Grosjean sera au Mans en 2024 si le calendrier le permet

Romain Grosjean est bien décidé à participer aux 24 Heures du Mans avec Lamborghini l'année prochaine, mais il faudra pour cela un coup de pouce du calendrier IndyCar.

Romain Grosjean, Lamborghini Squadra Corse

Devenu pilote d'usine Lamborghini en décembre dernier afin d'aider la marque à développer son futur prototype LMDh, Romain Grosjean a bel et bien l'intention d'être au départ des 24 Heures du Mans en 2024. Sa présence dépendra toutefois du calendrier, puisque le Français dispose également d'un contrat solide et prioritaire en IndyCar avec Andretti Autosport.

Il y a dix jours, Grosjean a participé aux 24 Heures de Daytona dans la catégorie GTD dans le cadre de son accord avec Lamborghini, dans le baquet d'une Huracán engagée par Iron Lynx en IMSA. Associé à Mirko Bortolotti, Andrea Caldarelli et Jordan Pepper, il a bouclé l'épreuve au quatrième rang de la catégorie.

"L'Endurance, c'est quelque chose que je voulais faire depuis longtemps", rappelle-t-il. "Les championnats IndyCar et IMSA n'ont pas de conflits de dates, donc on a la chance de faire les deux. Je peux être égoïste en pilotant en IndyCar, ne penser qu'à moi, puis partager une expérience comme les 24 Heures avec mes coéquipiers et l'équipe. Cette année j'ai fait Daytona, je vais faire Sebring et probablement Petit Le Mans. L'an prochain, le programme [en LMDh] inclut ces courses-là ainsi que les 24 Heures du Mans. Je croise donc les doigts pour que ça tombe sur un week-end sans IndyCar."

"Je pense que ça aurait beaucoup de sens. Nous étions nombreux, une dizaine de pilotes d'IndyCar à Daytona, non ? C'est incroyable pour les deux championnats. Si on peut faire Le Mans, ce sera incroyable aussi car c'est vraiment cool. Je me souviens de Mario [Andretti] qui traversait l'Atlantique pour faire le Grand Prix de Monaco et les 500 Miles d'Indianapolis… ces gars-là couraient partout, en Formule 3, en Formule 2, en Formule 1. Donc oui, j'attends ce projet avec impatience. Il va y avoir beaucoup de développement à faire. Lorsque la saison IndyCar sera terminée, il y aura le [prototype] LMDh ici aux États-Unis. Et c'est à ce moment-là que je vais passer beaucoup de temps dessus."

LIRE AUSSI - Avec Romain Grosjean pour son premier jour chez Lamborghini

Grosjean a confirmé que son programme en IndyCar avait la priorité absolue sur tout engagement en IMSA ou en WEC. Avant d'aborder sa troisième saison dans la discipline, la deuxième avec Andretti et incluant les courses sur ovale, le pilote tricolore vise beaucoup mieux que sa 13e place au championnat en 2022, avec un seul podium à la clé.

"Je pense que l'on a tout passé en revue… Il n'y avait pas qu'un seul truc mais plusieurs choses que l'on pouvait améliorer, donc on a essayé de tout mettre en ordre", explique-t-il. "L'équipe a fait du bon travail. J'ai fait le mien aussi, de mon côté. Je pense que pour Olivier [Boisson, son ingénieur de course] et moi, ce sera plus facile dans cette deuxième année au sein de l'équipe. Olivier a eu tout l'hiver pour se préparer alors que l'an dernier on est arrivés et il fallait se lancer tout de suite."

Propos recueillis par David Malsher-Lopez

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Vandoorne nouveau réserviste de Peugeot en Endurance
Article suivant Ferrari annonce des "progrès" après deux jours de tests à Sebring

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France