Actualités

Ducati : "La solution n'est pas entre nos mains" pour Pramac

Dans l'attente du choix de Paolo Campinoti, Gigi Dall'Igna dit encore espérer que la longue et fructueuse association entre Ducati et Pramac Racing se poursuivra et que l'équipe italienne ne passera pas dans le camp Yamaha.

Gigi Dall'Igna, directeur général Ducati Corse

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La longue pause qui s'est créée au mois de juin avec le report du Grand Prix du Kazakhstan a jusqu'ici été comblée par plusieurs annonces de gros transferts de pilotes. La décision très attendue de Ducati quant à l'identité du pilote qui complèterait le line-up de son équipe officielle a eu un effet domino sur le reste, puisque si le constructeur s'est assuré les services de Marc Márquez, il a aussi perdu à la fois Jorge Martín et Enea Bastianini.

Aprilia a gagné celui qui mène actuellement le championnat, tandis que KTM, qui disposait déjà de Brad Binder et de la pépite Pedro Acosta, va pouvoir compter sur deux autres top pilotes avec Bastianini ainsi que Maverick Viñales. Malgré les guidons restant encore à attribuer, les trois marques européennes ont d'ores et déjà chacune de solides atouts.

Ducati devra donc faire face à une concurrence plus rude l'année prochaine, mais pour Gigi Dall'Igna, ce n'est pas une surprise. "Nous savions plus ou moins ce que les autres allaient faire, c'était déjà évident. Ce ne sera clairement pas facile, parce que nos adversaires se sont renforcés, mais nous le savions déjà, alors il va falloir travailler", a déclaré le directeur général de Ducati Corse au micro de Sky Sport en Italie.

Si la concurrence va pouvoir compter sur des effectifs plus redoutables, l'ingénieur ne semble pas inquiet du risque de voir fuiter les secrets techniques de sa moto : "Comme je l'ai toujours dit, ce sont les techniciens qui apportent les informations. Les pilotes peuvent faire des commentaires, faire des comparaisons avec les motos qu'ils pilotaient avant, mais il est peu probable qu'un pilote apporte des secrets techniques avec lui."

Jorge Martin, Pramac Racing

Jorge Martín mène actuellement le championnat avec la Ducati du team Pramac.

Photo de : Gold and Goose / Motorsport Images

Il reste encore d'importantes pièces du puzzle à placer, et en premier lieu l'équipe dans laquelle seront placées les deux autres motos d'usine que Ducati alignera, habituellement réservées à l'équipe Pramac. Le team italien dirigé par Paolo Campinoti doit encore décider s'il prolonge son association avec Ducati ou s'il cède aux avances de Yamaha, ce vers quoi la balance a semblé pencher récemment.

Gigi Dall'Igna confirme que la balle est dans le camp de Pramac, dont Borgo Panigale ne peut qu'attendre le choix pour que s'active le renouvellement automatique d'une option permettant à l'équipe toscane de conserver son statut actuel, garant de deux GP25 en 2025.

"Il n'y a pas de nouvelles", a indiqué le patron de Borgo Panigale en marge du week-end WorldSBK à Misano, "même si le délai est quasiment fini, donc il va falloir prendre une décision tôt ou tard. Il est clair que la solution n'est pas entre nos mains, alors nous ne pouvons qu'attendre. Nous avons un passif, parce que nous avons fait énormément de choses ensemble. Il y a un rapport d'amitié, alors j'espère vraiment que Campinoti prendra la décision de rester avec nous."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Joan Mir a choisi de rester chez Honda
Article suivant KTM ne veut pas désigner de leader pour 2025

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France