Première simulation de course pour Quartararo

partages
commentaires
Première simulation de course pour Quartararo
Par :
8 févr. 2019 à 18:15

Fabio Quartararo est monté d’un cran dans son apprentissage du MotoGP aujourd’hui en pratiquant sa première simulation de course.

Comme beaucoup d’autres pilotes, Fabio Quartararo a profité de ce dernier jour de test pour réaliser une simulation de course. La différence entre le Français et les autres, c’est qu’il s’agissait de sa toute première en MotoGP et il s’est montré très optimiste au terme de cette nouvelle expérience.

Lire aussi :

Plus jeune de la catégorie reine et nouvel arrivant cette année, Quartararo a découvert sa machine lors du test qui a suivi le Grand Prix de Valence en novembre dernier. Après une première prise en main, il est de nouveau remonté sur sa Yamaha à Jerez avant de connaître deux mois de pause hivernale.

De retour sur sa moto pour le premier test de l’année sur le circuit de Sepang, il n’a finalement pas été très affecté du manque de pratique de ces derniers mois. "Ce n’était pas simple d’avoir du feeling avec une moto qui a autant de puissance mais je pensais que les premiers tours seraient plus difficiles", a-t-il expliqué. "Je suis content car nous avons fait un pas en avant. À Jerez j’avais eu besoin de faire de nombreux tours avant de réaliser un tour rapide mais là j’ai pu faire un tour qualif après seulement deux tours."

Satisfait de ses deux premiers jours de test, le Niçois a pu passer un cap en plus dans l’apprentissage du MotoGP en réalisant sa toute première simulation de course aujourd’hui. Malheureusement, il ne l’a pas réalisée dans les meilleures conditions : "C’était la première fois que [j’en faisais une]. Je crois qu’il faisait 61 degrés en piste, je suis parti au pire des moments. On m’a proposé de partir à 16h, lorsque la chaleur commence à baisser, mais comme la simulation durait deux heures je me suis dit ‘on a qu’à partir à 14h’."

Une première expérience réussie

Malgré la difficulté de l’exercice, accentuée par la chaleur ambiante et la haute température de la piste, le pilote français s’en est bien sorti. "Je pense que pour une première simulation de course, c’était plutôt pas mal", a-t-il commenté. "Je crois que lors de mon dernier tour j’étais en 2’01"5. J’ai commis beaucoup d’erreurs mais j’ai fait un bon temps. J’ai beaucoup travaillé sur l’électronique. Il nous a manqué un peu de rythme au début avec le plein d’essence, et l’usure des pneus a rendu la moto difficile à piloter à la fin, mais je suis satisfait."

Au moment de démarrer la simulation, Johann Zarco, l’autre Français de la catégorie, a entamé un nouveau run, et Quartararo a regretté de ne pas avoir pu rouler derrière son aîné : "J’ai vu que Johann est sorti de la pit lane lorsque j’étais au premier virage donc c’est dommage qu’il ne soit pas resté devant quelques tours pour avoir une référence." Il a également reconnu que la tâche n’a pas été simple, sans repère ni aide extérieure en piste : "C’était dur de faire 18 tours tout seul."

C’est une expérience de plus pour le rookie qui continue de découvrir la catégorie à chaque test. Ce premier test de l’année se termine donc de façon positive avec un premier objectif atteint. "Lorsque je suis arrivé, mon objectif était d’essayer d’être en-dessous des deux minutes, et on a réussi à le faire", a conclu le Français qui est parvenu à rouler en 1'59"497.

 
Article suivant
Zarco : "Il nous reste beaucoup de travail, ce n'est pas une surprise"

Article précédent

Zarco : "Il nous reste beaucoup de travail, ce n'est pas une surprise"

Article suivant

Photos - La dernière journée d'essais à Sepang

Photos - La dernière journée d'essais à Sepang
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais de Sepang en février
Catégorie Vendredi
Pilotes Fabio Quartararo
Auteur Charlotte Guerdoux