À Barcelone, Pedrosa a cherché à progresser dans les virages

L'Espagnol, en difficulté en milieu et sortie de virage lors de la course en Catalogne, a axé son travail en conséquence lors de la journée d'essais lundi.

À Barcelone, Pedrosa a cherché à progresser dans les virages
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

Dani Pedrosa n'est pas du genre rancunier. Moins de deux semaines après l'annonce de son départ en fin de saison de chez Repsol Honda, équipe avec laquelle il a jusqu'ici effectué l'intégralité de sa carrière en MotoGP, le Catalan a abattu beaucoup de travail lundi, lors de la journée d'essais post-course à Montmeló.

Auteur de 77 tours, le numéro 26 a limé le bitume selon ses propres dires de 10h à 18h, essuyant à l'occasion une chute sans conséquence, mais preuve de son engagement et de sa volonté de poursuivre le travail jusqu'au bout sur la RC213V.

Il est vrai que ces tests qui surviennent dans la foulée des week-ends de course sont bien souvent riches d'enseignements, alors que les équipes ont pu juger justement de leurs points forts et surtout de leurs points faibles lors des Grands Prix en question.

Une lacune décelée en course

Interrogé dimanche après la course sur ce qui l'avait empêché de faire mieux qu'une cinquième place lors de l'épreuve catalane, Pedrosa semblait en effet déjà en avoir une idée claire. Celui-ci, qui a bataillé en course avec un autre pilote Honda, Cal Crutchlow, avait ainsi pu identifier une faiblesse au niveau du comportement en virage de sa machine, au-delà d'un manque de puissance générale.

"J'ai pu entendre son moteur [celui de Crutchlow] plusieurs fois, et il se rapprochait de moi dans les lignes droites", a-t-il alors expliqué. "Donc ce que je peux dire c'est que je n'étais pas aussi rapide dans les virages, et pas aussi rapide en sortie de virage,  je le bloquais un peu à ce moment-là. Mais j'étais toujours plus fort sur les freins. La façon d'utiliser le grip arrière est donc différente."

Si l'Espagnol est parvenu à intégrer le top 5 en course, il avait cependant autrement plus souffert le samedi lors des qualifications, lorsqu'il n'avait pas pu faire mieux que la 11e place, très loin de sa pole position obtenue l'an passé.

"Je pense que c'est quelque chose sur quoi nous devons travailler [les sorties de virage], parce que c'est une des raisons, selon moi, qui explique que j'ai été en difficulté lors des qualifications avec le pneu neuf", a-t-il confirmé. "Donc si nous pouvons changer un peu la façon d'entrer dans le virage, cela peut aider à mieux utiliser le grip en milieu et en sortie."

Pedrosa a donc mis à profit la journée d'essais de lundi pour non seulement travailler sur la géométrie de sa machine, mais aussi et surtout améliorer la tenue de la Honda dans les virages. "J'ai surtout cherché à trouver des gains dans les virages", expliquait-il ainsi lundi soir. "Je pense que nous avons trouvé de petites choses sur un ou deux points."

Septième de cette journée de tests, l'Ibère préfère cependant prendre ces bonnes sensations et ce classement honorable avec des pincettes, conscient que la versatilité des températures lundi a pu brouiller les cartes.

"Les températures ont augmenté en milieu de journée et les temps au tour sont devenus étranges, avant de redevenir meilleurs en fin de journée", décrit-il. "Il faut donc que nous gardions les pieds sur terre pour les résultats d'aujourd'hui. Nous pouvons faire encore mieux. Aujourd'hui nous avons utilisé principalement le tendre à l'arrière, alors que durant la course nous avions opté pour un pneu medium. Nous avons changé la moto pour qu'elle puisse utiliser le tendre sur une plus longue période, comme tous les autres arrivent à le faire."

Il reste donc à voir si l'important travail réalisé en Catalogne portera ses fruits lors de la prochaine manche, à Assen, et permettra à Pedrosa de débuter la course à une position plus avancée sur la grille. 

partages
commentaires
GP de Catalogne : le point sur les duels entre équipiers

Article précédent

GP de Catalogne : le point sur les duels entre équipiers

Article suivant

Márquez : Lorenzo, "il faut l'arrêter le plus tôt possible"

Márquez : Lorenzo, "il faut l'arrêter le plus tôt possible"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021