Petronas prêt à prolonger Morbidelli avant le début des courses

Razlan Razali entend maintenir une certaine stabilité et cela passera par la reconduction de Franco Morbidelli pour 2021.

Petronas prêt à prolonger Morbidelli avant le début des courses

Si certains rêvaient de voir Valentino Rossi et Jorge Lorenzo à nouveau associés, en dépit du fait que le pilote espagnol a maintes fois indiqué que la balance penchait très fortement pour une retraite se prolongeant bel et bien au-delà de cette étrange année 2020, ces espoirs semblent destinés à se briser face à la réalité compte tenu de la situation d'un troisième homme : Franco Morbidelli. Auteur d'une solide intersaison le jeune pilote italien, certes dominé par Fabio Quartararo la saison dernière, a le vent en poupe pour confirmer sa place au sein du team Petronas en 2021, s'appropriant de fait l'une des places auxquelles aurait pu prétendre Lorenzo. Rossi, quant à lui, fait peu de secrets de son souhait d'accepter les conditions offertes par Yamaha et donc de rejoindre l'équipe malaisienne pour y piloter une M1 officielle, ce qui verrouillerait dès lors le line-up.

Lire aussi :

Razlan Razali, directeur de l'équipe Petronas, estime important de maintenir une certaine stabilité et donc de conserver Morbidelli. Malgré le souhait qu'il a exprimé il y a quelques semaines de repousser d'un an le départ de Quartararo, la fermeté de Yamaha sur ce point lui a rapidement fait comprendre que seul le pilote de la VR46 pouvait lui permettre d'inscrire dans la continuité le travail accompli au cours de la première saison de son équipe dans la catégorie reine. Un nouveau contrat est donc déjà à l'étude pour Morbidelli.

"Pour renforcer cette stabilité dans l'équipe, je pense qu'il est important de conserver Franco. Il est possible que nous bouclions son renouvellement avant la première course", a déclaré Razlan Razali à Motorsport.com. Une précision qui laisse penser que l'accord pourrait être acté dans les deux mois à venir, puisque les plans les plus récents de la Dorna s'orientent vers un début de saison fin juillet − bien que l'instabilité de la situation qui perdure laisse planer une grande incertitude sur ce point.

Franco Morbidelli, qui concède qu'il lui faut du temps avant de mettre en pratique les enseignements recueillis, a montré pendant l'hiver des signaux de progrès sensibles, lui permettant de se mêler aux top pilotes lors des essais de pré-saison. Il a beau avoir conclu 2019 avec un bilan bien inférieur par rapport à celui de son coéquipier, lui qui s'est classé dixième au championnat et n'a pas pu monter plus haut que la cinquième place en course, les responsables de son équipe sont satisfaits de sa courbe de performance. Cela aurait idéalement dû être confirmé avec quelques courses en ce début de nouvelle saison, cependant les circonstances actuelles ont changé la donne.

"Cette saison est très atypique, y compris en ce qui concerne le choix des pilotes pour l'année prochaine, car il faudra certainement prendre des décisions avant de pouvoir les évaluer", concède le directeur de l'équipe. Et d'ajouter : "Nous considérons qu'avoir deux nouveaux pilotes l'année prochaine serait très risqué, c'est pourquoi nous préférons garder un de ceux que nous connaissons déjà. D'où l'idée de garder Franky. C'est un pilote qui fournit de très bonnes informations sur le comportement de la moto, à la fois à nous et à Yamaha. Cela a été le cas en 2019 et aussi lors des tests de cet hiver."

partages
commentaires
Maverick Viñales remporte le GP d'Espagne virtuel

Article précédent

Maverick Viñales remporte le GP d'Espagne virtuel

Article suivant

Le calendrier MotoGP devrait être annoncé en deux temps

Le calendrier MotoGP devrait être annoncé en deux temps
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021