Rossi : "Pas un dépassement très intelligent" de la part de Dovizioso

partages
commentaires
Rossi : "Pas un dépassement très intelligent" de la part de Dovizioso
Par :
1 juil. 2018 à 16:26

Le pilote Yamaha avoue "un peu d'amertume" face à un podium qui s'est envolé dans les derniers tours à la suite d'une confrontation musclée avec Dovizioso. Avant cela, il a eu beaucoup de chance d'éviter la chute avec Lorenzo.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Un an après avoir signé ici-même ce qui reste à ce jour sa dernière victoire, Valentino Rossi a dû se contenter aujourd'hui de la cinquième place du Grand Prix des Pays-Bas. Sur une piste qui lui réussit tout particulièrement, et alors que le rythme de la course s'est avéré plus lent que celui qui avait été affiché en essais, notamment du fait d'un vent assez fort, le pilote Yamaha est resté solidement accroché au premier wagon durant toute l'épreuve.

C'est une confrontation musclée avec Andrea Dovizioso qui a fini par avoir raison de ses ambitions, selon lui. "Je me battais contre Dovizioso et j'ai passé les Esses. Il restait deux tours, on était deuxième et troisième, Márquez était devant, on était dans une très belle position", relate-t-il. "Mais il est sorti plus fort des Esses et au freinage du virage 1, il a essayé de me passer. J'étais bon dans ce freinage et je freinais donc très tard, lui était un peu plus loin, et… disons qu'il m'a sorti de la piste. C'était un dépassement agressif, mais il y en a eu au moins 30 aujourd'hui, alors ça va."

"D'un point de vue stratégique, ça n'a pas été, à mon avis, un dépassement très intelligent, parce qu'on avait lui et moi le potentiel pour monter sur le podium, [pour faire] deuxième et troisième, au lieu de ça on a fait quatrième et cinquième. C'est donc un peu dommage, mais bon ça reste une belle course. Il reste le plaisir d'en avoir été, de m'être battu, mais un peu d'amertume de ne pas être monté sur le podium", résume le Docteur, à qui Andrea Dovizioso s'est chargé de répondre par la suite.

 

Une belle course, certes, et une bagarre survoltée à laquelle le vétéran du plateau a pris part sans broncher. "Ça n'a clairement pas été une course ennuyeuse ! Ça a été une très belle course, je suis très content d'en avoir fait partie et d'avoir été compétitif", sourit-il. "Heureusement, dans mes souvenirs de plus de 20 ans de carrière, j'en ai fait beaucoup des courses comme celle-là, mais en MotoGP pas tellement. Assen est une piste un peu particulière, un peu comme Phillip Island. On n'arrive pas à faire vraiment la différence, un gros groupe se forme et on se retrouve à se battre comme on y était habitués en 125cc. Quand tu n'es pas sur la moto, tu dis 'Ah, à mon avis, ils doivent bien s'amuser', mais quand tu es dessus et que tu pilotes, tu n'es pas franchement détendu !"

Beaucoup de chance avec Lorenzo

Qualifié en première ligne, Rossi a réussi à s'installer immédiatement à la troisième place au départ, puis à rester dans la roue de Lorenzo lorsque celui-ci a pris les commandes et que Márquez a momentanément rétrogradé. Dans la roue… au point de heurter l'arrière de la Ducati lorsque le Majorquin s'est quelque peu manqué dans le virage 12.

"Il a un peu trop coupé sur le vibreur et je l'ai heurté de plein fouet à 220 km/h. On a tous les deux eu beaucoup de chance. Je l'ai même un peu aidé à se relever. On a eu beaucoup de chance de ne pas tomber tous les deux, parce que c'est un endroit où on va très vite", souligne le pilote Yamaha.

 

"Je suis vraiment désolé de ne pas être monté sur le podium parce que je pense que j'en avais le potentiel. Dès le début ça a été tout de suite une grosse bagarre", retient-il, finalement cinquième. "On était tous très agressifs, très excités aujourd'hui, et il était un peu difficile de bien piloter. J'ai attendu un peu parce que j'avais le pneu soft à l'arrière et je savais que je devais faire un peu attention. Quand j'avais une piste dégagée, j'avais un bon rythme et j'ai d'ailleurs réussi deux fois à aller les chercher."

"Un peu triste" de ne pas être sur le podium, ce qu'il pensait être son potentiel, Rossi est toutefois très réaliste quant au niveau supérieur affiché par le vainqueur : "Márquez, au bout de trois tours vendredi matin, il a fait un 1'34"4, donc ça veut dire qu'il aurait pu se contenter de faire le warm-up et la course, et un tour en qualifs !"

Les points de la cinquième place permettent tout de même à Valentino Rossi de se maintenir au deuxième rang au championnat, où il compte désormais 41 points de retard sur un Márquez décidément très solide.

Article suivant
Rins sur le podium : "La course la plus difficile de ma vie"

Article précédent

Rins sur le podium : "La course la plus difficile de ma vie"

Article suivant

Zarco, heureux d'avoir retrouvé un "état d'esprit de bagarre"

Zarco, heureux d'avoir retrouvé un "état d'esprit de bagarre"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Catégorie Course
Lieu Assen
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu