MotoGP
26 mars
EL1 dans
18 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
24 jours
16 avr.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
51 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
79 jours
03 juin
Prochain événement dans
86 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
100 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
156 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
170 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
184 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
191 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
205 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
226 jours
28 oct.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
247 jours

Attentes des Français, position de Mir : Quartararo fait le vide mental

Fabio Quartararo est bien conscient du fait que de grands enjeux liés à sa quête de victoire à domicile et au maintien de son avance au championnat du monde, dans la quête de la couronne mondiale, sont des choses auxquelles ne pas trop penser.

Attentes des Français, position de Mir : Quartararo fait le vide mental

Johann Zarco s'était déjà délecté de cette sensation par deux fois sur le Grand Prix de France, devant son public : ce week-end, c'est au tour de Fabio Quartararo de pouvoir goûter à la saveur de la pole position signée sur le tracé Bugatti au Mans. Néanmoins, pour le Français, la communion avec le public n'aura pas pu être la même ce week-end en raison de l'absence des fans autour du circuit.

Lire aussi :

Reste que la satisfaction est grande dans l'équipe SRT Petronas au terme de cette séance de qualifications. Leader du championnat du monde avec huit points d'avance sur Joan Mir, Quartararo voit son Grand Prix se profiler sous les meilleurs auspices, notamment du fait que son rival espagnol ne part que d'une lointaine quatorzième position. Son autre rival le plus proche au général, Maverick Viñales, s'est lui aussi montré rapide tout au long du week-end mais prendra le départ de la course depuis la cinquième position, intercalé entre Cal Crutchlow et Andrea Dovizioso.

"Les conditions étaient vraiment piégeuses et je suis content parce que nous avons été assez bons ce matin", relate le poleman, reprenant sa journée depuis le début. "En regardant la Q1, j'ai trouvé que Danilo [Petrucci] avait fait un tour assez impressionnant et je me suis dit qu'il faudrait que nous soyons vraiment très rapides pour être sur la première ligne de la grille. Je suis donc vraiment heureux car même mon premier run a été bon et sur le deuxième, j'ai vraiment été à la limite et je voulais faire mieux. Finalement, nous avons la pole position et je suis vraiment heureux de cette journée."

C'est peut-être plus des Ducati que des Yamaha que devra se méfier le Français en course : avec cinq représentants passés en Q2, les pilotes des machines italiennes sont bien là et trustent le reste de la première ligne : Miller, deuxième, est bien déterminé à signer son premier succès de la saison et réduire quelque peu son retard de 33 points avec encore cinq manches à disputer cette saison après celle de la France. Danilo Petrucci, quant à lui, n'aurait besoin de rien d'autre qu'une belle remise en selle ce week-end pour chasser des démons personnels encombrants ces derniers mois et particulièrement intenses récemment.

Lire aussi :

"On sait qu'ils prennent de vraiment bons départs, mais je ne pense pas vraiment à ça", commente Quartararo. "Je vais essayer de faire de mon mieux et je suis plutôt bon dans le premier secteur. Je vais faire du mieux possible pour prendre pour réaliser un bon premier secteur dans le premier tour, puis nous verrons." Quant au fait que Mir se trouve derrière, c'est forcément un plus, mais pas quelque chose auquel le pilote SRT Petronas pense plus que ça. "Très honnêtement, je ne pense pas vraiment à la distance à laquelle se trouve Mir et je veux juste profiter de mon bon rythme, sur le fait de prendre du plaisir et me battre pour la victoire. Je vais rester calme et faire de mon mieux et je pense plus à ça qu'au championnat."

Ne pas trop se parasiter l'esprit avec les enjeux

Quartararo estime qu'il est bien armé pour le moment, compte tenu de ce qu'il a pu observer du comportement de ses enveloppes pneumatiques depuis le début du week-end, et en particulier avec le travail réalisé durant les EL4. Avant les qualifications, Le Français a en effet poursuivi l'évaluation de la dégradation de pneus qui étaient déjà usés d'une dizaine de tours en début de séance. 

"Tout le monde va prendre le tendre-tendre, je pense, car il fait un peu frais. Pour moi, ce n'était pas mal quand nous avons fait 26 tours avec le tendre au terme du warm-up et je pense que la régularité du pneu est vraiment bonne ; pas comme à Barcelone, où le delta était vraiment important. Je pense donc que ça ne devrait pas être un problème avec le tendre."

Inutile, par ailleurs, de se mettre la pression en pensant au fait qu'une nation entière attend sa victoire à domicile, dont 5'000 spectateurs en particulier, rassemblés dans les tribunes éparses du circuit Bugatti.

"Je pense que ce n'est pas forcément une question de motivation où pression supplémentaire. J'ai de mauvais souvenirs à ce sujet, sur comment le fait d'avoir trop de motivation et qu'à chaque fois que l'on ressent ça, en général, on chute", commente-t-il avec lucidité. "Je sais que la course de demain ne sera pas facile parce qu'il y a aussi les Ducati sur la première et la deuxième ligne, mais je désire juste en profiter sur la moto. Je ne penserai au fait que ça fait 66 ans qu'il n'y a pas eu de champion français ! Je me donnerai à 100% pour obtenir le meilleur résultat possible."

 

partages
commentaires
Avintia dément une vente au VR46 pour 2021

Article précédent

Avintia dément une vente au VR46 pour 2021

Article suivant

Petrucci, 3e mais prudent : "10 pilotes peuvent jouer le podium"

Petrucci, 3e mais prudent : "10 pilotes peuvent jouer le podium"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de France
Catégorie Q2
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes Petronas SRT
Auteur Guillaume Navarro
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020