Gresini Racing officialise son accord avec Ducati en MotoGP

Gresini Racing rejoint le groupe des équipes satellites de Ducati, qui devrait compter huit motos en MotoGP la saison prochaine. Le team italien alignera Fabio Di Giannantonio et Enea Bastianini en 2022.

Gresini Racing officialise son accord avec Ducati en MotoGP

Gresini Racing a officialisé ce jeudi son partenariat avec Ducati pour engager deux Desmosedici en MotoGP à partir de 2022. Celles-ci seront confiées à Enea Bastianini et Fabio Di Giannantonio"deux pilotes jeunes, mais historiquement liés à Fausto et à Gresini Racing" comme le précise la formation de Faenza.

L'équipe italienne, fondée en 1997, a remporté trois titres mondiaux en 250cc (en 2001 avec Daijiro Kato), Moto2 (2010, Toni Elías) et Moto3 (2018, Jorge Martín). Après un long partenariat avec Honda dans la catégorie reine, avec à la clé des victoires et des luttes pour le titre, elle s'est associée à Aprilia en 2015 pour un partenariat inhabituel, soutenant pleinement l'engagement officiel du constructeur. La fin de ce cycle a été annoncé en décembre dernier, Gresini affirmant alors son retour à un statut de team indépendant à partir de 2022.

Lire aussi :

Malgré le décès de son fondateur Fausto Gresini au mois de février, ces projets ont été repris par la nouvelle direction, emmenée par sa veuve Nadia Padovani, et les négociations menées à leur terme afin de sceller ce nouvel accord avec Ducati. Ce partenariat, évoqué dès la fin de la saison dernière, est annoncé pour deux ans, tandis que l'équipe s'est elle engagée avec la Dorna pour les cinq prochaines saisons.

"C'est un moment très émouvant pour chacun de nous", déclare Nadia Padovani. "Ces derniers mois, notre implication s'est mêlée à une forte motivation émotionnelle, avec pour objectif de définir l'avenir de Gresini Racing. Pouvoir l'annoncer nous emplit de fierté et de satisfaction. C'est un projet né sous le signe de la continuité et qui se fonde sur les valeurs avec lesquelles Fausto a construit cette magnifique institution."

Les partenariats désormais officialisés avec Pramac Racing et Gresini Racing, et celui très probable avec VR46 dont l'annonce devrait être faite dans les prochains jours feront revenir Ducati à l'engagement de huit motos sur le plateau MotoGP, comme ce fut déjà le cas entre 2016 et 2018. Le championnat passera lui de 22 à 24 machines avec ce dédoublement de ce qui est aujourd'hui une équipe unique entre Aprilia et Gresini.

"C'est un plaisir de continuer à travailler avec Gresini Racing en tant qu'équipe indépendante", commente Carmelo Ezpeleta, PDG de Dorna Sports. "Je sais à quel point Fausto tenait à ce projet et je suis certain qu'il en serait très fier. J'ai pu parler avec Nadia ces dernières semaines et je revois chez elle, ainsi que chez ses fils et au sein de toute l'équipe, la détermination et la grande passion pour ce sport qui le caractérisaient tellement. Nous sommes très heureux que Gresini Racing reste avec nous dans la catégorie reine pour au moins cinq saisons de plus."

"Nous sommes vraiment heureux d'avoir scellé cet accord avec Gresini Racing pour les deux prochaines saisons du MotoGP", ajoute Gigi Dall'Igna, directeur général de Ducati Corse. "Vers la fin de l'année dernière, nous avions déjà esquissé avec Fausto les bases d'un possible accord et nous voulons remercier de tout cœur sa famille pour avoir souhaité mener à bien ce projet avec nous. Depuis de nombreuses années désormais, Gresini Racing est un acteur important du MotoGP et nous sommes convaincus que notre partenariat, qui pourra compter sur deux pilotes comme Enea et Fabio dont le talent ne fait aucun doute, pourra apporter beaucoup de satisfaction à toutes les parties impliquées."

Un line-up jeune et 100% italien

L'équipe basée à Faenza précise en effet par la même occasion le nom de ses pilotes, tous deux déjà connus par la formation. Comme pressenti, Fabio Di Giannantonio est de l'aventure, lui qui disposait déjà d'un contrat pour 2022 avec Gresini. Il est actuellement engagé en Moto2, où il a remporté sa première victoire lors du Grand Prix d'Espagne début mai et occupe la cinquième place du championnat. Vice-Champion du monde Moto3 en 2018, déjà avec le team italien, il s'était incliné cette année-là face à son coéquipier Jorge Martín.

Le second pilote confirmé est Enea Bastianini, Champion du monde Moto2 l'an passé et actuellement aligné par le team Avintia dans la catégorie reine. Lui aussi a déjà couru pour le team Gresini, avec lequel il fut troisième puis deuxième du championnat Moto3 en 2015 et 2016.

À ce jour, six places restent officiellement à pourvoir sur l'échiquier MotoGP pour la saison prochaine.

Le plateau MotoGP 2022

Équipe Pilotes confirmés
(fin de contrat)
Pilotes pressentis
Repsol Honda Team Marc Márquez (2024)
Pol Espargaró (2022)
 
Ducati Team Jack Miller (2022)
Pecco Bagnaia (2022)
 
Monster Energy Yamaha Maverick Viñales (2022)
Fabio Quartararo (2022)
 
Team Suzuki Ecstar Álex Rins (2022)
Joan Mir (2022)
 
Red Bull KTM Factory Racing

Brad Binder (2024)

 

Miguel Oliveira
Aprilia Racing Team Aleix Espargaró (2022)

Andrea Dovizioso

Lorenzo Savadori
Joe Roberts

Petronas Yamaha SRT Franco Morbidelli (2022)

Valentino Rossi ?
Joe Roberts
Xavi Vierge
Jake Dixon
Pramac Racing

Johann Zarco (2022)

Jorge Martín (2022)

 
LCR Honda Álex Márquez (2022)
Takaaki Nakagami (2022)
 
 KTM Tech3 Remy Gardner (2022)

Raúl Fernández

Danilo Petrucci

Iker Lecuona
Pedro Acosta

 Aramco Racing Team VR46  

Luca Marini

Marco Bezzecchi

 Gresini Racing Fabio Di Giannantonio (2022)
Enea Bastianini (2022)
 

partages
commentaires
Jorge Martín a pensé tout arrêter après sa blessure
Article précédent

Jorge Martín a pensé tout arrêter après sa blessure

Article suivant

KTM s'inquiète de voir ses pépites Fernández et Acosta convoitées

KTM s'inquiète de voir ses pépites Fernández et Acosta convoitées
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021