MotoGP
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
C
GP du Japon
18 oct.
-
20 oct.
EL1 dans
2 jours
25 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
9 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
16 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
31 jours

"Ramener le maximum", le mot d'ordre de Dovizioso

partages
commentaires
"Ramener le maximum", le mot d'ordre de Dovizioso
Par :
21 sept. 2019 à 06:45

Sur les terres d'un Márquez au meilleur de sa forme et face à une concurrence plus fournie grâce aux progrès de Yamaha et Suzuki, le pilote Ducati reste concentré sur son objectif personnel pour le Grand Prix d'Aragón.

À son arrivée sur le MotorLand Aragón, Andrea Dovizioso prévenait : il fallait oublier la déconvenue du Grand Prix de Saint-Marin, marqué par des soucis d'adhérence, mais ne pas se faire d'illusions quant aux possibilités offertes par la piste espagnole. Malgré le doublé des Rouges l'an dernier en qualifications et la deuxième place obtenue en course, c'est sur la base de la réalité de 2019 que le vice-Champion du monde dressait la liste de ses attentes avant cette épreuve, pas franchement la plus favorable.

"À Misano on a rencontré des conditions particulières sur l'asphalte et les Ducati l'ont payé plus que les autres. Mais je m'attends aussi à une plus grande compétitivité de la part de nos adversaires", expliquait le pilote italien. "Ici, je pense que ce n'est pas la meilleure piste pour nous, mais l'année dernière on a eu une très belle bagarre avec Marc [Márquez] et les Suzuki alors je pense qu'on peut être plus compétitifs qu'à Misano. On veut faire notre retour sur le podium, mais on sait à quel point c'est difficile. Nos adversaires sont de plus en plus forts."

Lire aussi :

La perspective de battre Marc Márquez sur l'une de ses pistes fétiches pour lui reprendre des points est attrayante, mais Dovizioso reste réaliste et préfère se concentrer sur son propre objectif, qui de semaine en semaine s'est déplacé vers la deuxième place du championnat plutôt que le titre. "Oui, c'est toujours une motivation, mais on court de toute façon pour ramener le résultat maximum. On travaille, on essaye d'améliorer certains aspects dont on a besoin et on est donc concentrés là-dessus", explique-t-il. "Le titre, franchement, en ce moment ça n'est pas une priorité, malheureusement. Tout est entre les mains de Marc et il gère la saison de façon parfaite, alors ça n'est pas notre priorité, ni ce à quoi on pense principalement."

"Ramener le résultat maximum", voilà donc le mot d'ordre pour ce week-end. Au cours de la première journée, l'objectif initial a été atteint, puisque Dovizioso figure dans le top 10, a priori à l'abri jusqu'aux qualifications compte tenu de l'arrivée ce matin de la pluie sur le MotorLand. Il a pourtant fallu attendre la dernière minute des EL2 pour y parvenir, alors que le pilote Ducati s'est employé à passer en revue toutes les options pneumatiques au cours des deux séances du jour. Un travail minutieux pour lequel le temps était compté, car les prévisions d'une dégradation de la météo poussaient à dédier deux runs (un le matin, un l'après-midi) au time attack.

"Personne n'a pu beaucoup travailler pour la course, tout le monde a dû faire un temps parce qu'il semble que ce sera mouillé [samedi] matin. Ça nous a donc enlevé du temps [de travail] sur le rythme de course", expliquait-il vendredi soir. "Mais je pense qu'on est dans ce gros groupe derrière Marc, même s'il est encore tôt pour comprendre le niveau de nos adversaires. En tout cas, on est là. Les sensations sont assez bonnes, même si elles ne sont pas à 100% car je crois qu'on a de la marge pour améliorer mes sensations, surtout sur l'avant. Le fonctionnement du pneu arrière, aussi, était un peu étrange car on n'a pas eu beaucoup de temps pour travailler sur les pneus. […] On a fait le plus de tours avec le hard et je ne pense pas qu'il fonctionne parfaitement, mais c'est difficile de comprendre notre niveau et celui de nos adversaires. En tout cas, on est là. Je pense qu'on est dans le groupe et qu'on a nos chances."

Ne pas donner trop d'importance au retard

Les chances de Dovizioso semblent l'orienter vers une bagarre pour les accessits, à en croire l'aisance avec laquelle Márquez a dominé cette journée. Lancé sur un programme différent du #4, le pilote Honda a d'emblée écarté le pneu medium, le jugeant identique à celui de l'an dernier, et n'a réalisé de time attack que lors des EL1. Le résultat en a été étourdissant : 1"6 d'avance le matin et une marge encore supérieure à une seconde après que tout le monde a fourni son effort maximal lors des EL2…

Lire aussi :

"Je ne suis surpris que jusqu'à un certain point, malheureusement", commente Dovizioso, huitième au classement combiné, à 1"6, très proche de la première Ducati pilotée par Jack Miller. "On a déjà vu les autres années que quand il était particulièrement en forme, Marc faisait ces choses-là. Quand on est sur des pistes où il est plus facilement rapide, on voit tout de suite une différence forte parce qu'il n'a pas besoin d'enchaîner les tours pour arriver à la limite. Il l'a fait [vendredi] et il l'a fait les années passées quand il était particulièrement au point."

"Au final, que faut-il faire ? Il faut rapporter le maximum", répète le pilote Ducati, concentré sur sa propre situation. "Si on donne trop d'importance à ce qui s'est passé aujourd'hui ou à un écart trop grand, on arrête de courir, mas ça n'est pas notre manière de faire. Pour ramener le plus possible, il faut comprendre comment essayer d'être soi-même le plus compétitif possible et travailler de la manière que l'on juge la meilleure." Et de prévenir : "Très souvent, Márquez a eu un gros avantage [en essais], mais en course il gagnait de peu, parce qu'il y a tout un travail derrière et certains y arrivent plus ou moins vite. Chacun a ses propres aptitudes et les résultats arrivent différemment." Reste à voir donc quelle progression réussira à obtenir la Ducati de tête au cours des deux journées à venir.

Article suivant
Un Zarco trop négatif a fait perdre espoir à Beirer

Article précédent

Un Zarco trop négatif a fait perdre espoir à Beirer

Article suivant

EL3 - Rins le plus rapide d'une séance perturbée par la pluie

EL3 - Rins le plus rapide d'une séance perturbée par la pluie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Catégorie EL2
Lieu MotorLand Aragón
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa