Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
EL2 dans
01 Heures
:
17 Minutes
:
20 Secondes
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
EL1 dans
6 jours
MotoGP
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
13 jours
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
20 jours
WRC
C
Rallye d'Estonie
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
62 jours
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
82 jours
WSBK
31 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
27 jours
C
Algarve
07 août
-
09 août
Prochain événement dans
34 jours
Formule E
C
E-Prix de Berlin I
05 août
-
05 août
Prochain événement dans
32 jours
C
E-Prix de Berlin II
06 août
-
06 août
Prochain événement dans
33 jours
WEC
13 août
-
15 août
Prochain événement dans
40 jours
C
Bahreïn
19 nov.
-
21 nov.
Prochain événement dans
138 jours

Castroneves "extrêmement énervé" contre Hildebrand

partages
commentaires
Castroneves "extrêmement énervé" contre Hildebrand
Par :
, Rédacteur en Chef USA
Traduit par: Jean-Philippe Vennin
31 mai 2016 à 16:03

Satisfait par la vitesse de sa Penske-Chevrolet en course après un mois de mai difficile à Indy, le Brésilien n'en est que plus furieux envers J.R. Hildebrand pour la collision qui a cassé son pare-chocs arrière gauche.

Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet, et Roger Penske
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet

Castroneves espérait rejoindre A.J. Foyt, Al Unser et Rick Mears avec quatre victoires à l'Indy 500. Il s'est porté dans le groupe de tête juste avant la mi-course et ne l'a plus quitté ensuite.

Cependant, J.R. Hildebrand est venu toucher le pare-chocs arrière gauche du Brésilien avec son museau au 160e tour, alors qu'il l'attaquait dans la ligne droite des stands.

On a trouvé un peu de vitesse lors du Carburation Day [les derniers essais libres du vendredi], et bien que le premier run ait été difficile, on a fait quelques très bons ajustements lors du premier pit-stop, et je me suis senti très à l'aise”, a expliqué Castroneves à Motorsport.com.

Tout ce que je demande, c'est une opportunité de lutter. C'est pourquoi je suis extrêmement énervé car on s'était donné cette opportunité... On a fait tout ce qu'on était supposés faire. Et ce qui est arrivé était complètement hors de notre contrôle.”

J'ai senti la touchette, regardé dans mon rétroviseur et j'ai pu voir le pare-chocs se détachant. Puis, dans les Turn 1 et 2, j'ai commencé à perdre de l'appui, et j'ai été très chanceux qu'il y ait un “full yellow” juste après [Takuma Sato ayant heurté le mur], ce qui a fait que tout le monde est rentré au stand. Sous drapeau vert, j'aurais été seul à m'arrêter et j'aurais probablement perdu un tour. Mais quoi qu'il en soit, l'arrêt a été long et nous a renvoyés derrière.”

Castroneves a cependant admis qu'il était peu probable que la collision lui ait coûté la victoire dimanche car son stratège, qui n'est autre que le propriétaire de l'équipe, Roger Penske, n'aurait sans doute pas essayé d'économiser du carburant comme l'ont fait Alexander Rossi et Andretti-Herta Autosport.

Non. Will [Power, un de ses équipiers] a essayé mais il n'a terminé que juste devant nous”, a fait observer Castroneves. “Donc nous n'aurions probablement pas parié sur cette stratégie. Nous aurions fait comme les autres - attaquer et faire un dernier arrêt pour remettre un peu de carburant.”

Et de poursuivre : “Le truc, c'est que j'avais déjà eu un accrochage avec Hildebrand ici-même l'année dernière. Je pense que son spotter ne lui avait peut-être pas dit que j'étais là. Mais cette fois, ce n'est pas comme s'il ne m'avait pas vu : j'étais devant lui ! Je pense qu'il a mal jugé cela, et qu'il n'y a pas besoin d'être aussi proche. Ça peut sembler n'être qu'une petite erreur, mais elle a détruit ma course.”’

Comme je le disais, nous n'allions pas gagner, probablement, mais cela aurait été sympa d'avoir une chance. Je suis frustré. Très frustré.”

Touchette dans les stands

Ce léger accrochage avec Hildebrand n'était pas le premier pour Castroneves durant cette centième édition des 500 Miles. Celle-ci était survenue au 117e tour, dans l'allée des stands, quand Townsend Bell avait été libéré par son stand et, en essayant de contourner son équipier chez Andretti, Ryan Hunter-Reay, avait heurté la Penske n°3.

L'impact a renvoyé Bell sur le nez de la monoplace d'Hunter-Reay, éliminant les deux pilotes de la lutte pour la victoire. Mais Castroneves assure que lui n'a pas pâti de cet incident.

On a perdu un petit panneau sur le côté, mais si ça m'a coûté de l'appui, ça n'a pas affecté la tenue de route”, a-t-il marmonné. “En atteignant les 100 km/h, j'ai vu Bell arriver et je me suis dit : “Aïe”, puis j'ai senti le choc et j'ai vu dans mes rétros qu'ils s'étaient rentrés dedans tous les deux. Roger m'a dit “Yes !” dans la radio car on avait battus les deux dans les stands et gagné des places. J'ai dit qu'il fallait que les gars contrôlent la voiture car on s'était touchés.”

Roger a alors demandé à Simon [Pagenaud] de rouler à côté de moi durant la neutralisation et de vérifier si ma voiture était OK. Il a vu que le petit panneau manquait, mais n'a pas réalisé que je l'avais avant ! J'ai encore demandé : est-ce que je l'ai ? Et l'équipe a dit : c'est bon, c'est bon. Je pense qu'ils faisaient juste en sorte que je ne panique pas. Mais oui, il manquait à la fin de la course.”

Article suivant
Un échec "déchirant" pour Josef Newgarden

Article précédent

Un échec "déchirant" pour Josef Newgarden

Article suivant

Gabby Chaves continue chez Dale Coyne pour Detroit

Gabby Chaves continue chez Dale Coyne pour Detroit
Charger les commentaires