Les Ducati "pas encore au point" avec le nouveau pneu

Le clan Ducati, et particulièrement Andrea Dovizioso, se sent toujours en retard avec le nouveau pneu arrière, l'adaptation n'étant pas finalisée alors que débute la saison 2020 en Espagne.

Les Ducati "pas encore au point" avec le nouveau pneu

En retrouvant la piste, cette semaine à Jerez, les pilotes Ducati ont également retrouvé ce qui a été le caillou dans leurs bottes pendant l'intersaison : le nouveau pneu arrière conçu par Michelin. Un pneu dont la carcasse a été modifiée pour la saison 2020, proposé à maintes reprises lors de tests organisés tout au long de l'année dernière avant d'être officiellement intégré à l'allocation.

Depuis ses premiers roulages avec ce nouveau produit, Andrea Dovizioso en particulier pointe du doigt un pneu qui lui complique la vie et qui semble s'être d'emblée montré plus adapté aux motos dotées de moteurs quatre cylindres en ligne. Après un test de Sepang presque préoccupant sur ce point au mois de février, puis des avancées accomplies à Losail, les essais de mercredi à Jerez ont montré que tout n'était pas réglé pour le pilote Ducati.

"Il est différent. Ce n'est pas un petit changement : changer la carcasse, ce n'est pas comme changer la gomme, c'est un plus gros changement", rappelle l'Italien. "Compte tenu de la manière dont Michelin a conçu ce pneu, je pense que le potentiel est plus grand, mais c'est différent et pour le moment je ne suis pas encore très content. Mon chrono n'a pas été mauvais, mais pas aussi bon que ceux des plus rapides. Il nous reste encore beaucoup à faire."

"Le feeling n'est pas très bon, mais c'est assez normal car le pneu est différent, alors il faut que l'on s'adapte. Je ne sais pas si notre moto en demande un peu plus ou bien s'il faut que l'on travaille plus que pour d'autres motos, mais je ne suis toujours pas très content."

Lire aussi :

"Je continue de penser que ce pneu peut avoir un gros impact sur la saison. Il faut qu'on trouve une façon de faire le plus vite possible", poursuit-il. "Mes sensations avec le nouveau pneu arrière ne sont toujours pas très bonnes et on se concentre là-dessus, parce que c'est vraiment la clé. On a besoin de gagner en vitesse, mais la façon dont je pilote la moto n'est pas la meilleure parce qu'on n'utilise pas encore tout le potentiel des pneus."

Andrea Dovizioso en a conscience, son pilotage peut expliquer qu'il soit pour le moment en délicatesse avec ce pneu. Et Piero Taramasso, de Michelin, confirme à Motorsport.com : "Il faut aussi qu'il l'interprète un peu, parce que ça n'est pas facile quand on passe à un pneu neuf, qui offre plus de grip : cela change complètement l'équilibre de la moto. Il faut adapter aussi bien les réglages que le style de pilotage."

"À l'inverse, Marc [Márquez] l'a tout de suite bien interprété ici", pointe le responsable Michelin. "Les Suzuki et les Yamaha s'étaient quant à elles trouvées à l'aise dès les essais hivernaux, mais je crois que Dovizioso aussi y arrive. Je le vois bien pour la course, parce qu'il a fait du bon travail [mercredi]. Je suis convaincu qu'il sera en lutte pour le podium."

Un déclic à trouver

Dans le clan Ducati, l'avis de Dovizioso est globalement partagé, à l'exception d'un Pecco Bagnaia qui, à l'inverse, semble se sentir plus à l'aise avec ce nouveau pneu qu'avec l'ancien. La première interprétation qu'en font ses collègues et le manufacturier est que le jeune pilote a peu à désapprendre et pourrait finalement en être favorisé.

Danilo Petrucci, quant à lui, veut retenir le chemin déjà parcouru. "C'est clair que c'est un gros changement dans le pilotage de la moto", concède le coéquipier de Dovizioso. "Piloter la moto à Sepang a déjà été une grande surprise. Ça avait moins été le cas au Qatar, parce qu'on savait ce qui nous attendait. Ici, je dois dire qu'on a commencé à piloter déjà comme la moto devrait être pilotée."

"On n'est pas encore au niveau qui pourrait être le nôtre, on doit encore faire beaucoup d'ajustements sur la moto", poursuit-il, "mais on sait quoi faire. Les tests hivernaux, à Sepang et au Qatar, nous ont été utiles pour que l'on arrive ici en étant un peu mieux préparés, tant en ce qui concerne la connaissance de la moto que du point de vue des pilotes."

Lire aussi :

Dovizioso lui-même sait qu'en dépit de son insatisfaction, son potentiel n'est pas si mauvais en vue de ce premier week-end de course et il tente de relativiser : "Je veux prendre cela de manière positive, car si on arrive à rapidement trouver la voie à suivre, je pense qu'on pourra être beaucoup plus rapides."

"On sait qu'on n'est pas encore au point. Je ne me sens pas encore de pousser jusqu'à un certain point et je sens que je laisse de côté une part du potentiel du pneu. Il y a donc du travail à faire, mais une journée comme celle-ci apporte beaucoup d'informations", souligne-t-il en évoquant les trois heures d'essais de mercredi.

"On verra si ce sera suffisant pour prendre la bonne voie. Peut-être qu'il ne sera pas possible de tout résoudre sur un week-end, sur une piste aussi particulière que celle-ci, mais on verra : franchement, au Qatar aussi, on a eu un peu de mal, mais au final on était prêts à jouer le podium en course. Ici, pour le moment, ça n'est pas le cas."

Propos recueillis par Matteo Nugnes

partages
commentaires
Quartararo et sa sanction : un "désavantage" à vite oublier

Article précédent

Quartararo et sa sanction : un "désavantage" à vite oublier

Article suivant

EL1 - Marc Márquez annonce la couleur à Jerez

EL1 - Marc Márquez annonce la couleur à Jerez
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021