Le manque d'expérience de Petrucci avec la KTM n'inquiète pas

Pilote le plus âgé du groupe KTM la saison prochaine (et associé au plus jeune), Petrucci ne connaît pas encore la RC16, ce qui pourrait faire émerger quelques craintes quant à la solidité du quatuor après le départ de Pol Espargaró.

Le manque d'expérience de Petrucci avec la KTM n'inquiète pas

Brad Binder assure ne pas s'inquiéter d'un quelconque blocage du développement de KTM en 2021 en raison du peu d'expérience des quatre pilotes du groupe l'année prochaine. Trois d'entre eux sont en effet parmi les plus jeunes du plateau, tandis que la nouvelle recrue, Danilo Petrucci, va devoir prendre ses marques avec une moto qu'il ne connaît pas encore.

Le constructeur autrichien alignera deux rookies cette saison, et tous deux sont d'ores et déjà assurés d'être conservés l'année prochaine : le Sud-Africain, qui officie dans l'équipe officielle, et Iker Lecuona qui roule au sein du team Tech3. Par ailleurs, Miguel Oliveira, qui entame sa deuxième saison, sera promu dans l'équipe principale l'année prochaine. Petrucci, lui, bien que plus expérimenté que ses trois collègues en MotoGP, intégrera Tech3 où il lui faudra avant toute chose apprendre à connaître la RC16.

La moto de Mattighofen est notoirement complexe et elle a pu poser aux pilotes venant d'autres constructeurs des difficultés d'adaptation, aussi est-il pressenti que Petrucci doive faire face à une saison 2021 potentiellement ardue. Cependant, Binder pense que l'expérience du pilote Ducati dans la catégorie sera déterminante, et ce d'autant plus que la contribution de Dani Pedrosa en tant que pilote d'essai a déjà fait avancer le projet KTM.

Lire aussi :

Lorsque Motorsport.com lui a demandé, lors d'une visioconférence, s'il était inquiet que le manque d'expérience de Danilo Petrucci avec la KTM puisse entraver le développement, Binder a répondu : "Absolument pas, ça ne me stresse pas du tout. En fin de compte, il y a évidemment Miguel et moi, qui sommes nouveaux ou n'avons pas beaucoup d'expérience, mais à mon avis c'est génial qu'un gars comme Danilo arrive, parce qu'il a été sur la Ducati d'usine ces dernières années. Il est monté plusieurs fois sur le podium et il a gagné une course, je pense donc que sa contribution va être incroyable."

"Et puis, en même temps, on a Dani Pedrosa : tout ce qu'il apporte semble mieux fonctionner et représenter une amélioration pour nous tous. Je pense que KTM travaille dans une très bonne direction et que l'avenir sera brillant", assure Brad Binder.

"Quatre pilotes factory" qui doivent faire leurs preuves

Bien qu'engagé en MotoGP depuis 2012 et déjà rompu au rôle de pilote factory, Danilo Petrucci a été placé par KTM chez Tech3, avec qui il fera ses premiers pas la saison prochaine. Une décision qu'Hervé Poncharal décrit comme ayant été "difficile", impliquant la réflexion de Pit Beirer, Mike Leitner et lui-même quant à ce que serait la meilleure place pour Petrucci et pour Oliveira en 2021, et la manière dont organiser les deux équipes une fois Pol Espargaró parti.

"Que Danilo soit avec nous souligne le fait que KTM n'a plus une équipe factory et une équipe satellite : nous avons quatre pilotes factory. Il y a, bien sûr, deux organisations différentes, mais le soutien de la part de KTM pour les quatre pilotes est exactement le même", assure le patron du team français auprès du site officiel du MotoGP. "Parfois, les gens ne vous croient pas vraiment quand vous dites cela, mais le fait que le pilote le plus expérimenté et meilleur pilote MotoGP [du groupe] rejoigne Tech3 signifie qu'ils recevront tous le même soutien."

Lire aussi :

Dans cette optique, chacun des quatre pilotes, quelle que soit son expérience, devra faire ses preuves et convaincre la direction de lui fournir les nouvelles pièces développées par l'usine. "Nous ne parlons pas d'un team A et d'un team B ou junior : nous allons maintenant avoir un line-up qui compte quatre pilotes factory et ils savent exactement tous les quatre que les futures pièces seront fournies au pilote le mieux classé et non pas à celui qui serait de tel ou tel côté du garage", souligne Pit Beirer, le patron de la compétition. "Nous essayons de créer quelque chose de nouveau. Nous sommes encore loin de notre objectif, nous développons toujours un projet, mais je pense que ce projet est actuellement plus fort que jamais et j'ai vraiment hâte de voir ce que l'avenir nous réservera."

partages
commentaires
Crutchlow et Honda : "Toutes les bonnes choses ont une fin"

Article précédent

Crutchlow et Honda : "Toutes les bonnes choses ont une fin"

Article suivant

L'objectif de Redding ? "Peut-être un jour retourner en MotoGP"

L'objectif de Redding ? "Peut-être un jour retourner en MotoGP"
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021