Le "choc" est passé pour Lorenzo, "c'était une question de temps"

partages
commentaires
Le
Par : Léna Buffa
31 janv. 2017 à 14:15

Après une première journée complexe, l'Espagnol a commencé à se sentir plus à l'aise ce mardi, à Sepang, au guidon d'une Ducati dont il a encore beaucoup à apprendre.

Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Jorge Lorenzo n'en est qu'à sa quatrième journée de roulage avec les Rouges et la Desmosedici recèle encore bien des secrets pour lui, habitué pendant neuf ans à dompter une M1. Si la séance d'essais de Valence, disputée en novembre, s'était avérée prometteuse, le Majorquin admet que les premiers tours de roues à Sepang, menés hier, ont été d'un autre acabit.

"Hier, ça a été un choc d'avoir des difficultés à être compétitif", reconnaît-il, "cependant, comme je m'y attendais, ce n'était qu'une question de temps et il s'agissait de prendre mes habitudes avec la moto. La moto est désormais beaucoup plus naturelle pour moi et je peux attaquer plus et être plus rapide."

Auteur aujourd'hui du huitième temps, à une seconde du leader, Jorge Lorenzo n'a concédé que 43 millièmes à son coéquipier, Andrea Dovizioso. Ce sont huit dixièmes de gagnés en comparaison d'hier, contre six de perdus pour son comparse.

"On a beaucoup progressé. Je ne m'attendais pas à progresser autant en un seul jour, mais c'est une question de travail. Au final, quand tu travailles, le résultat arrive", souligne l'Espagnol, le plus actif du jour avec un total de 66 tours. "La route est encore longue avant que j'arrive à la limite avec cette moto et sur cette piste, mais je suis beaucoup plus proche et ma progression a été énorme. On peut donc être très satisfaits du travail que l'on a accompli aujourd'hui."

Ses progrès n'ont pas été ressentis que dans ses chronos, mais plus largement dans sa manière de manier la Desmosedici, de quoi lui procurer de bien meilleures sensations. "Aujourd'hui j'ai réussi à freiner plus tard et mieux, et il m'a fallu moins de mètres pour arrêter la moto, c'est donc un énorme progrès", pointe-t-il.

Des progrès avec le nouveau pneu

Jorge Lorenzo découvre cette semaine un nouveau pneu arrière proposé par Michelin dans une gomme medium et avec une carcasse différente de celle de la saison dernière. "Il est mieux", juge-t-il. "[Il offre] beaucoup plus de traction quand on relève la moto, c'est plus ou moins la même chose quand l'adhérence est basse, mais l'entrée [dans les virages] et la traction sont meilleures. Il est plus tendre, c'est la raison pour laquelle il est meilleur."

"J'ai encore besoin de comprendre comment exploiter au mieux les pneus neufs", poursuit le nouveau fer de lance de Borgo Panigale. "Je ne performe pas encore aussi bien que le grip des pneus neufs peut le permettre, parce que je suis pratiquement aussi rapide avec les pneus usés."

"J'ai donc besoin de progresser dans ce domaine et de mieux connaître la moto afin d'attaquer plus et de savoir où je peux améliorer mon chrono en conditions de time attack. Mais la moto a beaucoup de points positifs qui, je crois, seront à notre avantage à l'avenir", conclut Jorge Lorenzo.

Avec Oriol Puigdemont

 

Veste à capuche Jorge Lorenzo
Veste à capuche Jorge Lorenzo, en vente sur Motorstore.com
Article suivant
Tito Rabat blessé dans une chute à Sepang

Article précédent

Tito Rabat blessé dans une chute à Sepang

Article suivant

Márquez poursuit son travail sur le moteur de la Honda

Márquez poursuit son travail sur le moteur de la Honda
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais de janvier à Sepang
Catégorie Mardi
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions