Quartararo : Défier Márquez ? "Il ne faut pas se focaliser sur ça"

Malgré sa très belle place sur la grille de départ, le Français préfère assurer l'essentiel lors de la course plutôt que de poursuivre une chimère qui pourrait causer sa perte.

Quartararo : Défier Márquez ? "Il ne faut pas se focaliser sur ça"

Dans quelques dizaines de minutes, Fabio Quartararo prendra pour la deuxième fois le départ d'une course MotoGP depuis la première ligne de la grille. Le Français, on s'en souvient, avait réalisé la pole position il y a tout juste un mois à Jerez, mais n'avait pas pu tenir le rythme imprimé dès le départ par Marc Márquez, avant d'être contraint à l'abandon suite à un problème de sélecteur de vitesses.

Des premiers tours décisifs

Mais cette fois-ci, et en dépit du supposé manque de puissance du bloc Yamaha, son meilleur temps signé lors des EL4 peut laisser espérer un rythme de course à-même de suivre l'allure de l'Espagnol, qui a néanmoins réalisé le meilleur temps lors du warm-up ce matin. Le Niçois pense cependant que les premiers tours demanderont une meilleure gestion qu'en Espagne le mois dernier, en raison notamment du phénomène d'aspiration qui devrait être prédominant, comme souvent au Mugello.

"Je pense que les premiers tours vont être un peu plus difficile qu'à Jerez, parce qu'on a les Ducati derrière, et on sait très bien que dans la ligne droite ça va débouler fort", prévient le numéro 20. "On ne va donc pas s'énerver : peut-être que dans le premier tour je serai devant Danilo [Petrucci] et qu'ensuite il va me passer super rapidement dans la ligne droite."

Lire aussi :

Il faudra alors s'armer de patience et jouer tactique pour parvenir à reprendre dans les virages le terrain supposé perdu en ligne droite. En ce sens, le jeune Français, qui appréhendait quelque peu le virage de San Donato à son arrivée en Toscane, a fini par bien apprivoiser le premier tournant du circuit italien, et pourrait bien utiliser la phase de freinage qui le précède pour porter quelques attaques. "C'est vraiment impressionnant parce que dans le premier virage il y a vraiment une différence entre quand vous avez le plein ou le réservoir vide comme c'était le cas en qualifs", expliquait-il ainsi samedi à l'issue des qualifications. "Et cet après-midi [samedi] je suis vraiment arrivé très fort, et au freinage je ne pensais même pas que j'allais tourner. Demain matin [dimanche], il va donc falloir bien essayer avec le réservoir plein pour prendre nos références de freinage."

Alerte physique finalement écartée

Le Mugello fait partie des circuits les plus physiques du calendrier, et peut parfois constituer un véritable défi aux nouveaux venus en MotoGP. Après quelques craintes de arm-pump (finalement dissipées) liées à des douleurs au niveau des bras en début de saison, une certaine appréhension pouvait cibler Quartararo sur ce tracé où les forces exercées notamment en virage et au freinage sont très importantes.

Lire aussi :

Mais après quelques douleurs lors de la première séance d'essais libres, tout est rentré dans l'ordre pour le pilote de l'équipe Yamaha Petronas. "Lors des EL1, j'ai eu vraiment mal", a-t-il concédé. "Après trois tours rapides j'avais mal, j'étais vraiment un peu inquiet, alors je me suis rendu à clinique et j'ai vu quelques pilotes de MotoGP qui n'ont pas normalement de arm-pump. On est allés chez Alpinestars, et une bonne partie des pilotes ont demandé à faire élargir le bras droit [de la combinaison], et donc cela m'a rassuré un peu de voir qu'il n'y avait pas que moi qui avait ce problème-là. Ensuite lors des EL2, EL3 et EL4, c'était beaucoup mieux. J'étais plus à l'aise sur la moto, moins crispé que lors des EL1, donc c'est sûr que c'est un circuit vraiment physique."

Mais avec un rythme de course éprouvé et un bilan physique rassurant après deux jours, Quartararo peut-il tenter de reprendre Márquez cet après-midi ? Possible selon l'intéressé, pour qui l'objectif principal sera surtout de continuer à apprendre, et pourquoi pas d'obtenir un premier podium. "C'est possible, mais il ne faut pas se focaliser sur ça", assume-t-il. "Mais l'objectif ce n'est pas de se battre avec lui, mais plutôt de consolider notre résultat et de faire un top 7, ce qui serait un bon résultat, et si on fait plus ce serait un plus pour nous."

partages
commentaires
Márquez à Lorenzo : "Honda suit l'évolution du pilote le plus rapide"

Article précédent

Márquez à Lorenzo : "Honda suit l'évolution du pilote le plus rapide"

Article suivant

LIVE MotoGP - Le Grand Prix d'Italie en direct

LIVE MotoGP - Le Grand Prix d'Italie en direct
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021