Ducati : "Nous n'aurions pas pris le risque d'être sanctionnés"

Le directeur sportif de Ducati Corse répond aux constructeurs ayant déposé une réclamation après le Grand Prix du Qatar, défendant une solution technique certes innovante, mais qui s'inscrit selon lui dans le cadre du règlement.

Ducati : "Nous n'aurions pas pris le risque d'être sanctionnés"
Charger le lecteur audio

O.P., Losail – Quelques heures après la victoire signée Andrea Dovizioso et Ducati sur la première course de la saison, Paolo Ciabatti, directeur sportif de l'équipe italienne, a accordé une interview à Motorsport.com, se défendant des accusations de Honda, Suzuki, KTM et Aprilia. Si celles-ci ont dans un premier temps été rejetées, un appel en cours d'examen laisse le résultat du Grand Prix du Qatar en suspens pour le moment.

Lire aussi :

La réclamation quant à l'éventuelle illégalité de ce déflecteur inférieur arrière est-elle la meilleure indication du fait que Ducati reste en avance dans l'interprétation du règlement ?

Un directeur technique d'une équipe MotoGP doit très bien connaître le règlement et l'appliquer, mais aussi en tirer profit au maximum à condition de ne pas dépasser la limite légale. Ce qui est assez étrange, c'est que tous les constructeurs ont accès aux détails techniques et à la clarification que Danny Aldridge, le directeur technique du championnat, a envoyée il y a quelques jours. Il y a un article très clair sur ce qui peut être ancré au bras oscillant afin de refroidir le pneu arrière ou de le protéger de l'eau. Il est clair que soit ils n'ont pas lu cet article, soit ils ont décidé de ne pas faire ce que nous avons fait. Ils auraient aussi pu demander des éclaircissements supplémentaires avant d'en arriver à un tel extrême. Mais nous avons déjà vu auparavant comment certains ont voulu limiter certaines innovations techniques sur l'aérodynamique apportées dans le championnat par Ducati.

Est-ce qu'à un moment donné pendant les tests de pré-saison, Ducati a demandé conseil au département technique du championnat ?

Nous le faisons tous. C'est la raison pour laquelle nous sommes sereins, car nous avons reçu le feu vert. Si cela n'avait pas été le cas, nous n'aurions pas pris le risque d'être sanctionnés. Ce que vous ne faites pas, c'est montrer les détails, mais vous montrez le concept de ce que vous allez incorporer sur la moto.

Davide Tardozzi, team manager de Ducati Team

Après un pari aussi audacieux que celui de laisser partir Jorge Lorenzo, que signifie cette victoire d'Andrea Dovizioso au Qatar ?

Gagner au Qatar, alors que débute la saison et alors que les tests d'il y a quelques jours n'ont pas été aussi bons que nous l'aurions souhaité, a été une énorme émotion. Et puis gagner face à Márquez dans le dernier virage nous a rendus encore plus heureux. Quant au reste, la course a confirmé que Danilo [Petrucci] peut parfaitement faire partie de l'équipe officielle et faire du bon travail. Andrea, de son côté, avait pas mal de doutes lorsqu'il est arrivé ici, mais en travaillant avec son équipe il a pu mener à bien sa stratégie. C'est la meilleure façon de commencer l'année, en prenant la tête du championnat à la fois en MotoGP et en Superbike.

Lire aussi :

Pouvez-vous détailler un peu le travail réalisé par Dovizioso pendant ce week-end ?

Ce que nous avons vu à Losail, c'est Andrea Dovizioso et son équipe à l'état pur. Il a une relation très spéciale avec son équipe et ensemble ils arrivent toujours à trouver la meilleure solution aux problèmes qui se présentent. Et ils le font en travaillant très tranquillement, ce qui est très difficile.

Les progrès accomplis par Honda en termes de moteur sont-ils la meilleure impulsion que pouvait obtenir Ducati afin de continuer à chercher la limite technique dans tous les sens possibles ?

Nous le savons bien : Honda est Honda et ils n'arrêteront jamais de développer et d'améliorer leurs motos. L'année dernière, Dovi a couru sans ailerons au Qatar, et cela a permis d'atteindre des vitesses de pointe plus élevées. Mais avec le nouveau règlement nous avons dû homologuer un carénage doté d'ailerons qui ne pourront plus être ôtés en fonction du circuit. Cela a fait que la vitesse de pointe de notre moto a été un peu inférieure.

partages
commentaires
Rins : "Ils jouaient avec moi dans les lignes droites"
Article précédent

Rins : "Ils jouaient avec moi dans les lignes droites"

Article suivant

Les arguments d'Aprilia, Honda, Suzuki et KTM face à Ducati

Les arguments d'Aprilia, Honda, Suzuki et KTM face à Ducati
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021