Redding - Une "mentalité différente" avec Ducati

Après une saison 2015 très compliquée au guidon de la Honda satellite du team Marc VDS, Scott Redding paraît renaître grâce à la Ducati.

Redding - Une "mentalité différente" avec Ducati
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Octo Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing, Casey Stoner, Ducati Team
Scott Redding, OCTO Pramac Racing Yakhnich
Scott Redding et Giacomo Guidotti, Octo Pramac Racing, Ducati
Scott Redding, Octo Pramac Racing, Ducati
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding et Giacomo Guidotti, Pramac Racing
Scott Redding, Octo Pramac Racing, Ducati

"C'est tout simplement une autre histoire", a résumé le pilote anglais en marge du Grand Prix du Qatar, le week-end dernier. "C'est agréable de venir courir et d'avoir envie de monter sur ta moto."

"Tu tombes, et la première chose que tu fais c'est de couper le contact, relever la moto et la faire remettre en état. L'année dernière, j'aurais mis le feu à ce p***** de truc !" reconnaît-il. "Alors, ça fait juste du bien d'avoir une mentalité différente en arrivant sur le circuit, de vouloir prendre la piste et progresser. Tu te concentres plus et les choses arrivent un peu plus."

La première course de la saison n'a pourtant pas tout à fait répondu aux attentes de Scott Redding : lui qui annonçait viser une entrée dans le top 6, il s'est classé dixième. S'il a rallié l'arrivée à 24 secondes du vainqueur - il n'a fait mieux qu'une seule fois sur le sec en 2015 - il a concédé 6 secondes aux pilotes Tech3, qu'il place dans sa ligne de mire pour la prochaine manche.

"Ça n'est pas mal. Si j'avais obtenu cela l'année dernière, on aurait fait la fête ! On ne pouvait même pas s'approcher de cela", commente-t-il pour Motorsport.com. "Je pense avoir tiré le meilleur d'une mauvaise course. La dixième place, ça n'est pas si mal après avoir connu deux chutes pendant le week-end. Cela aurait pu être pire, j'aurais pu tomber à nouveau ou finir plus bas."

"Je pense que j'aurais pu avoir un retard similaire à celui de Pol [Espargaró] ou Bradley [Smith], c'est donc mon objectif pour l'Argentine", souligne le pilote Pramac Racing, sachant que ses adversaires du team Tech3 ont fini au coude-à-coude à 18 secondes du vainqueur.

"On avait un peu plus de rythme que les Yamaha en ligne droite. Ils avaient un peu plus d'agilité, un peu plus de vitesse en passage de courbe. Normalement, c'est quelque chose que je peux rattraper en ligne droite, mais je n'y suis pas arrivé avec la cartographie [plus limitée]. Je n'ai pas pu les rattraper, ils avaient un peu plus de rythme du milieu de virage à la sortie, ce avec quoi j'ai été en difficulté."

Des progrès à faire en Argentine

Quoi qu'il en soit, Scott Redding abordait cette course en sachant qu'elle ne représentait que la première des dix-huit étapes de la saison et qu'il aura de meilleures opportunités un peu plus tard : "[C'était] l'une de mes chances les plus faibles d'obtenir mon meilleur résultat. Je n'ai pas encore engrangé beaucoup de tours avec la Ducati comparé aux autres. Il s'agit juste de partir d'un meilleur niveau que l'année dernière et de construire là-dessus. Je ne veux pas me mettre trop de pression."

"Je suis quand même content. Ça n'a pas été une course géniale, mais j'ai tout donné. Avec mon feeling, ajouté aux chutes et aux qualifs (en 12e place, ndlr), il a été difficile pour nous d'exploiter tout notre potentiel", estime le pilote Pramac Racing.

"Le plus important, c'est de progresser en Argentine. Je pense que [c'est possible] en jouant avec l'électronique, et je dois aussi moi-même travailler avec la moto pour essayer d'économiser un peu de carburant. Je ne m'attendais pas à une si grande différence, maintenant que j'ai vu la différence, il faut que je travaille là-dessus", suggère-t-il.

Propos recueillis par Jamie Klein

partages
commentaires
Debrief - Lorenzo dans son monde, Rossi dans le doute

Article précédent

Debrief - Lorenzo dans son monde, Rossi dans le doute

Article suivant

2016, l’étape d’après !

2016, l’étape d’après !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Scott Redding
Équipes Pramac Racing
Auteur Léna Buffa
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021