Oliveira décidera de continuer ou non après les EL1

Miguel Oliveira prendra la décision ou non de poursuivre son week-end au Grand Prix de Malaisie à la suite des Essais Libres 1. Le pilote portugais souffre d'une blessure au poignet droit consécutive à sa lourde chute à Phillip Island.

Oliveira décidera de continuer ou non après les EL1

Blessé samedi dernier dans une impressionnante chute à Phillip Island, Miguel Oliveira avait dû déclarer forfait pour la course. Les docteurs l'ont autorisé à reprendre la piste ce vendredi pour les premiers essais libres du Grand Prix de Malaisie, à l'issue desquels il décidera ou non de poursuivre le reste du week-end.

"Nous avons fait les vérifications médicales et je suis autorisé à piloter demain. Mais tant que je ne suis pas sur la moto, je ne peux pas vraiment dire quelles sont les limitations à cause de ma blessure. Il faut attendre demain et après quelques tours ou les EL1 entiers, nous prendrons une décision", explique-t-il. "Nous aimerions l'aborder comme tous les Grands Prix, mais je ne peux pas. Il faut d'abord voir si je peux piloter et être compétitif sur la moto. Si ce point est confirmé, nous aurons toutes les raisons pour continuer, sinon il va falloir comprendre et faire de nouveaux checks."

Lire aussi :

Le porteur du numéro 88 a également précisé de quelles blessures il souffrait, particulièrement au poignet droit. Si celui-ci n'est pas cassé, il est tout de même bien abîmé : "Il y a une élongation sur le ligament. Rien n'est cassé, pas d'os, mais c'est un peu endommagé. La main est très petite et a beaucoup de tendons, donc normalement ça devrait aller avec du repos. Le seul risque en pilotant est de chuter et d'aggraver tout ça. C'est ce qui est arrivé à mon épaule."

Oliveira doit en effet également composer avec une blessure à l'épaule, contractée lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, mais qui n'est plus son souci principal depuis : "L'épaule est un problème depuis la blessure [à Silverstone]. Soigner l'épaule tout en pilotant est très difficile. Mais maintenant, c'est le poignet qui est le plus douloureux. Tant que je ne pilote pas la moto demain, je ne peux pas dire si je peux être assez compétitif pour continuer le week-end."

Le pilote Tech3 a bien précisé que malgré un test médical positif, la décision ne pourra se prendre qu'après plusieurs tours du circuit de Sepang. Les contraintes imposées au corps des pilotes sont évidemment bien plus importantes au guidon de leur machine que dans le confinement d'un bureau du centre médical.

Lire aussi :

"C'était une vérification normale. Ils connaissaient ma situation car ils avaient les radios faites à Melbourne le dimanche, donc ils savaient ce qui se passait. Ils ont regardé si l'hématome et les gonflements diminuaient, puis nous avons fait des tests de résistance. Mais serrer la main d'un docteur ou serrer deux doigts, c'est très différent par rapport au fait de piloter une moto", indique-t-il avant de résumer très simplement sa situation médicale : "Si vous me demandez si je suis à 100%, assurément non."

Touchés à la cheville en Australie, Danilo Petrucci et Fabio Quartararo seront eux aussi en piste demain pour les premiers essais du GP de Malaisie. Tito Rabat, en revanche, a d'ores et déjà déclaré forfait pour l'intégralité du week-end, alors qu'il tente de soigner une blessure à la main.

partages
commentaires
Quartararo prêt à tout donner malgré une cheville douloureuse
Article précédent

Quartararo prêt à tout donner malgré une cheville douloureuse

Article suivant

Pour Dovizioso, le niveau de Márquez a de quoi inquiéter tout le monde

Pour Dovizioso, le niveau de Márquez a de quoi inquiéter tout le monde
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021