Vandoorne compte jouer le prochain titre avec Mercedes

Après avoir arraché le titre honorifique de vice-champion pour sa deuxième saison en Formule E, Stoffel Vandoorne espère être couronné lors de la campagne à venir.

Vandoorne compte jouer le prochain titre avec Mercedes

Pour sa première saison en Formule E, Stoffel Vandoorne avait déjà montré son potentiel. Avec le moteur Venturi dans le dos, le pilote HWA avait signé une pole position et un podium, mais les problèmes techniques notamment s'étaient multipliés et l'avaient empêché de faire mieux. En 2019-20, Mercedes a pris la suite pour faire ses grands débuts dans la discipline avec son propre groupe propulseur et a accroché la troisième place du championnat malgré un duo de pilotes assez inexpérimenté – Nyck de Vries, qui pilotait la seconde Flèche d'Argent, était rookie.

Vandoorne, quant à lui, a lancé sa saison par deux podiums et l'a conclue par sa première victoire en monoplace depuis la saison 2016 de Super Formula, succès qui lui a permis de se propulser de la neuvième à la deuxième place du championnat au meilleur moment.

"C'était vraiment un soulagement, car nous avons réalisé des performances très encourageantes toute la saison, mais nous n'avons jamais vraiment été en position de capitaliser là-dessus", explique Vandoorne à Motorsport.com. "Finalement, le dernier jour, tout s'est passé comme prévu et nous sommes parvenus à gagner. Ma dernière victoire en monoplace était en 2016, donc c'était vraiment un sentiment qui m'avait beaucoup manqué."

"Je n'ai manifestement pas eu beaucoup de succès en F1, mais je reste le même pilote. Je pense que tout le monde sait quelles étaient les circonstances [chez McLaren]. Ce n'était vraiment pas idéal, mais je ne peux plus rien y faire. Je pense que [la victoire à Berlin] montre que je reste capable de [gagner]."

Lire aussi :

Mercedes a signé le doublé lors de la dernière course de la saison à Berlin, pour ce qui était le premier podium de Nyck de Vries dans la discipline, ce qui est encourageant, mais une écurie était au-dessus du lot : DS Techeetah, qui a réalisé cinq pole positions et quatre victoires sur 11 possibles en 2019-20. Seule l'équipe BMW i Andretti est parvenue à obtenir deux poles et deux victoires, les autres teams se contentant d'une réalisation au mieux.

"Je pense que ça a été une première année très réussie, et il est certain que la barre sera mise plus haut pour la saison prochaine", poursuit Vandoorne. "Nous voulons faire mieux. Il reste un assez grand écart à rattraper avec DS Techeetah, qui a vraiment dominé le championnat cette année. Notre objectif est d'essayer de réduire cet écart dans l'espoir de nous battre avec eux pour le championnat à l'avenir."

António Félix da Costa a remporté le titre avec une avance non négligeable, ayant marqué 158 points contre 87 à son dauphin Vandoorne. Le Portugais a fait la différence grâce à d'excellentes performances à Berlin, où il est parvenu à trois reprises à s'extirper du premier groupe des qualifications pour bien se positionner sur la grille, signant deux pole positions au passage. Derrière, aucun concurrent n'a trouvé la constance.

"C'était une saison assez étrange, car le seul qui soit parvenu à signer d'excellents résultats régulièrement, c'est António", confirme Vandoorne. "Si l'on regarde de la deuxième à la dixième place du championnat, c'est juste super serré. Cela montre à quel point le championnat est compétitif. Le format qualificatif joue certainement un rôle là-dedans. Il demeure extrêmement important de marquer des points tout le temps. Ce sera le challenge la saison prochaine."

Lire aussi :

Mercedes prend en tout cas la Formule E très au sérieux, ayant développé son équipe technique avec notamment le recrutement de Nick Chester en provenance de Renault F1. "De nouvelles personnes ont rejoint notre équipe, dont Nick Chester. Ce n'est que positif pour nous. En Formule E, ce sont vraiment les petits détails qui font la différence, et n'oublions pas que c'était la première année que Mercedes construisait ce groupe propulseur. Espérons donc faire un petit pas en avant la saison prochaine."

"Ce programme est très important pour Mercedes. Ils ont l'ambition d'essayer de remporter des championnats et y consacrent donc beaucoup d'argent et d'efforts. [La Formule E] est vraiment imprévisible, donc c'est dur de dire où nous allons nous situer précisément. L'objectif est, espérons-le, de nous battre pour la victoire plus régulièrement. Et si nous y parvenons, alors tout est possible. Espérons pouvoir nous battre pour le championnat l'an prochain", conclut Vandoorne.

Propos recueillis par Filip Cleeren

partages
commentaires

Voir aussi :

Pour la Formule E, justice sociale et eSport sont des sujets majeurs

Article précédent

Pour la Formule E, justice sociale et eSport sont des sujets majeurs

Article suivant

Le retrait de Honda en F1, une "mauvaise nouvelle pour le sport auto"

Le retrait de Honda en F1, une "mauvaise nouvelle pour le sport auto"
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020