EL1 - Déjà le record pour Quartararo !

Le meilleur tour bouclé dans le cadre d'un Grand Prix MotoGP à Sepang datait de 2015, et pourtant il n'a pas résisté à la première séance d'essais libres de l'épreuve malaisienne, ce vendredi matin. Une séance qui a vu Fabio Quartararo s'affirmer en leader, faisant peu de cas de sa blessure à la cheville.

EL1 - Déjà le record pour Quartararo !

À 10h50 vendredi, le thermomètre affichait déjà 32°C lorsque les moteurs des MotoGP ont vrombi, sonnant le coup d'envoi de la première séance d'essais libres. Resurfacée dans plusieurs virages, la piste de Sepang attendait les machines de la catégorie reine pour 45 minutes d'une première prise de contact et celle-ci n'a pas déçu, avec des chronos promettant un week-end des plus compétitifs pour cet avant-dernier Grand Prix de la saison.

Lire aussi :

Cette première séance a fait la part belle à l'équipe Petronas, favorite du public pour son épreuve à domicile. Mais ce sont plus globalement les pilotes Yamaha qui se sont illustrés, et ce dès les premières minutes. En effet, dès le troisième tour bouclé par l'ensemble du plateau, surprise, les deux pilotes officiels Yamaha se sont portés au sommet de la feuille des temps avec un chrono identique de 2'00"570.

Au tour suivant, Maverick Viñales a pris l'avantage en 2'00"373, avant que Valentino Rossi ne soit également repoussé par Franco Morbidelli et Marc Márquez. Le #93 allait toutefois bientôt devoir rentrer au stand au ralenti, lui qui s'était d'emblée illustré par plusieurs numéros de funambule époustouflants.

 

Viñales a continué à améliorer la référence et il a été le premier à passer sous la barre des deux minutes, dans son neuvième tour. Son chrono de 1'59"955 était déjà plus rapide que le record signé en course sur la piste malaisienne et datant de 2015. Si le pilote Yamaha avait alors pris une bonne avance, Álex Rins l'a quelque peu réduite en signant un chrono de 2'00"286 qui lui a permis de se placer devant Márquez.

Bien que toujours en difficulté avec sa cheville blessée il y a une semaine en Australie, Fabio Quartararo n'a pas tardé à venir se mêler aux premières places. Présent dans le top 5 avant l'entrée dans le money time, le Français a su profiter idéalement du time attack en fin de séance pour confirmer que sa cheville, au moins sur le tour lancé, ne serait qu'un détail.

Un tour en moins de 2 minutes obligatoire

Les pneus frais montés dans les dernières minutes ont d'abord donné un coup de boost à Rins, Morbidelli, Rossi, mais aussi à Aleix Espargaró, jusqu'alors 11e. Premier à battre la référence établie par Viñales, Rossi a posté un nouveau meilleur temps de 1'59"893, bientôt battu par le pilote Aprilia (159"854). Mais le tour stratosphérique de Quartararo en 1'59"193 a rapidement occulté ces performances.

Quelques instants après son coéquipier, Morbidelli a pris à son tour les commandes avec un temps de 1'59"110. Dans la foulée, Rins a amélioré son propre temps en 1'59"546, ce qui l'a placé au troisième rang. Viñales a toutefois repris l'avantage sur le pilote Suzuki avec un dernier tour bouclé en 1'59"218. Puis Andrea Dovizioso s'est à son tour hissé dans la partie haute du classement, de même que Márquez. Seulement 11e alors que le drapeau à damier était déjà sorti, le pilote Repsol Honda a fait rétrograder Rins une dernière fois et s'est positionné d'un cheveu devant la Ducati #4.

Mais au sommet de la hiérarchie, le dernier mot est revenu à Quartararo avec une ultime amélioration. Grâce à un chrono de 1'59"027, le Français s'est montré plus rapide que le record absolu de Sepang en Grand Prix, établi en qualifications en 2015. Le record officieux de 1'58"239, signé en essais privés, ne devrait pas résister bien longtemps si le week-end se poursuit à ce rythme !

Lire aussi :

Les positions seront observées attentivement cet après-midi, alors que les pilotes MotoGP disputeront une deuxième séance de 45 minutes, car le risque d'orages qui plane sur le circuit de Sepang pour samedi matin pourrait signifier que l'accession directe à la Q2 sera déjà acquise dès aujourd'hui pour les pilotes figurant dans le top 10. Pour le moment, Cal Crutchlow a sa place, de même que Jack Miller, en revanche Joan Mir ou encore Danilo Petrucci devront faire mieux. Aucune KTM ne figure non plus dans le top 10 pour le moment, ni Johann Zarco, actuellement 16e. Aussi impressionnant cela soit-il, il faudra boucler le tour de piste en moins de deux minutes, au moins, pour tirer son épingle du jeu ce week-end.

Blessé au poignet dans la violente chute dont il a été victime samedi dernier en Australie, Miguel Oliveira a, comme prévu, bouclé quelques tours en début de séance afin d'évaluer sa condition. Le verdict n'a pas tardé à tomber : la douleur était trop importante pour que le Portugais puisse poursuivre la séance, et une décision sera prise sous peu quant à son engagement sur ce week-end. Tito Rabat est, lui, absent ce week-end, désireux de reposer lui aussi un poignet blessé avant le dernier Grand prix de la saison, à Valence.

Malaysia GP de Malaisie - EL1

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 20 France Fabio Quartararo Yamaha 18 01'59.027  
2 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 16 01'59.110 00.083
3 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 16 01'59.218 00.191
4 93 Spain Marc Márquez Honda 13 01'59.517 00.490
5 4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 16 01'59.527 00.500
6 42 Spain Álex Rins Suzuki 17 01'59.546 00.519
7 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 13 01'59.854 00.827
8 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 17 01'59.893 00.866
9 35 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 16 01'59.975 00.948
10 43 Australia Jack Miller Ducati 14 01'59.996 00.969
11 36 Spain Joan Mir Suzuki 16 02'00.410 01.383
12 9 Italy Danilo Petrucci Ducati 14 02'00.826 01.799
13 17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 15 02'00.874 01.847
14 44 Spain Pol Espargaró KTM 14 02'00.951 01.924
15 63 Italy Francesco Bagnaia Ducati 16 02'01.000 01.973
16 5 France Johann Zarco Honda 16 02'01.038 02.011
17 29 Italy Andrea Iannone Aprilia 14 02'01.172 02.145
18 99 Spain Jorge Lorenzo Honda 15 02'01.515 02.488
19 55 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 14 02'01.579 02.552
20 82 Finland Mika Kallio KTM 16 02'01.959 02.932
21 88 Portugal Miguel Oliveira KTM 4 02'05.412 06.385

partages
commentaires
3e place du championnat : Márquez et Dovizioso misent sur Viñales

Article précédent

3e place du championnat : Márquez et Dovizioso misent sur Viñales

Article suivant

Quartararo aura une moto officielle en 2020

Quartararo aura une moto officielle en 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Catégorie EL1
Lieu Sepang International Circuit
Auteur Léna Buffa
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021