fin de la saison.

Formule 1
8 mai 2021
L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé Prime

L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé

Yuki Tsunoda impressionne pour sa première saison F1, comme il l'a fait durant ses brefs passages en F3 puis en F2. Motorsport.com a interrogé le principal intéressé et ceux qui l'ont entouré, afin de comprendre ce qui le rend si spécial...

Formule 1
7 mai 2021
Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Formule 1
6 mai 2021
Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Formule 1
5 mai 2021
Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021