KTM en Q2 et dans le top 10 à Phillip Island

Les troupes de Mattighofen se sont très bien comportées aux antipodes, réalisant un week-end plein même si Espargaró a dû abandonner en course.

KTM en Q2 et dans le top 10 à Phillip Island
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing

Comme l'an passé, KTM aura fait très bonne figure sur le circuit de Phillip Island, avec une arrivée en dixième position pour Bradley Smith. Le résultat d'ensemble du constructeur autrichien aurait d'ailleurs pu être meilleur encore si son coéquipier Pol Espargaró n'avait été contraint à l'abandon durant la course.

Ce dernier avait d'ailleurs brillé en qualifications, après s'être extrait de la Q1 avec Álvaro Bautista, avant de s'emparer de la 11e position sur la grille. L'Espagnol pouvait donc légitimement espérer réitérer sa performance de 2017, lorsqu'il avait terminé la course en neuvième position.

"Nous sommes passés près d'une qualification directe en Q2 hier ainsi que ce matin, mais finalement nous avons dû participer à la Q1", rappelait l'ibère samedi après-midi, présent dans la seconde partie des qualifications pour la deuxième fois cette saison. "Nous aurions pu finir encore plus près des avant-postes mais nous n'avions pas les pneus pour ce faire. Mais nous sommes 11e et nous devons être contents d'être en Q2."

Malheureusement Espargaró, ou plutôt ses pneus, n'auront pas tenu la distance durant l'épreuve et celui-ci a été contraint de regagner les stands pour renoncer.

Lire aussi :

Premier tour canon de Smith en course

Son voisin de garage, Smith, a quant à lui connu une épreuve bien plus reluisante. Après une qualification lointaine en 16e position sur la grille, l'Anglais a réalisé un premier tour de haute volée, gagnant pas moins de huit places !

Le numéro 38 a cependant dû baisser de régime en fin de course, et céder face à Franco Morbidelli et Aleix Espargaró dans les dernières encablures. "Nous avons fait du bon travail", estimait malgré tout le futur pilote essayeur Aprilia. "Nous avons pris Phillip Island comme un week-end important pour KTM car nous savions que la moto fonctionnerait très bien ici."

Lire aussi :

"L'équipe a fait un travail fantastique car l'objectif principal du week-end était de régler la moto du mieux que nous le pouvions pour bien gérer le pneu arrière. Cela nous a amené à sacrifier les qualifications hier, mais cela a payé aujourd'hui. J'ai réalisé un très bon premier tour en remontant de la 16e à la huitième place, et ensuite nous avons essayé de tenir la position aussi longtemps que possible. Malheureusement il ne me restait plus rien [en pneus] pour contenir Morbidelli et Aleix."

Auteur de son deuxième top 10 de l'année après celui du Sachsenring, Smith espère à présent entretenir cette bonne dynamique lors de la prochaine manche, en Malaisie. "Maintenant, c'est l'heure de Sepang, et c'est une course difficile mais je pense que nous y allons en confiance et la moto est dotée de bons réglages, elle fonctionne très bien pour moi", assure-t-il. "Je suis optimiste sur le fait que nous puissions conserver le même niveau et prendre quelques bons points."

partages
commentaires
Syahrin étonne Tech3 en Australie, mais chute près du but

Article précédent

Syahrin étonne Tech3 en Australie, mais chute près du but

Article suivant

Bautista pas amer malgré une situation plutôt "ironique"

Bautista pas amer malgré une situation plutôt "ironique"
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021