Vergne a lui-même proposé à Félix da Costa de rejoindre DS Techeetah

Jean-Éric Vergne révèle avoir lui-même approché António Félix da Costa dans l'optique du remplacement d'André Lotterer, alors que l'écurie DS Techeetah semblait ne pas être consciente du possible départ de l'Allemand.

Vergne a lui-même proposé à Félix da Costa de rejoindre DS Techeetah

Jean-Éric Vergne et André Lotterer ont fait équipe lors des saisons 2017-18 et 2018-19 de Formule E, avec un certain succès puisque le Français a été sacré dans les deux cas, tandis que le titre des équipes n'a échappé à Techeetah que pour deux points en saison 4 ; l'année suivante, l'écurie chinoise a été couronnée pour sa première collaboration avec DS.

Cependant, l'arrivée de Porsche dans le championnat tout électrique a rebattu les cartes : Lotterer, qui avait couru pour le constructeur allemand lors de la saison 2017 de WEC, a décidé de le rejoindre, alors qu'il aurait disposé d'un contrat avec DS Techeetah pour 2019-20. L'écurie franco-chinoise ne s'attendait ainsi pas au départ de son deuxième pilote, mais a pu le remplacer par António Félix da Costa, en provenance de BMW i Andretti… grâce à une initiative de Vergne.

Lire aussi :

En effet, lorsque Motorsport.com évoque la prise de contact avec Félix da Costa, Vergne indique : "C'est moi qui l'ai fait. Car je connais très bien André, et tout le monde sait qu'il avait un contrat pour l'an prochain. Mais pour l'équipe, il n'y avait rien qui clochait, André allait continuer. Mais je discute beaucoup avec André, et j'ai dit à l'équipe : 'Les gars, il y a de grandes chances qu'André parte'. Ils disaient 'non, non, non'. Mais il commençait à être tard, donc je leur ai dit : 'Les gars, on va se retrouver sans pilote pour l'an prochain si vous continuez de penser qu'André va rester'."

"J'ai discuté avec André au Mans ; je ne sais pas s'il le savait, mais j'avais la sensation qu'il était parti (sic). Je ne l'ai pas dit à l'équipe, à ce moment-là, car ils ne me croyaient pas. Je suis donc allé voir António et je lui ai dit : 'Garde ça pour toi, mais si ça se produit, tu as cette option, et tu peux y réfléchir et voir avec ton avocat, tout ça, si c'est possible'. En fait, l'équipe a été très contente de savoir qu'António était une option, car il était trop tard sinon."

Antonio Felix da Costa, DS Techeetah, DS E-Tense FE20, Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE20, côte à côte

Vergne et Lotterer ont entretenu une relation plus proche que la plupart des coéquipiers, nouant une amitié qu'ils n'ont pas cachée ; de plus, le double Champion n'a pas hésité à collaborer sans retenue avec son partenaire pour l'aider à s'adapter à cette nouvelle discipline qu'était pour lui la Formule E. D'où le recrutement de Félix da Costa qui devrait, lui aussi, pousser Vergne dans ses retranchements.

"C'est dans mon propre intérêt d'avoir un coéquipier très rapide à mes côtés, même s'il peut me battre", souligne le pilote tricolore. "Mieux vaut travailler avec un gars aussi rapide que soi – et parfois plus rapide ou un peu plus lent – car on peut abattre davantage de travail en essais et tester davantage de choses pour se retrouver avec une meilleure voiture que les autres le jour de la course. C'était donc très important."

Lire aussi :

"Il n'y avait pas d'autre pilote disponible avec de l'expérience en Formule E. Il y avait bien sûr d'autres très bons pilotes comme James Rossiter [pilote d'essais DS Techeetah, ndlr], qui connaissait très bien la voiture et est un pilote très rapide et expérimenté, avec qui j'ai une très bonne relation, mais je savais que l'équipe voulait avoir une option différente avec un gars qui a de l'expérience en Formule E."

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

partages
commentaires
E-Prix de Paris 2020 : les billets sont en vente

Article précédent

E-Prix de Paris 2020 : les billets sont en vente

Article suivant

Sims en pole pour BMW à Ad Diriyah

Sims en pole pour BMW à Ad Diriyah
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020