Vergne quitte l'ELMS mais participera aux 24H du Mans

Jean-Éric Vergne participera en juin prochain aux 24 Heures du Mans pour la quatrième fois de sa carrière.

Vergne quitte l'ELMS mais participera aux 24H du Mans

Jean-Éric Vergne ne disputera pas le championnat ELMS cette année, concentrant ses efforts sur son programme en Formule E. Néanmoins, le Français ne prend pas ses distances avec l'Endurance puisqu'il sera au départ des 24 Heures du Mans, toujours avec G-Drive Racing. Le double Champion en titre de Formule E disputera la classique sarthoise en juin prochain dans la catégorie LMP2 avec l'équipe russe, après une répétition générale fin avril lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps.

Lire aussi :

En 2018 et 2019, Vergne et l'écurie de Roman Rusinov, dont le programme compétition est géré par TDS Racing, avaient notamment remporté quatre victoires en ELMS. Quitter le championnat continental a été motivé par plusieurs raisons, y compris les conflits de calendrier, bien que la donne soit désormais bouleversée par les annulations et reports que provoque l'épidémie de coronavirus dans diverses disciplines. 

"C'est une bonne chose pour eux d'avoir la même équipe toute l'année [en ELMS] et c'est ça me donne plus de temps pour travailler sur la FE et me concentrer sur Le Mans", explique Jean-Éric Vergne à Motorsport.com. "Pour eux, trouver un pilote pour une seule course n'est peut-être pas ce qu'il y a de mieux. Je suis habitué à courir avec Roman au Mans, nous avons manqué la victoire de peu, deux fois de suite, donc j'espère que la troisième sera la bonne."

G-Drive devrait annoncer cette semaine son équipage complet pour l'ELMS et celui pour les 24 Heures du Mans. Roman Rusinov assure que Vergne sera remplacé par un pilote talentueux pour la totalité du championnat et que le troisième homme sera "un très bon Silver" pour succéder à Job van Uitert. Ce dernier a rejoint les rangs de United Autosports pour la saison à venir.

Sous les couleurs de G-Drive Racing en 2018, Jean-Eric Vergne avait remporté la catégorie LMP2 aux 24 Heures du Mans avant une disqualification de l'Oreca 07 pour système de ravitaillement non conforme. L'an passé, la structure russe avait terminé sixième du LMP2 et 11e du classement général.

Propos recueillis par Gary Watkins  

partages
commentaires
FIA : LMDh et Hypercars "auront la même fenêtre de performances"

Article précédent

FIA : LMDh et Hypercars "auront la même fenêtre de performances"

Article suivant

Les annonces autour du LMDh légèrement retardées

Les annonces autour du LMDh légèrement retardées
Charger les commentaires
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021