MotoGP
26 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
27 jours
16 avr.
Prochain événement dans
41 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
54 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
82 jours
03 juin
Prochain événement dans
89 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
103 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
110 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
124 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
159 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
173 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
187 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
194 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
208 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
215 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
229 jours
28 oct.
Prochain événement dans
236 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
250 jours

Le manager de Dovizioso ouvert à l'idée d'un test sur la Honda

Pas vraiment tenté par l'option d'un remplacement ponctuel de Marc Márquez, le manager d'Andrea Dovizioso n'exclut pas cependant que son pilote puisse s'essayer au guidon de la Honda pendant les tests de pré-saison. À condition toutefois que le HRC le souhaite…

Le manager de Dovizioso ouvert à l'idée d'un test sur la Honda

Malgré une crise sanitaire toujours vive et l'annulation des premiers essais de l’année prévus à Sepang pour le mois de février, le retour en piste se rapproche bel et bien pour les pilotes MotoGP en vue d'une saison 2021 que tous espèrent articulée sur un format plus classique que l'an dernier, sans devoir attendre le mois de juillet pour que la compétition redémarre. Mais tandis que ceux qui étaient ses adversaires il y a encore deux mois se préparent, Andrea Dovizioso s'entraîne, lui, pour courir en motocross, ne disposant pas de guidon en Grand Prix.

Dans le même temps, les délais de récupération de Marc Márquez continuent à centraliser toute l'attention et à laisser planer le doute. Opéré pour la troisième fois début décembre des suites de sa fracture de l'humérus, le champion espagnol sera-t-il remis lorsque l'heure de la reprise sonnera ? Rien n'est moins sûr. Et que ferait Honda s'il fallait disputer les premières courses sans lui ? Là encore, aucune réponse pour le moment.

Lire aussi :

Car si le nom d'Andrea Dovizioso a circulé en tant que possible remplaçant de luxe, l'ingénieur du #93 s'est lui-même défavorable à cette option, estimant que Stefan Bradl mériterait de poursuivre − si besoin était − l'intérim qu'il a assuré en 2020. Et à la direction du groupe, on pratique aujourd'hui le silence de réserve, échaudés par les plans élaborés en vain l'an dernier dans l'attente interminable du champion.

Quant à Dovizioso, son manager a beau avoir affirmé son souhait de ne pas revenir au coup par coup, il ne semble pas avoir totalement tiré un trait sur l'idée de remplacer son rival si Honda le lui demande. Simone Battistella fait lui-même un pas vers Honda en louant la forme de son pilote, mais il l'admet : le coup de fil qui acterait le rapprochement n'est pas arrivé... "Pas encore, mais s'il devait arriver, Andrea serait vraiment prêt", assure-t-il à Sky Italie. "Il s'entraîne pour le motocross au niveau amateur, mais il le fait avec la même intensité que s'il était en pleine pré-saison MotoGP."

L'objectif premier, annoncé dès l'officialisation de la rupture avec Ducati à un stade trop avancé pour que Dovizioso puisse trouver un guidon satisfaisant pour 2021, est bel et bien que le triple vice-Champion du monde retrouve la grille en tant que titulaire en 2022. Le pilote et son manager restent cependant en alerte face à la situation du pilote Honda, qui en n'étant pas encore résolue à ce jour entretient un dernier espoir.

"Nous travaillerons cette année pour revenir pleinement en 2022. En ce qui concerne Honda, en précisant qu'Andrea comme moi sommes vraiment désolés de ce qui arrive à Marc, il est clair qu'ils sont en train d'évaluer avec exactitude quand leur pilote pourra revenir. Á mon avis, ils craignent de faire des erreurs dans une situation très délicate, et ils ont raison", décrypte Simone Battistella. "Le mois prochain sera crucial pour leurs décisions. En ce qui nous concerne, nous avons refusé toutes les propositions de pilote essayeur afin d'être libres de faire autre chose, mais également prêts à revenir sur la grille de départ."

Selon le manager, l'idée de passer une sorte d'essai de pré-embauche en participant aux tests du Qatar ne serait pas à écarter si elle était proposée à son pilote : "À bien y réfléchir, [si je recevais] un coup de fil qui serait initialement pour une fois, pour faire connaissance et voir comment roule Andrea avec cette moto, je dirais oui. Nous parlons d'une moto gagnante et d'un pilote qui a toujours été très compétitif au Qatar : leur association titillerait la curiosité des fans et de tous."

Lire aussi :

Il n'en reste pas moins que servir de remplaçant ponctuel à Marc Márquez n'est pas le projet le plus attractif qui soit pour Andrea Dovizioso. Son manager aimerait donc surtout comprendre ce qu'il adviendra du pilote espagnol et quand il pourra reprendre le guidon de sa RC213V, une perspective qui justement a cruellement manqué à Honda et au principal intéressé ces derniers mois.

"Sincèrement, je ne m'attends pas à ce qu'Honda fasse commencer le championnat à Dovi pour ensuite l'interrompre à la moitié ou vers la fin de la saison. Quant à l'hypothèse qu'il commence aux côtés de Pol Espargaró pour ensuite ajouter une troisième moto quand Márquez reviendra, elle n'est pas viable, d'autant que Carmelo Ezpeleta a exprimé un avis contraire. Je n'ai donc pas l'impression qu'il y ait beaucoup d'options à explorer."

"Nous attendons, et pendant ce temps, très sereinement, Andrea travaille avec le sérieux et l'implication qui le distinguent. Il est évident que nous n'aimons pas nous voiler la face et suivre le double rendez-vous du Qatar depuis le canapé ne serait peut-être pas facile… À moins que Dovi soit sur une piste de motocross précisément à ce moment-là."

partages
commentaires

Voir aussi :

Fausto Gresini toujours "fragile", mais pronostic "plus optimiste"

Article précédent

Fausto Gresini toujours "fragile", mais pronostic "plus optimiste"

Article suivant

Pour son ingénieur, la Honda n'est pas "réservée" à Márquez

Pour son ingénieur, la Honda n'est pas "réservée" à Márquez
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso , Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Matteo Nugnes
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020