Avec Rabat et deux GP18, la confiance règne chez Avintia

L'équipe espagnole se présente ragaillardie pour le début du championnat, après une dernière saison difficile.

Avec Rabat et deux GP18, la confiance règne chez Avintia

2018 aura été une saison particulièrement difficile pour Avintia, bonne dernière au championnat des équipes. La saison du team espagnol aura notamment déraillé au moment de la grave blessure de Tito Rabat, lors des essais libres du Grand Prix de Grande-Bretagne, suivi de l'imbroglio autour de ses remplaçants pour le reste de la saison, Christophe Ponsson et Jordi Torres.

Après ce passage difficile, Avintia va néanmoins pouvoir compter sur toutes ses forces vives en vue du début de la nouvelle saison. Rabat est de retour, et la structure va pouvoir bénéficier sur le plan technique de deux GP18 pour défendre ses chances au classement.

Lire aussi :

Un atout qui va changer la donne, comme l'a confié son directeur sportif, Rubén Xaus, auprès du site officiel du MotoGP. "Pour la première fois de son Histoire, l'équipe Avintia a reçu pour cette saison du bon matériel", déclare ainsi le Catalan. "À savoir la dernière version de la Ducati de 2018, utilisée à Valence, avec le dernier package. Cela permet à l'équipe de faire un bon pas en avant."

Des podiums possibles avec Rabat

La GP18 a semblé en effet être la machine la plus complète lors de la fin de la dernière campagne, et capable d'aller jouer la victoire sur tous les circuits. Une valeur sûre qui devrait faire des merveilles dans les mains d'un pilote tel que Rabat, Champion du monde Moto2 en 2014.

"Je pense que si Tito fait les choses correctement, qu'il progresse et apprend quelques petits trucs, alors il sera au moins capable de se battre pour le podium", avance Xaus. "C'est un bon objectif, et j'ai confiance dans notre situation."

Karel Abraham, Avintia Racing

Un tel objectif semble en revanche plus compliqué à atteindre pour Karel Abraham, qui devra déjà s'habituer à sa nouvelle équipe et faire le pont entre la GP16 qu'il pilotait encore l'an dernier, et la GP18.

"Pour Karel, c'est un autre défi, car il passe de la moto de 2016 à celle de 2018, donc cela fait une grande différence : une nouvelle équipe, une nouvelle organisation, tout est différent", poursuit Xaus. "Mais en tant qu'équipe nous travaillons tous ensemble, nous nous réunissons chaque jour, nous faisons tout ce qui est nécessaire pour structurer cela et avoir un environnement sain pour nos deux pilotes, qui avaient jusqu'ici à chaque fois des motos différentes."

Plus de confort avec la même moto

Le fait d'avoir la même moto pour les deux pilotes sera ainsi d'un grand confort pour l'équipe, jusque-là obligée de partager ses ressources sur deux machines aux caractéristiques sensiblement distinctes.

Lire aussi :

"C'était une situation difficile car les réglages et tout ce qui va avec étaient différents", confirme Xaus. "Mais maintenant les deux motos sont les mêmes pour les deux pilotes, ce sont donc les mêmes informations, les mêmes données, la même stratégie. Pour Karel ce sera donc un bon point  d'avoir une référence telle que Tito."

Rabat et Abraham ont respectivement terminé aux 16e et 21e places aux temps combinés lors des derniers essais à Losail, le premier cité à peine à une seconde de la meilleure référence de Maverick Viñales.

partages
commentaires
Meregalli : Si on courait aujourd’hui, Rossi serait devant

Article précédent

Meregalli : Si on courait aujourd’hui, Rossi serait devant

Article suivant

Manuel Poggiali nouveau coach des pilotes Gresini

Manuel Poggiali nouveau coach des pilotes Gresini
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021