Le manager de Dovizioso admet une erreur avec KTM

Mettre rapidement fin aux discussions entre Andrea Dovizioso et KTM a été une erreur commise par les deux parties, selon le manager du pilote, qui déplore le manque de flexibilité ayant fait capoter cette option à l'époque.

Le manager de Dovizioso admet une erreur avec KTM

Le manager d'Andrea Dovizioso avait déjà confirmé qu'une discussion avait eu lieu avec KTM au printemps, à une période où le pilote italien évaluait les options qui pouvaient s'offrir à lui alors que ses rapports avec Ducati se tendaient. Le contact avait, certes, été établi, cependant cette option avait été rapidement écartée et le constructeur autrichien avait, lui, confirmé à la hâte ses trois pilotes restants après le départ de Pol Espargaró, tout en recrutant Danilo Petrucci.

Deux mois plus tard, on se mord les doigts des deux côtés… "Ça fait un peu mal de voir cette situation", a admis Pit Beirer au micro de Sky Italia en évoquant le fait que le vice-Champion du monde se trouve aujourd'hui sans guidon. "Dovizioso est un pilote incroyable, et aussi un ami. Nous nous sommes parlé il y a deux mois. Tout le monde voudrait le voir [en MotoGP], mais d'un côté il y a la requête du manager et de l'autre les possibilités concrètes de l'entreprise. Il ne faut pas oublier qu'il y a aussi la pression liée au Covid. Il faut trouver le bon accord."

S'il se refuse à dévoiler les coulisses du divorce de son pilote avec Ducati, Simone Battistella concède qu'une erreur a été commise en ne menant pas les négociations plus loin avec le constructeur autrichien. Il rappelle toutefois que si la situation a été mal évaluée à l'époque, elle l'a été dans un contexte économique tendu et incertain.

Lire aussi :

"Je pense que Pit a correctement exprimé les choses telles qu'elles se sont passées. Avec le recul, nous aurions pu être un peu plus flexibles et je pense que cela a été une erreur, mais des deux côtés", souligne le manager. "À cette période-là, personne ne savait comment ça allait se terminer avec le Covid, si nous allions recommencer à courir ou bien si nous allions rester à l'arrêt toute l'année. Et les entreprises devaient composer avec toute cette incertitude, il n'y a donc pas eu de flexibilité des deux côtés et nous n'avons simplement pas trouvé d'accord. Comme l'a dit Pit, ça fait mal, car avec le recul nous aurions pu trouver un accord. Mais ça arrive, le contexte était différent de celui d'aujourd'hui."

Ducati avait déjà révélé que la question économique avait été au cœur des discussions au printemps, lorsque le constructeur a souhaité renégocier l'accord portant sur la saison 2020, considérant que la réduction du nombre de courses le justifiait. S'il n'a pas été précisé pour quelle raison les discussions portant sur 2021 se sont grippées, le manager du pilote maintient que le salaire n'était pas si prédominant qu'on pourrait le penser.

"D'un point de vue économique, Andrea a couru dans des conditions très variables. Pour Andrea, le plus important c'est le projet. Il est clair que l'argent est important, mais lors de toutes nos négociations, il n'y a jamais eu de prise de position ferme disant que c'était comme ça ou rien", assure-t-il.

"Après, il est évident que l'on raisonne en fonction de la situation et on évalue les choses sur la base des informations dont on dispose. Je le répète, pendant la période du Covid l'incertitude était très grande. KTM a fait des choix immédiats dès la fin de nos négociations pour lesquels, avec le recul, ils auraient pu attendre", ajoute Simone Battistella, démentant toute tension qui aurait pu naître de ces contacts que chacune des deux parties a mené avec d'autres entités.

"Dans une année de renouvellements de contrats, il est normal que les pilotes et les équipes parlent avec d'autres. Il n'y a donc pas de raison pour qu'il y ait eu chez nous de la tension en ce sens. Ducati a fait des propositions et mené des négociations avec de nombreux pilotes, et nous, nous avons été absolument libres, sans sentiment de culpabilité, de parler avec un constructeur comme KTM", assure-t-il.

partages
commentaires
Officiel - Marc Márquez prolonge son absence après Spielberg !

Article précédent

Officiel - Marc Márquez prolonge son absence après Spielberg !

Article suivant

Zarco veut obtenir des podiums pour mériter la Ducati officielle

Zarco veut obtenir des podiums pour mériter la Ducati officielle
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021