Lorenzo handicapé par son choix de pneus

partages
commentaires
Lorenzo handicapé par son choix de pneus
Par : Michaël Duforest
9 sept. 2018 à 19:55

Jorge Lorenzo a chuté à deux tours de l'arrivée du Grand Prix de Saint-Marin à Misano, en partie à cause de ses deux pneus medium, qu'il avait chaussés avant le départ.

Jorge Lorenzo, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
La chute de Jorge Lorenzo, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Michele Pirro, Ducati team, Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Lorenzo, que l'on avait l'habitude de voir évoluer avec des gommes plus tendres que ses adversaires depuis le début de saison, a pris le départ avec un medium à l'avant, comme à l'arrière. Un choix qui ne s'est pas avéré judicieux, le Majorquin terminant au sol.

"Je ne pense pas que c'est à cause du début du freinage [que j'ai chuté], c'est plutôt le fait d'avoir dû utiliser deux pneus medium, que je n'aime pas habituellement, surtout à l'avant. Mais comme je n'avais pas de grip sur les côtés, je n'ai pas eu de grip au centre du pneu [non plus], donc ça faisait que pour ralentir la moto je devais utiliser plus de frein, pendant toute la course, et je perdais l'avant. Choisir ce pneu m'a donné beaucoup de soucis pendant toute la course", a-t-il asséné.

Lire aussi :

Le pilote au numéro 99 n'a rien pu faire pour stopper la marche en avant de son équipier, malgré un retour en fin de course, avant sa chute. Conséquence directe de la bataille pour la deuxième place dans laquelle il était engagé face à un Marc Márquez qui n'était pas sur la même planète que les Ducati en termes de rythme.

"[Il y a eu] cette erreur au freinage, il m'a dépassé, et puis il n'avait pas le rythme pour aller chercher Dovi. Il le savait, donc il freinait très tard, il essayait de garder la deuxième place, il ne voulait pas aller chercher Dovi pour la victoire. Là-dessus on perd une seconde et demie, ou deux secondes, et Dovi part de nouveau. Je suis revenu à 1"3, mais c'était difficile en deux tours de rattraper ça. J'ai pris un peu plus de risques, même si je ne me sentais pas très bien avec l'avant, et un degré de plus d'angle, ça a fait que le pneu avant n'a pas supporté."

L'échappée belle de Dovizioso a également contrasté avec ce à quoi on pouvait s'attendre, l'habitué des cavaliers seuls étant plutôt Jorge Lorenzo. Mais cette fois-ci, l'Espagnol n'a pas pu profiter de son avantage habituel dans les phases de freinage en début de course, une nouvelle fois à cause des pneus medium à sa disposition.

"J'ai un style différent, avec plus de vitesse dans les virages, plus d'inclinaison, donc j'ai besoin de pneus plus tendres habituellement. Normalement je freine, surtout dans les dernières courses, plus tard que lui, et aujourd'hui je n'ai pas pu, car je ne pouvais pas freiner la moto. À l'accélération, avec le medium, il prenait quelques mètres, j'essayais de revenir au freinage, mais l'avant se dérobait. J'avais du mal quand il a commencé à taper les chronos, j'étais à 1"3, mais avec cette erreur, on s'est retrouvé à 2"5."

Lire aussi :

Des sensations très différentes par rapport au test

Toutefois, la vraie question se situe dans la raison pour laquelle le futur pilote Honda n'a pas pu utiliser les gommes les plus tendres de chez Michelin. Lorenzo s'était montré rapide lors du test organisé sur la même piste le mois dernier, mais une fois les roues posées ce vendredi pour le début du week-end, tout a changé.

"Honnêtement, c'était quelque chose de très étrange. Il y a un mois dans des conditions très chaudes, le soft arrière était très constant, et ce week-end c'était impossible de le garder après cinq tours, il était complètement détruit, surtout vendredi. Très étrange. On dirait que Michelin a amené un autre type de pneus, même s'il a le même nom, on aurait dit qu'il était bien plus tendre, ou différent, mais probablement pas."

Prochain article MotoGP
Rossi a compris en un demi-tour qu'il ne serait pas compétitif

Article précédent

Rossi a compris en un demi-tour qu'il ne serait pas compétitif

Article suivant

Le podium de Crutchlow, une belle récompense pour LCR

Le podium de Crutchlow, une belle récompense pour LCR
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Saint-Marin
Catégorie Course
Lieu Misano
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Réactions