Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
41 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
6 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Arbolino s’offre sa première victoire en carrière à domicile

partages
commentaires
Arbolino s’offre sa première victoire en carrière à domicile
Par :
3 juin 2019 à 13:11

Le jeune coéquipier de Romano Fenati s’est offert sa première victoire sur ses terres, au Mugello, et a ainsi ajouté son nom à la liste des vainqueurs de Moto3 de la saison, tous différents jusqu’à présent.

Tony Arbolino, Team O
Tony Arbolino, Team O
Tatsuki Suzuki, SIC58 Squadra Corse
Podium : le vainqueur Tony Arbolino, Team O, le deuxième Lorenzo Dalla Porta, Leopard Racing, et le troisième Jaume Masia, Bester Capital Dubai
Niccolo Antonelli, SIC58 Squadra Corse
Makar Yurchenko, RBA Racing Team
Niccolo Antonelli, SIC58 Squadra Corse
Le vainqueur Tony Arbolino, Team O
La chute de Romano Fenati, Team O, et Andrea Migno, Bester Capital Dubai
Jaume Masia, Bester Capital Dubai
Jakub Kornfeil, Prustel GP
Celestino Vietti, Sky Racing Team VR46
Can Oncu, KTM Ajo
Le vainqueur Tony Arbolino, Team O
Tony Arbolino, Team O
Le poleman Tony Arbolino, Team O
John McPhee, SIC Racing Team
Lorenzo Dalla Porta, Leopard Racing

Tony Arbolino était passé tout près de sa première victoire lors du Grand Prix de Valence, la saison dernière, en menant la course dans des conditions dantesques, mais était parti à la faute. À charge de revanche cette année, il a passé un premier cap en Argentine en décrochant le premier podium de sa carrière. Ce week-end, il a fait encore mieux au Mugello, et s’est imposé de main de maître face à un Lorenzo Dalla Porta pourtant largement dominateur tout au long de la course.

Lire aussi :

Un top 5 (presque) 100% italien

Le Moto3 n’en finit plus de surprendre ! Bien que les mêmes noms reviennent toujours aux avant-postes, aucun pilote ne s’est imposé deux fois depuis le début de la saison, et six pilotes différents ont décroché le Graal. Après Kaito Toba, Jaume Masia, Arón Canet, Niccolò Antonelli et John Mcphee, cela a été au tour d’Arbolino de s’imposer dimanche, au Mugello.

Déjà auteur de la pole position, le jeune Italien a transformé l’essai en remportant le Grand Prix pour seulement 29 millièmes. "Cela a été un week-end incroyable pour moi : pole position et victoire !" s’est-il exclamé au micro du site officiel du MotoGP "La course a été folle car tout le monde voulait gagner, comme à chaque fois en Moto3. Dans le dernier tour je suis juste resté concentré. C’est vraiment spécial de gagner ici."

Arbolino a eu le dernier mot face à Dalla Porta, qui s’est révélé être l’homme fort de ce Grand Prix. Resté en tête le plus longtemps, le pilote Leopard est toujours parvenu à conserver son avance dans la ligne droite, sauf lors du dernier tour. Vaincu, mais satisfait de sa course, il a fait le spectacle en offrant un dépassement d'anthologie au public. "Nous avons fait de l’excellent travail aujourd’hui, la moto était presque parfaite", a-t-il déclaré. "J’ai eu un bon rythme en première partie de course, mais je suis devenu plus lent lorsque les pneus ont commencé à s’user. C’est fantastique d’être sur le podium, et c’est important pour le championnat."

 

Le podium du Mugello aurait pu être constitué de trois Italiens, Antonelli ayant terminé à seulement un dixième de la dernière marche. Parti 18e en raison d’une pénalité, le pilote Sic58 a réalisé une formidable remontée jusqu’au groupe de tête. Installé en huitième position durant une grande partie de la course, il a lancé l’offensive à cinq tours de l’arrivée pour se porter en tête, mais a finalement dû s’incliner devant ses deux compatriotes, ainsi que Masia, seul Espagnol de ce top 5 à l’arrivée. Ce dernier est complété par Dennis Foggia, qui n’a cependant jamais été en mesure de jouer la victoire.

Dix chutes et des déceptions

Derrière, la déception était présente à l’arrivée pour Mcphee et Tatsuki Suzuki, respectivement sixième et huitième. Les deux hommes ont fait partie des leaders de la course, mais se sont retrouvés enfermés dans les derniers tours et n’ont pas été en mesure de jouer leurs cartes jusqu’au bout. Entre eux deux, Arón Canet a sauvé les meubles. Jamais totalement dans le coup, il a navigué tout au long de la course aux alentours de sa septième position finale, et s’est donc chargé d’assurer des points importants pour le championnat.

Celestino Vietti a terminé une fois encore meilleur rookie à la neuvième place, devant Darryn Binder qui clôt ainsi le top 10. À noter que dix pilotes n’ont pas passé la ligne d’arrivée, parmi eux Marcos Ramírez, qui a abandonné sur problème technique, Gabriel Rodrigo ou encore Romano Fenati, qui connaît un retour à la compétition décidément compliqué.

Malgré sa course en demi-teinte, Canet conserve la tête du championnat, mais pour seulement trois points. Il est en effet désormais talonné par Dalla Porta, mais dispose d'un petit écart sur Antonelli et Masia, respectivement à 13 et 18 points de lui. L’écart s’est ensuite légèrement creusé sur les suivants, Vietti, Arbolino et Toba, qui sont pratiquement à égalité à 31 et 32 points.

Italy Moto3 - Mugello - Course

Article suivant
Fin des deux jours de test à Barcelone pour le Moto2 et le Moto3

Article précédent

Fin des deux jours de test à Barcelone pour le Moto2 et le Moto3

Article suivant

Météo - Le soleil au rendez-vous en Catalogne

Météo - Le soleil au rendez-vous en Catalogne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto3
Événement GP d'Italie
Catégorie Course
Lieu Mugello
Pilotes Lorenzo Dalla Porta , Tony Arbolino
Équipes Leopard Racing , Snipers Team
Auteur Charlotte Guerdoux