Ducati : "Nous n'aurions pas pris le risque d'être sanctionnés"

partages
commentaires
Ducati :
Par :
11 mars 2019 à 17:14

Le directeur sportif de Ducati Corse répond aux constructeurs ayant déposé une réclamation après le Grand Prix du Qatar, défendant une solution technique certes innovante, mais qui s'inscrit selon lui dans le cadre du règlement.

O.P., Losail – Quelques heures après la victoire signée Andrea Dovizioso et Ducati sur la première course de la saison, Paolo Ciabatti, directeur sportif de l'équipe italienne, a accordé une interview à Motorsport.com, se défendant des accusations de Honda, Suzuki, KTM et Aprilia. Si celles-ci ont dans un premier temps été rejetées, un appel en cours d'examen laisse le résultat du Grand Prix du Qatar en suspens pour le moment.

Lire aussi :

La réclamation quant à l'éventuelle illégalité de ce déflecteur inférieur arrière est-elle la meilleure indication du fait que Ducati reste en avance dans l'interprétation du règlement ?

Un directeur technique d'une équipe MotoGP doit très bien connaître le règlement et l'appliquer, mais aussi en tirer profit au maximum à condition de ne pas dépasser la limite légale. Ce qui est assez étrange, c'est que tous les constructeurs ont accès aux détails techniques et à la clarification que Danny Aldridge, le directeur technique du championnat, a envoyée il y a quelques jours. Il y a un article très clair sur ce qui peut être ancré au bras oscillant afin de refroidir le pneu arrière ou de le protéger de l'eau. Il est clair que soit ils n'ont pas lu cet article, soit ils ont décidé de ne pas faire ce que nous avons fait. Ils auraient aussi pu demander des éclaircissements supplémentaires avant d'en arriver à un tel extrême. Mais nous avons déjà vu auparavant comment certains ont voulu limiter certaines innovations techniques sur l'aérodynamique apportées dans le championnat par Ducati.

Est-ce qu'à un moment donné pendant les tests de pré-saison, Ducati a demandé conseil au département technique du championnat ?

Nous le faisons tous. C'est la raison pour laquelle nous sommes sereins, car nous avons reçu le feu vert. Si cela n'avait pas été le cas, nous n'aurions pas pris le risque d'être sanctionnés. Ce que vous ne faites pas, c'est montrer les détails, mais vous montrez le concept de ce que vous allez incorporer sur la moto.

Davide Tardozzi, team manager de Ducati Team

Après un pari aussi audacieux que celui de laisser partir Jorge Lorenzo, que signifie cette victoire d'Andrea Dovizioso au Qatar ?

Gagner au Qatar, alors que débute la saison et alors que les tests d'il y a quelques jours n'ont pas été aussi bons que nous l'aurions souhaité, a été une énorme émotion. Et puis gagner face à Márquez dans le dernier virage nous a rendus encore plus heureux. Quant au reste, la course a confirmé que Danilo [Petrucci] peut parfaitement faire partie de l'équipe officielle et faire du bon travail. Andrea, de son côté, avait pas mal de doutes lorsqu'il est arrivé ici, mais en travaillant avec son équipe il a pu mener à bien sa stratégie. C'est la meilleure façon de commencer l'année, en prenant la tête du championnat à la fois en MotoGP et en Superbike.

Lire aussi :

Pouvez-vous détailler un peu le travail réalisé par Dovizioso pendant ce week-end ?

Ce que nous avons vu à Losail, c'est Andrea Dovizioso et son équipe à l'état pur. Il a une relation très spéciale avec son équipe et ensemble ils arrivent toujours à trouver la meilleure solution aux problèmes qui se présentent. Et ils le font en travaillant très tranquillement, ce qui est très difficile.

Les progrès accomplis par Honda en termes de moteur sont-ils la meilleure impulsion que pouvait obtenir Ducati afin de continuer à chercher la limite technique dans tous les sens possibles ?

Nous le savons bien : Honda est Honda et ils n'arrêteront jamais de développer et d'améliorer leurs motos. L'année dernière, Dovi a couru sans ailerons au Qatar, et cela a permis d'atteindre des vitesses de pointe plus élevées. Mais avec le nouveau règlement nous avons dû homologuer un carénage doté d'ailerons qui ne pourront plus être ôtés en fonction du circuit. Cela a fait que la vitesse de pointe de notre moto a été un peu inférieure.

Article suivant
Rins : "Ils jouaient avec moi dans les lignes droites"

Article précédent

Rins : "Ils jouaient avec moi dans les lignes droites"

Article suivant

Les arguments d'Aprilia, Honda, Suzuki et KTM face à Ducati

Les arguments d'Aprilia, Honda, Suzuki et KTM face à Ducati
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu